Classement des offres par ordre décroissant de clients, offres partenaires présentées en premier. En savoir plus.

Prix gaz de ville : tout savoir

Chaque année, les logements fournis au gaz peuvent voir le prix fluctué tant du fait du prix fixe que pour les taxes entourant le prix. Il est important de connaitre le prix du gaz de ville afin de choisir au mieux le fournisseur de gaz d’une habitation. En effet, il peut changer selon la zone où se trouve le logement mais aussi selon le fournisseur choisi.

Appelez papernest pour souscrire rapidement à un contrat de gaz

Alors que les pouvoirs publics ont annoncé le retrait progressif du tarif réglementé au mois d’août dernier, l’évolution des prix du gaz va toujours dans le sens d’une hausse sensible des tarifs.

Le gaz de ville, c’est quoi ?

On parle souvent de gaz de ville pour désigner le gaz naturel dans le vocabulaire courant. Il s’agit plus précisément du gaz distribué directement par les gazoducs du réseau de transport et mes canalisation du réseau GRDF de distribution.  A l’origine, le gaz de ville désignait uniquement un gaz utilisé au 19ème et début du 20ème siècle pour l’éclairage et comme combustible.  En raison de problèmes sanitaires, le gaz de ville fut progressivement remplacé dans ses usages par d’autres sources d’énergies comme l’électricité, et/ou le gaz naturel. Mais alors, combien cela coûte aujourd’hui de consommer du gaz  ?

Tarifs du gaz et prix du kWh

Les tarifs du gaz naturel sur le sol français sont relativement complexes à comprendre car ils incluent d’une part les facturations des services permettant d’acheminer l’énergie jusqu’au consommateur effectif (particuliers ou professionnels)

Ces prix se composent notamment :

  • de frais fixes, communs à tous les fournisseurs, et sur lesquels l’utilisateur n’a aucune prise (pas de négociation possible face à des tarifs décidés par l’Etat, en fonction de l’acheminement de l’énergie, le coût de l’abonnement, etc…)
  • d’un prix du kWh de gaz qui peut être amené à varier selon le fournisseur choisi avec un consommateur libre de choisir entre les fournisseurs.

Le prix du kWh, lui, peut être basé sur plusieurs choses :

  • Il peut être mise en place et fixé par l’Etat et ce chaque mois en vertu des tarifs réglementés appliqués par Engie (ex-GDF Suez et fournisseur historique français de gaz);
  • Il reste cependant libre, ce sont aux fournisseurs alternatifs (Direct Energie, EDF, Eni, Total Spring…) de décider quels tarifs ils souhaitent proposer, en se basant sur l’indicateur du tarif réglementé.

Le saviez-vous ?

Le compteur de gaz calcule la consommation en  m3 consommés. Votre facture, elle, sera toujours calculée en kWh.  Il y a donc une étape de conversion effectuée par votre fournisseur au moment d’établir votre facture.  Sachez que l’on considère qu’1 m3 de gaz équivaut à 10 kWh. 

Quel est le prix du kilowattheure de gaz en 2017 ? 

Les fournisseurs d’énergie définissent leurs offres et surtout leurs tarifs du kWh en fonction de différents éléments :

  • la politique commerciale de l’entreprise tout d’abord : est-ce qu’il s’agit du fournisseur historique (Engie) ou bien de l’un des fournisseurs alternatifs
  • De l’option tarifaire retenue, ensuite : Base, BO, B1, B2 correspondant à chaque fois à une estimation de votre consommation énergétique annuelle
  • de la nature juridique des offres proposées : le prix du kilowattheure est toujours décidé en fonction de celui fixé chaque mois par l’Etat correspondant au tarif réglementé Engie.
  • Enfin, le prix du kWh varie beaucoup également en fonction de votre zone tarifaire de gaz (Zone 1, Zone 2, Zone 3, Zone 4, etc…). La  plupart de français habitent aujourd’hui en zone 1.

Définir son option tarifaire

Pour avoir une idée du prix du kWh correspondant le mieux à votre consommation, il est primordial de connaître son option tarifaire. C’est votre fournisseur en personne qui vous orientera vers l’une ou l’autre des 4 options tarifaires proposées, ayant chacune ses spécificités :

  • le tarif Base : il concerne une consommation en gaz inférieure à 1 MWh (1000 kWh) par an. Il s’agit globalement de l’équivalent d’un usage de gaz pour la cuisson uniquement.
  • le tarif BO : il est pertinent pour une consommation comprise entre 1 et 6 MWh/année. Cela correspond à un usage du gaz pour la cuisine et l’eau chaude
  • le tarif B1 : il correspond à une consommation comprise entre 6 et 30 MVh par an soit un usage du gaz pour chauffer son logement, sans considération du fait que l’on se serve ou non de cette énergie pour une autre activité (cuisson/eau chaude)
  • le tarif B2i : Il est utilisé pour catégoriser les personnes ayant une consommation comprise entre 30 et 150 MWh par an. Cette consommation importante correspond notamment au chauffage d’une très grande surface habitable ( plus de 200 m2), et cela indépendamment du fait que vous vous serviez de cette énergie pour une autre activité.

Le prix du kWh de gaz selon le fournisseur d’énergie (en € TTC)

Afin de faciliter la lecture et de vous offrir un comparatif des tarifs de gaz  pertinent, voici un tableau regroupant les différents tarifs du kWh proposés par les fournisseurs de gaz en fonction des options tarifaires et zone de gaz dans laquelle vous habitez.

La grille suivante comporte donc les prix du kWh de gaz en € TTC pour les fournisseurs Direct Energie, Eni et Engie.

 Prix Consommation annuelle Abonnement annuel Prix du kWh de gaz Engie Prix du kWh de gaz Direct Energie Prix du kWh de gaz Eni
Base (identique pour toutes les zones) inférieure à 1 MWh 85.83 € 0.07830€ 0.07470€ 0.07406€
BO (toutes les zones) Entre 1 et 6 MWh 92.67€ 0.07040€ 0.06720€ 0.06661€
B1 et B2i – Zone 1 supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.04850€ 0.04630€ 0.04597€
B1 et B2i – Zone 2  supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.04920€ 0.04700€ 0.04664€
B1 et B2i – Zone 3  supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.04990€ 0.04770€ 0.04733€
B1 et B2i – Zone 4  supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.05060€ 0.04830€ 0.04800€
B1 et B2i – Zone 5  supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.05130€ 0.04910€ 0.04868€
B1 et B2i-Zone 6  supérieure à 6 MWh 230.71€ 0.05210€ 0.04980€ 0.04936€

Ce tableau livre une information principale : les tarifs de gaz réglementés proposés par le fournisseur Engie sont largement supérieurs à ceux des fournisseurs d’énergie alternatifs comme Direct Energie et qui ont su profiter de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007 pour devenir une vraie force compétitive sur ce secteur.

Le poids joué par les taxes sur le gaz

compteur kilowattheureAutre paramètre important à prendre en compte dans le choix de votre offre en gaz, celui des taxes qui pèsent sur les consommateurs de cette énergie. En effet, si vous optez pour une offre de gaz à prix fixe pour plusieurs années, vous ne verrez certes pas augmenter le prix du kilowattheure d’énergie en comparaison du jour où vous avez souscrit votre abonnement. Pour autant, votre fournisseur ne fixe aucun tarif fixe concernant les nombreuses taxes qui représentent aujourd’hui 16% du montant final du prix du kWh TTC.

Mais alors quelles sont ces taxes ?

  • La Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz (CTSSG) en faveur des clients abonnés au gaz et en situation de précarité, et qui permettent d’alimenter le budget du Médiateur national de l’énergie;
  • la TICGN : Taxe datant de 2014 et s’appliquant aux particuliers perçue sur le compte de la douane avant d’être intégré aux recettes du budget de l’Etat;
  • la Contribution Proportionnelle au coût  d’acheminement (CTA), inclue dans votre abonnement et qui correspond à une contribution à l’assurance vieillesse des anciens employés du secteur de l’énergie;
  • une TVA à 5,5%;
  • une TVA à 20 %.

Le saviez-vous ?

Ces taxes concernent toutes les offres de tous les fournisseurs. Il n y a donc pas de variation selon que vous choisissez Direct Energie plutôt que Engie ou l’inverse.

Foire aux Questions

Pourquoi le gaz est-il mesuré en m3 et facturé en kWh ?

Alors que votre compteur de gaz flambant neuf mesure votre consommation en mètres cubes, votre facture affiche le prix du gaz EDF consommé en kilowattheure. Alors pourquoi changer d’unité de mesure entre-temps ? Pour une simple et bonne raison qui se trouve être que l’énergie contenue dans un mètre cube de gaz n’est absolument pas une valeur fixe.  En ce sens, elle varie en fonction de la composition du gaz, l’altitude de votre commune, la pression de livraison, etc… Votre fournisseur (EDF Eni, Engie, Direct Energie ou autre…) calcule donc beaucoup plus précisément votre mensualité en fonction du nombre de kWh utilisés pour une facturation plus précise et honnête vis à vis de votre consommation réelle. Pour information, on considère qu’un mètre cube (1m3) de gaz équivaut en moyenne à 10 kWh.

Que va changer la disparition des tarifs réglementés pour les particuliers ?

Les tarifs réglementés concernant le gaz ont déjà disparu il y a plusieurs années concernant les offres faites aux professionnels, et Engie et EDF ont annoncé qu’il en serait de même concernant les tarifs réglementés pour les particuliers à partir du 1er août 2017. Mais cependant, pas de panique !  Vous n’avez pas pour autant à résilier votre abonnement, en souscrire un autre, ou même changer de fournisseur. Continuez à disposer de votre contrat tel qu’il a été souscrit. Si une nouvelle réglementation de tarifs est mise en place, vous serez prévenus bien assez tôt.

Rien ne vous empêche cependant de vous tourner désormais vers un fournisseur d’énergie alternative, profitant alors des avantages concurrentiels particulièrement plaisants avec notamment des offres largement en dessous (parfois juqu’à 12% si vous prenez l’électricité et le gaz chez le même fournisseur) des tarifs réglementés.

Quel est le montant de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN) en 2016 ?

Au 1er janvier 2016, la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN) a remplacé la CTSSG (voir plus haut). Par conséquent, cette taxe s’élevait en 2016 à 4,34 euros par mégawattheure, soit une augmentation considérable de 1,7 € par rapport à 2015. Un élément non négligeable à prendre en compte à côté des offres à prix fixes auxquelles il est possible de souscrire.

Pour en savoir plus sur le prix du gaz pour les particuliers ou le prix du gaz au m3.

article

Article écrit par:

calendar 18 octobre, 2017

( update )