Les propositions de la convention citoyenne pour le climat

Résumé : Le 18 juin 2020, 150 citoyens français composant la convention citoyenne pour le climat ont révélé le contenu de leurs travaux et proposer un nouveau modèle pour « changer en profondeur la société » et répondre à la crise climatique qui inquiète le monde entier depuis plusieurs années. La session conclusive de la convention s’est tenue du vendredi 19 au dimanche 21 juin.

Qu’est-ce que la convention citoyenne pour le climat ?

La convention citoyenne pour le climat est une assemblée de 150 citoyens français âgés de 16 à 80 ans de catégories socio-professionnelles différentes et originaires de toutes les régions françaises.

La convention devait élaborer des propositions pour répondre à la crise climatique selon cinq thématiques différentes :

  • Production et travail
  • Consommation
  • Alimentation
  • Logement
  • Déplacement

La convention citoyenne pour le climat s’est réunie six fois au Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) à Paris et ont tenu deux sessions en visioconférence pendant la crise sanitaire.

Témoignage de Laurence Tubiana, la coprésidente du comité de gouvernance de la convention :

« C’était très enthousiasmant de voir des citoyens de tous horizons s’engager et s’impliquer autant, délibérer et débattre […] car la transition écologique touche tous les aspects de la vie et de la politique. »

Le 18 juin 2020, la convention a publié ses 150 propositions, rassemblées dans deux documents de 500 pages.

Quelles mesures ont été proposées ?

Production et travail

La principale mesure du groupe « Production et travail » est la réduction du temps de travail de 35 heures à 28 heures hebdomadaires avec un taux horaire du smic augmenté de 20 % pour maintenir un salaire équivalent.

Pourquoi cette mesure ?

« Pour aller vers un nouveau modèle, orienté autour de la sobriété, du partage et de la justice sociale, nous devons consommer moins, produire moins et donc travailler moins »

Convention citoyenne travail et productionLa réduction du temps de travail (35 à 28 heures) devrait permettre de réduire les déplacements et les émissions polluantes et d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Néanmoins, cette mesure s’accompagne d’une révision totale du mode de production sur le territoire.

  • Renforcement des filières de réparation et recyclage
  • Limitation de l’obsolescence programmée et amélioration de la longévité des équipements
  • Suppression du plastique à usage unique dès 2023

Bon à savoir !

Les citoyens souhaitent accompagner les salariés et les entreprises dans la transition écologique : anticiper la reconversion de certaines sociétés, financer des formations et maintenir les salaires.

Consommation

Convention citoyenne consommationLa transition écologique amène également un changement dans la manière de consommer. La convention citoyenne pour le climat souhaite réduire l’exposition des Français à la publicité et l’incitation à la consommation.

  • Interdiction de la publicité pour les produits les plus émetteurs de gaz à effet de serre
  • Limitation des incitations quotidiennes et non choisies à la consommation (publicités)
  • Suppression des panneaux publicitaires dans les espaces publics extérieurs
  • Suppression des panneaux pour indiquer un lieu de distribution (supermarché, etc.)
  • Mise en place des mentions pour consommer de manière plus responsable

Comment lutter contre le gaspillage ?

La convention citoyenne propose la mise en place progressive et obligatoire de la vente en vrac : 25% des rayons dès 2023 et 50% pour 2030.

Alimentation

À la question de l’alimentation, la convention citoyenne pour le climat a souhaité promouvoir une alimentation saine, durable, plus végétale et respectueuse de la production et du climat. Cet engagement s’appuie sur plusieurs changements nécessaires de la société et les circuits de productions.

  • Mise en place de l’agroécologie et diminution de l’usage des produits phytopharmaceutiques
  • Privilège des circuits de production courts
  • Réduction de 20% de la viande et des produits laitiers dans les assiettes françaises
  • Mise en place de chèques alimentaires utilisables dans les associations ou les coopératives biologiques

Convention citoyenne alimentationLe groupe « Alimentation » a également évoqué le CETA, l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne. Les citoyens de la convention citoyenne propose au gouvernement français de renégocier le CETA pour inscrire dans les accords commerciaux le principe de précaution et le respect des engagements de l’accord de Paris vis-à-vis du climat.

Logement

Convention citoyenne logementAujourd’hui, le bâtiment est le deuxième secteur d’activité le plus polluant et l’une des questions les plus importantes d’un point de vue social. Les 150 participants à la convention citoyenne pour le climat proposent, dans un premier lieu, de contraindre les bailleurs à rénover les logements pour augmenter leurs performances énergétiques.

Bon à savoir !

Ce grand projet va permettre de créer des emplois, réduire la facture énergétique et les dépenses de santé.

Les citoyens proposent également des mesures pour réduire sensiblement la consommation énergétique dans l’espace public :

  • Interdiction des terrasses chauffées
  • Interdiction de l’éclairage des magasins pendant la nuit
  • Optimiser la température des bâtiments privés et publics : 19°C
  • Optimiser l’utilisation de la climatisation à partir de 25°C

Déplacement

Les transports demeurent le secteur le plus polluant en France, notamment la voiture individuelle qui représentent 60 % des émissions de gaz à effet de serre.

Comment réduire les émissions polluantes des voitures ?

Les citoyens ont proposé de réduire la vitesse sur les autoroutes de 130 km/h à 110 km/h dès l’an prochain pour réduire les émissions de 20 % en moyenne, faire des économies de carburant et réduire la mortalité.

Convention citoyenne déplacements

Les mesures supplémentaires pour faire évoluer le parc automobile français :

  • Interdiction de la commercialisation de véhicules neufs et polluants
  • Instauration un prêt à taux zéro pour encourager l’achat d’un véhicule écologique
  • Augmentation des bonus attribués aux propriétaires de véhicules peu polluants

Encourager d’autres modes de transports !

La convention citoyenne pour le climat a proposé l’augmentation des montants pour financer des pistes cyclables de 50 millions d’euros à 200 millions d’euros par an mais également interdire l’accès aux centres-villes pour les véhicules les plus polluants et accroître l’usage du train : réduction de la TVA et investissement dans les infrastructures.

Redactor

Written by Alicia

Mis à jour le 23 Juin, 2020