Mensualisation : choisir le prélèvement mensuel

Parmi les différents moyens de paiement disponibles pour le règlement de leurs factures d’énergie, les consommations privilégient généralement la mensualisation plutôt que le chèque, pour se simplifier la vie. D’ailleurs, l’électricité et le gaz ne sont pas les seuls secteurs où la mensualisation prime sur les autres modes de règlement. La mensualisation est possible pour le paiement de l’impôt sur le revenu, de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Il suffit d’être titulaire d’un compte bancaire, domicilié en France, et de fournir un RIB au moment de souscrire à un contrat d’énergie. Afin d’y voir plus clair, voici tout ce qu’il y a à savoir sur les avantages de la mensualisation.

La mensualisation, le choix de la tranquillité

Les consommateurs choisissent la mensualisation dans une optique de simplicité et de régularité : ils s’assurent ainsi de payer chaque mois le même montant, pendant toute la durée de leur contrat.La mensualisation permet de budgétiser, mois par mois, les dépenses d’énergie. Pas de surprises pendant cette période, et pas d’inquiétude quand à l’envoi du paiement si vous choisissez la mensualisation par prélèvement automatique.

Les avantages de la mensualisation par prélèvement automatique

Les consommateurs qui choisissent de régler leurs factures d’énergie par prélèvement automatique tous les mois gardent la maîtrise du paiement des dites factures puisqu’ils ont la possibilité d’interrompre votre prélèvement à tout moment. Mais surtout, plus besoin de se déplacer, ni d’envoyer le règlement. Avec cette option, le risque d’oubli n’existe pas.

Quel est le principe de la mensualisation ?

La mensualisation fonctionne à l’année. Tous les fournisseurs d’énergie proposent la mensualisation par prélèvement automatique lors de la souscription. Lors de l’établissement du contrat par téléphone ou par mail, le consommateur indique son choix de fréquence et de mode de paiement.

Lors de la souscription par téléphone avec un conseiller, celui-ci vous demandera de lui fournir les caractéristiques de votre logement : superficie, nombre de pièces, type de chauffage, de plaques de cuisson, de mode de production d’eau chaude sanitaire, ainsi que la puissance du compteur et son matricule. Ces informations servent ensuite à faire une estimation de la consommation à partir de laquelle les factures seront éditées.

  1. Chaque début d’année, un échéancier vous est envoyé, calculé selon votre consommation ou celle estimée. Puis, en milieu d’année, l’index de votre compteur permet de réguler la mensualité, à la hausse comme à la baisse selon le constat.
  2. La pénultième voire la dernière mensualité permet de réguler définitivement votre solde pour l’année. Deux cas de figures se présentent alors : le trop-perçu ou le reste à payer. Si vous êtes dans le cas d’un trop-perçu, le fournisseur est tenu de rembourser le consommateur sous une quinzaine de jours si le montant excède 25€, ou de le déduire de la prochaine facture dans le cas contraire. En de cas de reste à payer, le consommateur adresse un règlement au fournisseur.

Les factures sont accessibles sur l’espace client en ligne du consommateur. Dans la plupart des cas, elles indiquent le montant et la date de prélèvement de la facture à venir, afin d’éviter les surprises et de pouvoir réagir en cas de désaccord sur le prix à payer.

Foire aux questions

Quelles sont les inconvénients de la mensualisation ?

La mensualisation est calculée sur la base d’une estimation, et non de la consommation tarifaire, que corrige la facture associée à la régularisation en fin de contrat. Mais pour les consommateurs qui souhaitent payer exactement ce qu’ils consomment tous les mois, la mensualisation n’est pas la meilleure solution. Ils peuvent alors opter pour une autre fréquence de paiement.

Quels sont les autres fréquences de paiement à part la mensualisation ?

Une autre option existe : la facture bimestrielle, éditée une fois un mois sur deux selon la base du relevé de compteur par le gestionnaire de réseau (Enedis, GrDF, ELD) ou par le consommateur lui-même (auto-relève). Cette option permet de payer au plus juste sa consommation d’énergie, en se basant sur les index des compteurs.

J’ai choisi le paiement bimestriel, comment changer pour la mensualisation ?

Pour cela, il faut contacter votre fournisseur d’énergie, par téléphone ou mail, pour lui faire part de votre décision de changer votre rythme de paiement. Conseil : si vous choisissez de passer au prélèvement automatique en plus de la mensualisation, munissez-vous d’un RIB au moment d’appeler.

Puis-je choisir ma date de prélèvement pour la mensualisation ?

En prenant contact avec le service client de votre fournisseur. Une fois mis en relation avec un conseiller technique, vous pourrez choisir les informations relatives au paiement et les modifier. Ainsi, vous pouvez opter pour un système de prélèvement ou demander un arrêt des automatismes et régler par chèques classiques. Il est possible de choisir entre plusieurs dates possibles mais vous ne pourrez pas toujours choisir un jour en particulier.

Aller plus loin :

 

Commentaires

2 Avis 5/5

Learn more about our process for controlling and publishing ratings
Justin
5/5

A l'origine l'idée est bonne certes, cela dit c'est une option à réserver aux gens responsables, qui suivent un peu leur conso... Sinon c'est comme ça que des jeunes se retrouvent avec des factures à 3 ou 4 chiffres à payer à la fin de l'année .. Je sais de quoi je parle j'en connais plus d'un lol

GUEFFIER Philippe
5/5

Est il vrai que l'Europe interdit aux fournisseurs d'énergie de mensualiser sur 10 mois sur 12.