Baisse des tarifs réglementés de vente de gaz

Résumé : C’est une bonne nouvelle pour 4,5 millions d’abonnés français : c’est la première fois depuis 6 mois que le tarif du gaz baisse. De combien est concrètement cette baisse ? Quelles en sont les raisons ?

La baisse du tarif réglementé du gaz

C’est une information que la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), avait communiqué dans un communiqué de presse le 23 Novembre dernier : le tarif réglementé du gaz, auquel est soumis le fournisseur historique Engie (ex-GDF) baisse. Et ce pour la première fois depuis 6 mois. Une information bien accueillie par les foyers ayant une installation au gaz.

Concrètement, il y a 3 baisses du tarif réglementé du gaz qui sont effectives ce Samedi 8 Décembre 2018, selon le type de consommation :

  • Le tarif de base, celui qui concerne les installations avec cuisson, baisse de 0.8%.
  • Le tarif B0, avec cuisson et eau chaude, connait une baisse de 1,5%.
  • Le tarif B1, avec le chauffage au gaz en plus, baisse quant à lui de 2,4%.

Cette baisse, comme l’indique la Commission de Régulation de l’Énergie, de -0.15c€/kWh (hors taxes et CTA) concerne « 42% des sites résidentiels qui sont encore au tarif réglementé de vente de gaz ».

Les raisons de cette baisse

Cette baisse du tarif réglementé du gaz n’est pas anodine, et elle provient de deux facteurs, un lié à la météo, et le second lié aux fluctuations du marché.

Baisse prix chauffage gazComme tout le monde l’aura remarqué, bien qu’il semble que l’hiver se rapproche, les températures fraîches voire glaciales auxquelles nous sommes habitués à cette période de l’année ne sont pas au rendez-vous. Malgré quelques jours où les températures ressenties étaient considérées comme de réelles températures hivernales, le thermomètre reste à un niveau assez élevé. Par conséquent, les besoins de chauffage sont moins importants dans les foyers français, ce qui diminue la consommation et, de fil en aiguille, permet d’avoir un stock de gaz important permettant de faire baisser le prix.

Le second provient des prix du marché. Comme l’indique la Commission de Régulation de l’Énergie, 99% du gaz consommé en France provient de l’importation. Ainsi, les facteurs économiques et géopolitiques des principaux pays producteurs de gaz chez qui la France se fournit impacte grandement le tarif appliqué aux consommateurs. Sachant que le cours du gaz sur le marché de gros a diminué, la baisse se fait automatiquement remarqué grâce à ce changement.

Quels étaient les tarifs réglementés cette année ?

Les tarifs réglementés, auxquels sont soumis le fournisseur historique, changent tous les mois selon de nombreux facteurs, comme peuvent être la météo ou le prix de marché de gros. Il est intéressant de voir que depuis un an, seulement 2 mois sur 12 ont été soumis à une baisse. Vous pouvez retrouver ci-dessous un tableau évolutif du tarif réglementé du gaz depuis un an :

Evolution des tarifs réglementés de vente du gaz d’Engie hors taxes et CTA depuis le 1er Décembre 2017.

Date Tarif moyen Base B0 B1
1er Décembre 2017 +1% +0,3% +0,6% +1,0%
1er Janvier 2018 +2,3% +0,7% +1,4% +2,4%
1er Février 2018 +1,3% +0,4% +0,8% +1,4%
1er Mars 2018 -3% -1% -1,8% -3%
1er Avril 2018 -1,1% -0,4% -0,07% -1,2%
1er Mai 2018 +0,4% +0,1% +0,2% +0,4%
1er Juin 2018 +2,1% +0,7% +1,3% +2,2%
1er Juillet 2018 +9,2% +13,5 +10,6% +8,9%
1er Août 2018 +0,2% +0,1% +0,1% +0,2%
1er Septembre 2018 +0,9% +0,3% +0,5% +0,9%
1er Octobre 2018 +3,3% +1,0% +2,0% +3,3%
1er Novembre 2018 +5,8% +1,9% +3,6% +6,0%
1er Décembre 2018 -2,4% -0,8% -1,5% -2,4%

Source : Commission de Régulation de l’Énergie

Comme indiqué auparavant, cette baisse au 1er Décembre fait suite à 6 mois de hausses consécutives, avec un mois de Juillet qui avait connu la plus forte hausse de l’année : +9,2% et notamment +13,5% sur le tarif Base ainsi que 10,6% sur le tarif B0.

La précédente hausse était quant à elle équivalente à celle du mois de Décembre, avec deux mois de baisses successives : -3% au mois de Mars et -1,1% au mois d’Avril.

Avec l’annonce en ce Mardi 4 Décembre 2018 du premier ministre suite aux revendications des gilets jaunes, le gouvernement a annoncé que le tarif réglementé du gaz, qui était censé augmenter respectivement de +2% au mois de Janvier et +4% au mois de Février « ne sera pas augmenté durant l’hiver ». Une bonne nouvelle pour les foyers se chauffant au gaz dans cette période hivernale si les températures venaient à soudainement tomber dans les semaines à venir.