Comparez les fournisseurs d'électricité avec papernest

Je souscris

Elec Ajust 2 ans

116,69 €

Prix de l'abonnement par an

0,158 €

Prix du kWh

  • Offre verte
  • Prix bloqué pendant 2 ans
  • Fournisseur historique du gaz

Classique Electricité

119,76 €

Prix de l'abonnement par an

0,1465 €

Prix du kWh

  • Offre classique
  • -5% de réduction sur le prix du kWh
  • Meilleur service client 2019

Astucio Eco Electricité

132,38 €

Prix de l'abonnement par an

0,15110 €

Prix du kWh

  • Offre classique
  • Prix bloqué pendant 3 ans
  • Offre sans engagement

Offre électricité éco

118,56 €

Prix de l'abonnement par an

0,1403 €

Prix du kWh

  • -10% de réduction sur le prix du kWh
  • Offre compensée carbone
  • Offre sans engagement

Prix de l'électricité en option de base 6 kVA

Diminution prix de l’électricité

Les cours de l’électron ont régulièrement baissé sur le marché de gros. Pour le fournisseur historique EDF, ce n’était à présent pas qu’une bonne nouvelle. Les fournisseurs alternatifs, par contre, s’en frottent les mains.

Annonce

De nombreuses transformations sont en cours de développement dans le paysage énergétique national comme européen. Sur le plan économique comme sur le plan éthique, les changements graduels ont été remarqués par les consommateurs les plus alertes. Et pourtant, les réelles possibilités et solutions sont encore vagues. C’est dans une volonté d’éclaircissement général sur les diminutions tarifaires du prix de l’électricité que les lignes qui vont suivre ont été écrites.

Baisse du prix du kWh en Août 2017

Comme chaque année à la moitié des douze mois calendaires, les tarifs réglementés de vente sont rectifiés. Selon les suggestions de la CRE et de l’Etat, après plusieurs années de hausse du prix de l’électricité, cette fois, c’est la baisse qui l’emporte. La réforme du mode de calcul des tarifs réglementés a permis de mieux utiliser les réalités du marché.

En effet, les tarifs bleus pour les consommateurs ont baissé de 0,5% et de 1,5% pour les consommateurs professionnels. Première baisse du prix du kWh notable depuis près de dix ans, l’ouverture du marché y est encore pour quelque chose. Jusque là, les marchés tournés vers le monopole des fournisseurs historiques EDF et Engie (ex-GDF) ont donné la possibilité aux consommateurs de progressivement changer de fournisseur d’énergie. Les tarifs réglementés bientôt supprimés, il n’en faut pas plus pour témoigner de retours favorables. En ce qui concerne justement les tarifs fixés par les pouvoirs publics, les petits consommateurs dont la puissance du compteur est inférieure à 36 kVA peuvent encore avoir des prix aux offres bleues.

Ce qui change, ce sont maintenant les coût d’acheminement de l’électricité, les prix d’accès à la base et le complément de fourniture et commercialisation. La loi Nome a permis cette nouvelle organisation sur le marché de l’énergie et inscrire la transition énergétique dans le coeur des préoccupations économiques nationales.

La hausse remarquée au 1er août est donc censée mieux répondre aux coûts réels de l’électricité sur le marché de gros. Avant ces changements, lorsque les prix du marché baissaient, les tarifs bleus n’étaient pas ajustés en fonction de ces aubaines économiques. Le fournisseur EDF déclarait le coût de l’électricité à la hausse pour couvrir ses coûts de fourniture d’électricité à l’encontre des suggestions de la CRE.

Cependant, à chaque fois que l’Etat bloquait la hausse des tarifs de l’électricité, les autres fournisseurs alternatifs faisaient entendre leur voix pour que résonne leur mécontentement. La décision cassée, le Conseil d’Etat demandait un rattrapage rétroactif de cette hausse.

La baisse du prix de l’électricité : une norme européenne? 

Beaucoup d’instances nationales s’évertue à comparer les prix très avantageux de l’électricité en France par rapport à ses voisins européens. Pourtant, peu de sources ont réellement fait une comparaison solide en prenant en compte d’autres facteurs responsables de telles différences. L’Allemagne si souvent utilisée pour jauger de l’efficacité ou inefficacité des décisions nationales, a encore choisi de prendre un chemin différent pour la transition énergétique. Les objectifs initiaux sont le développement d’énergies renouvelables et hausse de l’efficacité énergétique.

En choisissant d’investir en masse dans l’éolien et les énergies renouvelables que la consommation d’électricité a quintuplée en l’espace de 15 ans. Pourtant les limites des frénésies du leader de l’Europe se trouvent justement dans les relations entre différentes économies nationales.

Etant le plus gros consommateur d’Europe, face aux productions asiatiques, en quelques années le photovoltaïque s’est effondré et a généré un croissante fulgurant du prix de l’électricité. Ceci, en raison des taxes imposées pour soutenir les énergies renouvelables. Ces taxes représentent à l’heure actuelle près de 50% du prix facturé au consommateur.

Pour continuer la comparaison et rendre cette démarche plus claire aux yeux du consommateur français, les foyers Outre-Rhin payent le kWh le double des tarifs français. Une telle différence est encore une fois sujette à de nombreuses questions, car les allemands ne sont pas aussi friands du chauffage à l’électricité que les français : la réelle dissimilitude expliquant cet écart est, malgré le prix très bas de l’énergie éolienne et solaire, les coûts de gestion et raccordement au réseau sont bien plus onéreux.

Vers une baisse constante du prix de l’électricité : l’impossible idéal

La baisse des tarifs bleus est évidente, mais leur disparition va bientôt faire changer un paysage tarifaire de manière radicale et méconnaissable pour des habitudes vieilles de plusieurs décennies. Les éléments pris en compte dans le calcul des tarifs réglementés sont déjà en cours de révision pour un changement progressif.

Parmi les nombreux changement, en plus d’une utilisation du réseau raisonnée par le système d’heures pleines et creuses, va s’ajouter un recours aux saisons pour une séparation été/hiver. La part fixe des tarifs est également plus importante pour prendre en compte l’abonnement à la puissance réservée sur le réseau en faveur des volumes consommés.

Foire Aux Questions

La formule du calcul du prix du kWh prend-t-elle maintenant en compte le prix du marché de capacité?

Oui, ce mécanisme permet d’assurer la sécurité électrique par transfert des responsabilités de couverture du fournisseur au fournisseurs et gros consommateurs. La baisse des prix du marché de gros a remis en question la rentabilité des moyens de production énergétique. Le marché de capacité est mis en place pour que les moyens de production disponible puissent avoir une rémunération supplémentaire.

Que change la réforme de l’ARENH sur la diminution du prix du kWh?

Elle doit couvrir les coûts du fournisseur historique et ses ressources nucléaires. Egalement, elle donne la possibilité aux fournisseurs alternatifs d’utiliser la production nucléaire selon des tarifs donnés par les pouvoirs publics. Ce prix est à l’heure actuelle différent des coûts sur le marché de gros. Un tarif inférieur doit donc être mis en place si les centrales nucléaires ont encore une utilisation prévue sur le long terme.

Le prix du kWh d’électricité chez Direct Energie est-il avantageux?

Les réductions tarifaires proposées par Direct Energie vont de 2 à 8% sur le prix du kilowattheure hors taxe des tarifs réglementés de vente en vigueur. Ceci est valable que ce soit pendant les heures pleines ou heures creuses, auprès de clients particuliers comme professionnels. Ces prix sont donc avantageaux par rapport à un fournisseur qui ne proposerait pas de diminution sur le tarif réglementaire néanmoins, l’augmentation des prix de 2018 impactera tout de même votre facture d’électricité. Pour avoir de plus amples informations sur les tarifs Direct Energie, cliquez ici.

Quels sont les tarifs en moyenne chez EDF ?

Tout dépend de la puissance à laquelle souscrire. Dans le cas d’un compteur à faible puissance de 3 kVa, le prix sera de moins de 100€/an, tandis qu’un gros compteur professionnel de 36 kVa avoisinera les 700€/an. Retrouvez notre article sur les prix EDF pour vous renseigner en cliquant ici.

 

Commentaires

Learn more about our process for controlling and publishing ratings