Centrales nucléaires : des incidents de niveau 1 à Flamanville et Cattenom

Avec le confinement, les travaux de maintenance des centrales nucléaires ont pris du retard. De nombreux incidents de niveau 1 sont déclarés dernièrement. Cette semaine, plusieurs incidents ont été déclarés concernant les centrales nucléaires de Flamanville et de Cattenom.

Les centrales nucléaires d’EDF ont connu de nombreux incidents ces derniers temps. Les derniers en date : des incidents de niveau 1 aux centrales de Flamanville (Manche) et de Cattenom (Moselle).

Les incidents nucléaires sont classés par des niveaux allant de 0 à 7. Le niveau 0 correspond à des dysfonctionnements légers qui n’ont pas d’incidence sur la sûreté, le niveau 7 est pour les explosions de réacteurs. Il n’y a eu que deux incidents de niveaux 7 : Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011.

Les incidents de niveau 1 portent principalement sur des anomalies de fonctionnement, d’utilisation de sources radioactives et de transports.

La centrale nucléaire de Flamanville

La centrale nucléaire de Flamanville rencontre deux incidents de niveau 1. EDF les a déclarés ce mercredi 16 septembre. Ces incidents sont survenus dans l’unité de production n°2. Une alarme s’est déclenchée le 2 septembre ce qui a entraîné un arrêt automatique de la production et la mise en marche des systèmes de protection du réacteur.  Fort heureusement, bien que le réacteur ait été chargé, la réaction nucléaire n’avait pas commencé. Il n’y a donc pas eu d’impact sur la sûreté de la centrale. Une visite décennale a eu lieu, les techniciens ont relevé deux départs électriques mal positionnés.

La centrale nucléaire de Cattenom

La centrale de Cattenom, quant à elle, subit un seul incident de niveau 1 le mardi 15 septembre. Là aussi, l’incident concerne la deuxième unité de production. Cette unité était en maintenance depuis avril, et donc à l’arrêt. Lors d’un essai périodique, le personnel s’est rendu compte d’une anomalie. L’une des pompes censées apporter de l’eau de secours aux générateurs de vapeur ne fonctionnait pas correctement. L’unité de production était à l’arrêt, il n’y a donc pas eu de répercussions sur la sûreté de la centrale. La pompe a depuis été réparée et est à nouveau conforme.

Bien que cela puisse paraître inquiétant aux premiers abords, ces incidents ne sont pas dramatiques. Les incidents de niveau 1 sont courants et sans danger s’ils sont corrigés à temps.

Redactor

Ecrit par Lina

Mis à jour le 20 Oct, 2020