Energie verte : un plan international de 3000 milliards pour relancer l’économie

Résumé : L’Agence Internationale de l’Energie propose de mettre en place un plan sur trois ans pour relancer l’économie mondiale en s’appuyant sur les énergies vertes.

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a récemment dévoilé un plan d’investissement de 1000 milliards de dollars sur trois ans pour le développement des énergies vertes. L’objectif est de favoriser la relance économique mondiale, fortement impactée par la pandémie de Covid-19, en s’appuyant sur les énergies renouvelables.

Ce plan, mis en place en partenariat avec le FMI, va permettre la création de 9 millions d’emplois par an, l’accélération de la croissance mondiale de 3,5 points d’ici 2023 et d’éviter l’émission de 4,5 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Sur quoi s’appuie ce plan ?

Le plan d’investissement proposé par l’AIE va se focaliser sur plus de trente thématiques autour de l’énergie, tout en se concentrant sur trois points majeurs :

  1. Le développement des énergies renouvelables.
  2. L’efficacité énergétique.
  3. L’amélioration des réseaux électriques.

Ainsi, cette action devrait permettre d’augmenter considérablement la part des populations pauvres ayant accès à l’électricité. Selon l’AIE, le plan d’investissement vert devrait doit permettre d’éviter le rebond des émissions de CO2 que l’on observe après chaque crise économique. Accès à l'électricité

« Avec les stimuli à venir, l’attention est maintenant tournée vers les plans de relance à long terme, qui visent à pallier les disruptions causées par les mesures de confinement et la restriction de la mobilité. Certains de ces plans incluent déjà l’énergie et son rôle pourrait s’accroître sous forme de vagues successives de dépenses de stimulation de l’économie » explique Fatih Birol, le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie.

Quid du pacte vert de l’Union Européenne ?

Depuis décembre 2019, l’Union Européenne s’est engagée dans un pacte vert, le Green New Deal. Ce pacte vert est destiné à :

  • Promouvoir l’utilisation efficace des ressources en passant par une économie propre et circulaire.
  • Restaurer la biodiversité et réduire la pollution.
  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.
  • Décarboner le secteur de l’énergie
  • Travailler avec les partenaires internationaux pour améliorer les normes environnementales mondiales.

Dans le respect de cet accord, les instances européennes comptent œuvrer avec l’AIE pour mettre en place le plan d’investissement international.

Les critiques des mouvements écologistes

Comme bien souvent, l’AIE a été fortement critiquée par des organisations Prolongement des centrales nucléairesécologiques. Selon ces organisations,   » le rapport s’obstine à ménager toutes les formes d’énergie et fait l’impasse sur la nécessaire sortie des hydrocarbures ». Pour faire simple, elles estiment que les actions annoncées par l’AIE ne sont pas suffisamment centrées sur l’arrêt de l’utilisation des énergies fossiles.

Le saviez-vous ?

L’une des directives du plan d’investissement vert de l’AIE est notamment la prolongation des centrales nucléaires afin de compenser la fermeture des centrales à charbon.

Redactor

Written by Maxime

Mis à jour le 23 Juin, 2020