Quel est le prix d’un m3 de gaz ?

La consommation de gaz naturel dans les ménages obéit à une curieuse règle mathématique. En effet, le tarif du gaz de ville est exprimé en kWh, mais se mesure en m3… Pourquoi cette différence est-elle nécessaire ?  Comment s’effectue la conversion des m3 en kWh ? Quel est le prix d’un m3 de gaz ?

Prendre un contrat de gaz naturel avec papernest en quelques minutes

Le gaz naturel : du m3 au kWh

Sur votre compteur de gaz, l’index exprime la consommation en m3. Mais lorsque vous recevez votre facture, surprise : les m3 sont devenus des kWh ! Voilà qui est curieux. Comment cela est-il possible ? Est-ce un complot des fournisseurs de gaz ? Loin de là. Le fait est que le nombre de kWh contenus dans un m3 n’est pas invariable : il varie dans le temps et selon le lieu, et détermine le prix du gaz final.

La valeur du coefficient de conversion gaz naturel pour la clientèle résidentielle dépend de 2 paramètres :

  • l’altitude ;
  • la composition du gaz naturel

Pourquoi l’altitude ? 

Tout simplement parce que la pression atmosphérique diminue lorsque l’altitude augmente. Plus l’on monte en altitude, moins le gaz naturel est dense et riche en énergie sous l’effet de cette diminution. Le même volume de gaz sera donc plus ou moins riche selon que votre commune est située en région parisienne ou en Haute-Savoie.

Pour illustrer, on peut affirme que le gaz méthane est plus léger en altitude qu’au niveau de la mer. Ergo, le  coefficient de conversion plus faible d’environ 10 % à 1 000 mètres d’altitude qu’au niveau de la mer.

Pourquoi la composition du gaz naturel ?

Pour un même type de gaz, la composition n’est pas identique. En effet le gaz naturel est issu de différents sites de production et en fonction de son origine, son pouvoir calorifique peut varier énormément. À titre de comparaison, un mètre cube de gaz équivaut à un litre de vin : pour une même quantité, on peut avoir des degrés d’alcool, des notes et des senteurs différents.

En fonction du type de gaz fourni, la composition peut fortement varier. On distingue deux types de gaz : le gaz naturel B ou le gaz naturel H :

  • Le premier se distingue par sa teneur élevée en azote qui le rend plus « pauvre » (d’où son nom de gaz B pour « Bas pouvoir calorifique »). Ce gaz naturel provient essentiellement des Pays-Bas, il est distribué dans le Nord de la France.
  • Le second est distribué sur le reste du territoire et provient de la mer du Nord, de Russie et d’Algérie. C’est un gaz à Haut pouvoir calorifique (le H provient du Haut pouvoir« calorifique »).

gaz, fournisseur, prix m3

 

L’importance du coefficient

Le coefficient de conversion n’est pas équivoque dans toute la France. Il est fixé différemment dans chaque commune afin de s’adapter aux caractéristiques des consommateurs  :

  • situation géographique,
  • caractéristiques topographiques,
  • altitude,
  • date de relevé du compteur gaz, etc.

C’est ce coefficient qui permet d’établir une facturation très précise par le fournisseur de gaz. C’est grâce à lui qu’on passe d’un index exprimé en m3 à une facturation en kWh ;

Le coefficient thermique tient compte de trois distinctions :

  • la température,
  • la pression atmosphérique,
  • la qualité du gaz utilisé pour votre fourniture

Le coefficient thermique est fixé à 11,2 kWh par m3 pour le gaz H et à 10 kWh par m3 pour le gaz B. Notez que la valeur minimale et maximale des coefficients est strictement encadrée : ces variations ne peuvent pas dépasser un maximum de 12,4 kWh par m3, ni descendre en dessous de 9 kWh par m3 :

  • gaz B : nord de la France et notamment en grande partie le Nord Pas-de-Calais
  • gaz H : qui correspond au reste du territoire français

Vous souhaitez trouver le meilleur tarif pour votre contrat d’énergie, nos conseillers papernest le trouve gratuitement au

Combien vaut un m3 de gaz ?

Tarif réglementé du gaz : le prix du gaz au m3

Le coefficient de conversion du gaz en kWh avec le tarif réglementé est de 11,2 kWh pour 1 m3. Il dépend entre autre de la zone de gaz et de la classe de consommation (Base, B0, B1…).

La zone tarifaire de gaz peut être retrouvée directement sur votre facture. En France, il y a 6 zones tarifaires de gaz naturel, définies par le gestionnaire de réseau GRDF. Chaque zone a été établie du fait de son éloignement ou non du point de stockage de gaz et de sa proximité avec le lieu de consommation, afin de distinguer la différence des coûts d’acheminement selon les métropoles.

La classe de consommation dépend de l’usage du gaz dans le logement : cuisson, chauffage, eau chaude. À chaque classe de consommation correspond une fourchette de consommation annuelle en kWh :

  • Base : entre 0 et 6000 kWh par an (cuisson seule)
  • B0 : entre 6000 et 11 000 kWh par an (eau chaude sanitaire)
  • B1 : entre 11 000 et 30 000 kWh par an (chauffage au gaz)
Tarifs réglementés Base B0 B1 : Zone 1 B1 : Zone 2 B1 : Zone 3 B1 : Zone 4 B1 : Zone 5 B1 : Zone 6
Prix du m3 1,025€ TTC 0,827€ TTC 0,583€ TTC 0,591€ TTC 0,599€ TTC 0,607€ TTC 0,615€ TTC 0,624€ TTC
  • Pour aller plus loin, voici le détail du prix du m3 de gaz en fonction des deux types de gaz : B et H, toujours aux tarifs réglementés Engie (ex-GDF-Suez) :
Prix moyen du m3 de gaz TTC Base B0 B1 : Zone 1 B1 : Zone 2 B1 : Zone 3 B1 : Zone 4 B1 : Zone 5 B1 : Zone 6
Gaz H 1,025€ 0,827€ 0,583€ 0,591€ 0,599€ 0,607€ 0,615€ 0,624€
Gaz B 0,915€ 0,738€ 0,521€ 0,528€ 0,535€ 0,542€ 0,549€ 0,557€

Prix du m3 de gaz avec les fournisseurs alternatifs

Au vu de l’augmentation des tarifs du gaz en 2016 et en 2017, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les offres de marché des fournisseurs alternatifs (EDF, Direct Energie, Eni, etc). Le prix du kWh de gaz chez EDF et Direct Energie n’est pas fixé par les pouvoirs publics mais par les fournisseurs eux-mêmes.

Les concurrents d’Engie misent sur les réductions sur le prix du kWh HT du gaz naturel  pour attirer la clientèle et sont donc en mesure de proposer un tarif de gaz au m3 moins cher que les tarifs réglementés.

Total Spring (anciennement Lampiris) propose trois offres de gaz : Fixe, Online et Indexé. Toutes appliquent une remise de 10% sur le prix du kWh HT de gaz naturel.

Dans la même lignée, Direct Energie propose également trois contrats de gaz : Online, Fixe et Verte, le pourcentage de remise pour ces offres est compris entre 2 et 10%, selon le contrat.

Eni, le chien à six pattes venu d’Italie, propose 4 contrats de gaz, dont deux appliquant une remise sur le prix du kWh ; Eni Evo (6%) et Webéo (8%).

En plus des tarifs réglementés, Engie propose deux contrats de gaz naturel à prix de marché ; Gaz Ajust et Confort Connecté. Le premier est un contrat à prix fixes révisables à la baisse (en cas de baisse des tarifs réglementés), le second n’applique pas de remise mais le thermostat connecté Netatmo pilote le chauffage à distance pour une réduction efficace de la consommation énergétique.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez calculer vous-même le prix du m3 de gaz dans votre logement en multipliant le prix du kWh de gaz par le coefficient de conversion inscrit au dos  de votre facture de gaz.

Gaz propane : du m3 au litre à la tonne

Le gaz propane se facture en kg. 1 kg de gaz propane est égal à 13.835 kWh en PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur). Le gaz contenu en citerne est acheminé sous forme liquide. Il devient gazeux lorsqu’on le soutire. On estime qu’un 1m3 de propane liquide occupe 271 fois plus d’espace une fois passé à l’état gazeux.

Tout comme le gaz naturel, le poids du gaz GPL dépend de sa composition chimique différente pour le propane ou le butane.

Pour le propane, la masse volumique est la suivante :

  • 0,51 kg/ à l’état liquide (pression de vapeur saturante)
  • 1,88 kg/m3 à l’état gazeux (pression atmosphérique)

Pour le butane :

  • 0,58 kg/l en phase liquide
  • 2.51 kg/m3 en phase gazeuse

Combien coûte un m3 de gaz propane ?

Un mètre cube du propane pour une température extérieur de 15°c et à pression atmosphérique normale (1 013,25 hPa) équivaut à 1,88kg de propane à l’état gazeux. Sachant que le prix moyen du kg est de 1,75€ TTC (la tonne de gaz est comprise entre 1500 € et 2000 € TTC selon les fournisseurs), le prix du mètre cube de gaz propane équivaut à 3,29€ TTC (1,88kgx1,75€).

Le coefficient de conversion du gaz en citerne reprend les mêmes éléments que celui du gaz naturel : pression, température et composition du gaz.

  • Pour 1 litre de propane liquide, on obtient 273 litres de propane gazeux.
  • Pour 1 litre de butane liquide, on obtient 240 litres de butane gazeux.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre une offre à prix fixes et indexés ?

Les prix fixes sont immuables pendant toute la durée du contrat (1, 2 ou 3 ans) et protègent ainsi le consommateur en cas de hausse des tarifs réglementés. Les prix indexés suivent l’évolution des tarifs réglementés Engie (et EDF pour l’électricité) à la hausse ou à la baisse.

Les prix fixes sont plus avantageux pour les consommateurs qui cherchent à lisser leur budget énergie sur le long-terme. Les prix indexés réservent d’avantage de surprises mais permettent de faire des économies plus rapidement.

Quels sont les prix du gaz à la tonne en 2017 ?

En octobre 2017, les fournisseurs de gaz en citerne affichent les prix suivants :

  • Antargaz : 1942€ TTC
  • Primagaz : 1465€ TTC
  • Vitogaz : 2046€ TTC
  • Butagaz : 1449€ TTC

 

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par:

calendar

( update 19 janvier, 2018 )