Les changements du mois d’août 2019

Résumé : Le 1er du mois est toujours synonyme de changements. Quelles sont les fluctuations du mois d’août ? L’énergie est au centre des discussions avec une baisse du tarif de gaz, une hausse du prix de l’électricité et une restriction de la prime à la conversion. Focus.

Le tarif du gaz en baisse en août

Les tarifs réglementés du gaz sont en baisse. On observe une baisse de 0,5% au 1er août pour les 4,5 millions de foyers qui sont sous l’offre tarif réglementé. Cela fait suite à une première baisse de 6,8% au 1er juillet.

Cette baisse dépend du type de consommation : les personnes qui utilisent le gaz pour leurs plaques de cuisson verront une baisse de 0,1%, tandis que les consommateurs qui utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude verront une baisse de 0,3%. Enfin, ceux qui se chauffent au gaz observeront une baisse de 0,6%.

La hausse du prix de l’électricité

Alors que le tarif du gaz baisse, le prix de l’électricité augmente. Cette augmentation se traduit par 1,23% au 1er août sur les tarifs réglementés. Ces tarifs sont proposés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

La hausse du prix de l’électricité avait déjà été contestée en juin dernier car elle était de 5,9%. Selon la CRE, cette hausse permet de couvrir les réseaux publics et ne devrait pas trop impacter puisque l’on est en été. Mais il y a toujours un hiver après l’été… et cela risque de pénaliser les foyers les plus modestes.

La hausse est de 1,26% pour les tarifs bleus résidentiels et de 1,1% pour les tarifs bleus professionnels. 25 millions de foyers sont concernés par cette augmentation, en revanche ceux qui ont un contrat à prix fixe ne sont pas touchés.

Hausse prix électricité

Les autres changements du mois

L’énergie n’est pas la seule concernée par les fluctuations ! Voici ce qui change au 1er août :

  • Le montant de prime à la conversion est revu à la baisse.
    Ce dispositif d’aide soutient les foyers qui remplacent leur véhicule ancien par un véhicule moins polluant. La prime à la conversion est désormais restreinte : les conditions pour en bénéficier sont plus strictes et le montant est réduit. Tous les véhicules dont le prix excède 60 000 € seront exclus du dispositif. Le véhicule devra être plus propre : les émissions de Co2 devront être inférieures à 117 grammes par kilomètre contre 122 auparavant. Le montant sera donné en fonction du “revenu fiscal de référence par part”. La prime pourra aller jusque 5 000 € pour les ménages modestes qui souhaitent un véhicule hybride ou électrique.
  • Les démarchages téléphoniques seront plus encadrés, selon une mesure de l’Arcep.
  • Les banques auront obligation de transparence.  Elles devront rendre les frais bancaires publics sur leur “document d’information tarifaire” (DIT). Cela permettra aux clients de comparer les offres.
  • L’allocation de rentrée scolaire sera versée au mois d’août (plus précisément le 20 août) et dès ce jeudi pour Mayotte et Réunion. Pour recevoir cette aide, vous devez avoir au moins un enfant scolarisé entre 6 ans et 18 ans et toucher un certain revenu. Le montant de l’allocation s’élève de 370,69 € à 402, 69 € par enfant selon l’âge.
  • La fin des trottinettes électriques sur les trottoirs ! La décision avait été prise courant juin mais est entrée en vigueur le 31 juillet. Les trottinettes en libre-service ont donc interdiction de stationner sur le trottoir.

Trottinette électrique

Ce qui ne change pas

Il n’y aura pas de réforme des APL cet été, celles-ci sont prévues pour 2020, en même temps que le prélèvement à la source pour l’impôt. Les APL seront alors fixées selon le montant des revenus actuels et non des revenus perçus deux ans auparavant.

Commentaires

Learn more about our process for controlling and publishing ratings