Canicule : la Californie coupe l’électricité de plusieurs centaines de milliers de foyers

Résumé : Le 14 août, le gestionnaire du réseau d’électricité californien a déclenché une coupure d’électricité pour plus de deux millions de personnes. Les investissements de l’État américain dans les énergies renouvelables sont notamment mis en cause.

Records de température et hausse de l’utilisation de la climatisation

La Californie traverse, depuis plus d’une semaine, une période de canicule extrême. Dimanche, la vallée de la Mort a même atteint la température de 54,4°C, l’une des températures les plus élevées jamais enregistrées sur Terre.

Cela a déclenché une gigantesque coupure d’électricité de plusieurs heures pour plusieurs centaines de milliers de foyers californiens.

La production d’énergie renouvelable en Californie questionnée

La Californie est un État précurseur en termes de transition énergétique, avec un tiers de sa production d’électricité composée d’énergies renouvelables. Problème : il s’agit d’énergies intermittentes.

Concrètement, cela signifie que parce qu’elles dépendent d’aléas climatiques, elles ne peuvent pas produire de l’énergie en permanence. Il est impossible de compter exclusivement sur de l’énergie solaire pour s’alimenter en électricité.

Et le stockage ?

Malheureusement, nos technologies actuelles ne nous permettent de stocker de l’électricité qu’au jour le jour : impossible de stocker l’énergie solaire produite l’été pour l’utiliser en plein hiver.

Or, comme l’explique cet article, trois facteurs sont entrés en jeu cette semaine :

  1. les températures sont tellement montées que cela a mené les moyens de production électrique à surchauffer ;
  2. le vent n’a pas du tout soufflé, empêchant de ce fait les éoliennes de produire de l’énergie ;
  3. la nuit, les moyens de production solaire sont inutiles, or la climatisation a été très sollicitée nuit et jour ces dernières semaines.

De ce fait, la consommation d’énergie en Californie a supplanté la production, mettant en difficulté les gestionnaires du réseau électrique. La part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique californien a ainsi été lourdement remise en cause et le système accusé de lourdes défaillance.

Ailleurs dans le monde, les vagues de chaleur portent atteinte aux réseaux électriques

La Californie n’est pas le seul État dont les réseaux électriques subissent les conséquences de la hausse globale des températures. Il y a quelques semaines par exemple, EDF avait été obligée de stopper le deuxième réacteur de la centrale nucléaire de Golfech pour préserver la faune et la flore locale.

Redactor

Ecrit par deborah

Mis à jour le 11 Sep, 2020

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :