COVID-19 : privilégier les vacances écolos sur le territoire français

Résumé : Édouard Philippe a levé le mystère concernant les vacances d’été des Français au cours d’une conférence de presse, le 14 mai 2020. Le Premier Ministre a dévoilé un plan de relance du tourisme représentant un engagement de 18 milliards d’euros pour l’État. En effet, la crise sanitaire qui a frappé le territoire français a ébranlé le secteur du tourisme qui connaît la pire épreuve de son histoire moderne. Afin de soutenir tous les professionnels du tourisme, le gouvernement invite les Français à réserver – dès maintenant – leurs vacances locales.

Les vacances d’été peuvent-elles être sauvées ?

Le 14 mai 2020, le Premier Ministre a annoncé des nombreuses mesures gouvernementales pour relancer le secteur du tourisme, à l’arrêt depuis mi-mars.

Déclaration du Premier Ministre après un comité interministériel dédié au secteur :

« Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors qu’il s’agit d’un des fleurons de l’économie française, son sauvetage est donc une priorité nationale. »

Aujourd’hui, 62.000 entreprises du secteur du tourisme (restaurants, hôtels, agences de voyages, etc.) ont déjà bénéficié des prêts garantis par l’État de 6,2 milliards d’euros. Le gouvernement va compléter cette première aide d’urgence avec un plan d’envergure pour accompagner la reprise et la relance du secteur.

Le secteur du tourisme représente 7,4% du PIB soit 173 milliards d’euros en 2018 et deux millions d’emplois, d’après les derniers chiffres de la Direction Générale des Entreprises publiés en décembre 2019.

L’État a également un « effort d’investissement » porté par la Banque des Territoires et Bpifrance avec le plan de relance Tourisme Commun : plus de trois milliards d’euros de financements entre aujourd’hui et 2023 sous forme de prêts et d’investissements en fonds propre.

Aujourd’hui, toutes les mesures gouvernementales pour sauver le secteur du tourisme français et les vacances des ménages représentent un engagement de plus de 18 milliards d’euros pour les finances publiques.

Coronavirus : comment réinventer ses vacances d’été ?

La pandémie de COVID-19 a bouleversé la vie quotidienne des Français et toutes les mesures restrictives ont obligé les professionnels du tourisme à fermer leurs établissements pour respecter le confinement et ralentir la progression du virus.

Le 11 mai 2020, presque deux mois après le début du confinement, le gouvernement français annonce un déconfinement progressif avec quelques restrictions.

  • Restrictions aux frontières avec les pays de l’espace européen prolongées jusqu’au 15 juin et fermeture des frontières avec les pays non européens jusqu’à nouvel ordre
  • Sortie au-delà de 100 kilomètres autour du domicile : attestation obligatoire avec un motif impérieux (obligations personnelles ou professionnelles)
  • Port du masque obligatoire dans les transports en commun
  • Rassemblements limités à 10 personnes maximum dans le respect des règles de distanciation physique

Face à ces conditions inédites, la plupart des Français s’inquiètent pour le déroulement des vacances estivales qui approchent à grands pas.

« Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août, sous réserve de possibles restrictions très localisées en fonction de l’évolution de l’épidémie. » – Édouard Philippe, 14 mai 2020.

Coronavirus et vacances écologiques période estivale recommandationsEn effet, au cours de la conférence de presse pour annoncer le plan de relance du secteur du tourisme, le Premier Ministre a levé le mystère : les Français pourront profiter des congés estivales sans quitter le territoire français. Aujourd’hui, il est nécessaire de soutenir l’économie locale pour relancer le secteur d’activité et aider les professionnels du secteur (hôtels et restaurants) à remonter la pente.

La crise sanitaire et économique inhérente à la pandémie de COVID-19 oblige les ménages français à s’adapter et réinventer les vacances pour profiter des beaux jours et soutenir les professionnels français sans négliger sa santé.

Bon à savoir !

Dès à présent, les Français peuvent réserver leurs vacances et tous les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie s’engagent à rembourser intégralement les ménages dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances.

Le tourisme franco-français et écologique : une bonne alternative pour vivre avec le Coronavirus

Pour le moment, la situation sanitaire évolue favorablement mais l’évolution du déconfinement dépend entièrement de la circulation du virus et la situation dans les hôpitaux et les services de réanimation. Néanmoins, le Premier Ministre a assuré qu’il sera possible de profiter des congés d’été aux mois de juillet et d’août.

Dans ces conditions, le tourisme franco-français et écologique semble une alternative innovante pour profiter des vacances d’été malgré la pandémie.

Quels sont les principes des vacances vertes ?

Les vacances vertes reposent – évidemment – sur un principe de neutralité carbone pour réduire son impact négatif sur l’environnement et préserver la planète. Il y a plusieurs principes qui régissent les vacances écologiques et ceux-ci ne sont pas spécialement contraignants. Il est possible d’adopter tous ces principes progressivement pour mieux s’acclimater aux changements des vacances vertes.

  • Privilégier les transports moins polluants : train, car, covoiturage, etc.
  • Limiter l’utilisation de l’avion : trajet sans escale et respect du ratio entre la distance parcourue et la durée du séjour, c’est-à-dire qu’une heure de vol équivaut à une journée de vacances sur le lieu
  • Utiliser des applications mobiles et des sites Internet qui recommandent des lieux de vacances éco-responsables
  • Vérifier les différents labels des lieux de vacances sur le territoire français
  • Privilégiez les hôtels, les gîtes ou les campings engagés dans une démarche environnementale, certifiés par l’Ecolabel européen, par exemple
  • Réduire le poids des bagages et amener seulement le nécessaire
  • Utiliser des laits solaires au lieu d’huiles qui forment un écran à la surface de l’eau et ralentissent la photosynthèse des végétaux sous-marins

Les vacances écologiques nécessitent un réel investissement et l’adoption d’un comportement éco-responsable pour réduire sa consommation énergétique et son empreinte carbone. L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) a publié un guide complet sur son site pour passer des vacances écologiques.

Infographie Coronavirus et vacances écologiques

Coronavirus : la solution des vacances vertes

À cause de la pandémie de COVID-19 et la circulation du virus, les Français ne pourront pas aisément traverser les frontières hormis pour un motif impérieux comme une obligation familiale ou professionnelle. Pour le moment, les frontières avec les pays non européens restent fermées jusqu’à nouvel ordre. Cette situation inédite n’est absolument pas propice au voyage hormis au sein du territoire français.

Selon un sondage, 90% des familles interrogées disent vouloir prendre leurs congés en France.

Coronavirus et vacances écologiques France principes

Le tourisme franco-français est également le meilleur moyen pour dynamiser le secteur du tourisme pour soutenir les professionnels, fortement impactés par le confinement.

Bonne nouvelle !

Le tourisme franco-français est le meilleur moyen de réduire l’empreinte carbone du voyage et privilégier le terroir local pour manger sainement et relancer l’économie française.

Le tourisme de proximité est également un moyen de réaliser des économies et augmenter la part du budget pour les activités et les loisirs au cours des vacances.

Attention !

La plupart des établissements de vacances (hôtels, restaurants, campings) vont rouvrir progressivement, selon les mesures gouvernementales. Il est déjà possible de réserver ses vacances dans certains établissements et ses billets de train.

Redactor

Written by Alicia

Mis à jour le 19 Mai, 2020