6 astuces simples pour réduire ses déchets

En plus du gâchis évident et de l’accumulation dans les océans, les déchets sont un gaspillage d’énergie. En effet, les produits et les emballages demandent déjà de l’énergie pour être fabriqués, mais les déchets demandent également de l’énergie pour être traités. Des projets publics naissent donc pour limiter la production de déchets des particuliers ou des entreprises, tels que la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets du 16 au 26 novembre 2017. L’ADEME a aussi créé un site www.casuffitlegachis.fr, pour informer et donner des conseils. Cependant, la démarche zéro déchets fait parfois un peu peur car elle paraît très contraignante. Voici donc 6 astuces simples au quotidien pour diminuer ses déchets.

1. Préférer le vrac

Il faut éviter au maximum ces produits suremballés que l’on trouve dans les rayons tels que les biscuits qui sont dans une barquette en plastique, elle-même dans un emballage plastique, et le tout dans une boîte en carton. Idéalement, il faut préférer la vente en vrac en utilisant des contenant réutilisables. Cela peut se faire avec des sacs en tissus, ou en réutilisant les sacs en papier fournis en magasin. Au-delà de la réduction des déchets liés au emballages, cela peut aussi permettre la réduction des déchets alimentaires. En effet, l’achat en vrac amène à réfléchir sur les quantités réellement nécessaires.

2. Ne rien laisser se perdre

Attention toutefois à ne pas laisser les produits se perdre en raison d’une protection moins importante. Cela consomme moins d’énergie et pollue moins d’acheter un produit suremballé que de jeter un produit acheté en vrac, car la production du produit en lui-même consomme toujours plus que celle de son emballage. Si vous constatez que la nourriture n’est plus consommable, essayez de lui trouver une autre utilisation comme en produit pour le corps.

3. Éviter les produits jetables

Il y a certains produits jetables donc il est difficile de se passer, comme le papier toilette. Mais fuyez les essuie-tout, les lingettes nettoyantes, et autres mouchoirs en papier. Ce sont des produits qui se remplacent très bien par des équivalents tissus tels que des torchons. En plus, puisqu’il suffit de les nettoyer, pas de risque d’en manquer parce qu’on a oublié d’en prendre pendant ses courses. Même le film plastique et l’aluminium peuvent être remplacés par des couvercles en tissu. Pour ce qui est des produits d’intérieur, pensez aux éco-recharges plutôt que de racheter une bouteille à chaque fois, c’est moins cher et cela produit moins de déchets.

4. Cuisiner soi-même

L’achat de plats préparés est une source importante de déchets. En plus, la fabrication de conserves et de produits surgelés consomme beaucoup d’énergie. Sans compter l’énergie nécessaire pour conserver ces derniers, avec la mauvaise isolation fréquente des rayons froids en supermarché, en raison de l’absence de porte.

graph

Préparer ses propres plats demande un peu plus de temps mais permets de réduire la production de déchets. En plus, c’est meilleur et vous saurez exactement ce que vous consommez. Si vous manquez de temps dans la semaine, vous pouvez faire vos repas le week-end et les congeler dans des récipients réutilisables pour les manger plus tard. Pour les plus courageux et ceux qui ont le plus de temps, vous pouvez aussi préparer vos produits pour le corps ou ménagers vous-mêmes.

5. Boire l’eau du robinet

Cela semble une évidence, mais il faut le rappeler tout de même. L’achat de bouteilles d’eau en plastique génère 10 à 20 millions de m3 de déchets chaque année, et nécessite d’être transportée en camion, ce qui est une source supplémentaire de pollution. L’eau du robinet est d’ailleurs plus surveillée que l’eau en bouteille. Si malgré tout vous n’appréciez pas l’idée de boire directement l’eau du robinet, vous pouvez opter pour des carafes filtrantes ou un filtre directement sur le robinet. Quelle que soit la solution choisie, elle reste en plus moins chère que l’eau en bouteille.

6. Utiliser son propre cabas

En partant faire les courses, prenez votre cabas réutilisable. En tissu, ou même un en plastique que vous achetez une fois et ne jetez jamais. Cela vous permet de ne pas gaspiller des sacs à chaque course, et en plus ça coûte moins cher que de devoir racheter des sacs à chaque fois. Globalement, il y a beaucoup d’objets que vous pouvez utiliser pour remplacer les jetables qu’on vous propose à l’extérieur : pailles en inox, vos propres couverts au travail…

Il existe évidemment encore plein d’autres astuces très simples comme l’étiquette « Pas de pub » sur la boîte aux lettres. N’hésitez pas à consulter des blogs dédiés pour obtenir encore plus de conseils et de précisions. Et parce que le zéro déchet n’est pas si facile, pour ce qui reste de vos déchets pensez à bien recycler tout ce qui peut l’être. Vous pouvez également installer un système de compost : selon l’ADEME, 30% de nos déchets sont des biodéchets. Si vous ne disposez pas d’un jardin, vous pouvez opter pour un lombricomposteur. Cela pourrait même vous permettre de fertiliser vos plants de tomates pour l’été !

Pour plus d’infos sur les économies d’énergie

article

Article écrit par:

calendar

( update 7 juillet, 2017 )