La Réglementation thermique 2012 – RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, tous les permis de construire déposés sont soumis à la réglementation thermique 2012, RT 2012. Cette réglementation thermique fait suite aux dispositions prises lors du Grenelle de l’environnement pour améliorer le confort des habitants et réduire les dépenses énergétiques.

Les exigences de la RT 2012

La méthode de calcul utilisée Th-BCE permet de mesurer trois exigences différentes en fonctions des différents éléments descriptifs du bâtiment (isolation thermique, performance énergétique des vitrages, orientation du bâtiment, masques solaires, etc.). D’autres paramètres interviennent dans le calcul thermique comme la zone climatique ou l’usage du bâtiment (maison individuelle, logements collectifs, etc.).

Le besoin bioclimatique – Bbio

Le besoin bioclimatique est défini par le Bbio, cette exigence établit un seuil pour limiter les besoins énergétiques d’un bâtiment. Ce coefficient est calculé grâce à un système de points en fonction des caractéristiques du bâtiments, l’isolation, l’orientation, la qualité des vitrages, les ponts thermiques.

Il permet d’optimiser l’efficacité énergétique du bâti et d’éviter toute dépense énergétique liée à une mauvaise conception du bâtiment. On parle désormais de conception bioclimatique.

L’attestation RT 2012 est désormais obligatoire et doit être apportée au permis de construire lors de son dépôt en mairie. Elle est validée par un bureau d’étude thermique si :

  • Bbio ≤ Bbiomax
  • Un système utilisant une source d’énergie renouvelable est utilisé

La consommation d’énergie primaire – Cep

La consommation conventionnelle d’énergie primaire, Cep est le deuxième critère obligatoire pour respecter les normes de la RT 2012. Exprimée en kWh/(m².an), elle mesure les consommations de chauffage, ventilation, refroidissement, éclairage, production d’eau chaude sanitaire et auxiliaires (pompe, ventilateurs, etc.). Le Cep ne doit pas dépasser le Cepmax.

  • Cep ≤ Cepmax

La température intérieure conventionnelle – TIC

Pour améliorer la qualité de confort d’été, la réglementation thermique 2012 a mis en place le TIC, température intérieure de confort. Lors de l’étude thermique RT 2012, le TIC est déterminé par la température maximale atteinte sur une séquence de 5 jours en plein été et ne doit pas dépasser un certain seuil :

  • TIC ≤ TICréf

Elle évite ainsi les surchauffes d’été dues à une faible inertie du bâtiment, une mauvaise orientation ou encore des vitrages laissant trop passer la chaleur l’été.

Les obligations de la RT 2012

En plus d’établir l’attestation thermique pour le permis de construire et d’obtenir l’étude thermique du bâtiment, la RT 2012 oblige pour chaque construction neuve ou extension de bâtiment existant de réaliser en fin de chantier :

  • Un diagnostic de performance énergétique, appelé DPE Neuf ou DPE Construction
  • Un test d’étanchéité à l’air (vérification par un opérateur certifié que le taux de fuites d’air ne dépasse un seuil établi par la réglementation thermique 2012)
  • L’attestation d’achèvement des travaux, qui vérifie la conformité par rapport à la réglementation thermique.

Comment adapter son double vitrage sur mesure à la bonne dimension ?

Dans les vieilles maisons, le vitrage ne permet pas une isolation permanente ni efficace. Trop fin, il laisse entrer dans le confort du foyer les bruits extérieurs, bruits, le vent glacial et l’humidité. Les techniques modernes ont mis fin au problème avec l’apparition du double vitrage (et même du triple vitrage). Si vous n’avez pas envie d’entendre les bruits de la rue et d’attraper un rhume au moindre coup de mistral, vous avez tout intérêt à posséder des fenêtres modernes ! Mais il est vrai que leur installation peut, de prime abord, sembler fastidieuse. C’est pourquoi cet article vous explique comment adapter votre vitrage sur mesure à la dimension idéale pour vos fenêtres.

Bien choisir son dispositif

Imaginons que vous soyez en pleins travaux. La maison que vous venez d’acheter est en chantier parce que vous avez décidé de la refaire à neuve. Vous avez prévu de refaire les fenêtres à neuf afin d’obtenir un vitrage qui corresponde à la fois aux dimensions des fenêtres et aux besoins qui seront les vôtres quand vous aurez élu résidence pour de bon.

Cependant, en fonction des fenêtres déjà installées au moment où vous avez acheté la maison, un certain nombre de choix s’offriront à vous. Vous pouvez envisager un survitrage, à savoir l’ajout d’une vitre supplémentaire à celle déjà existante. Vous pouvez également opter pour une isolation renforcée. Mais plus important, comme il s’agit d’un vitrage sur mesure, vous pourrez décider d’agrandir ou d’amoindrir la surface !

Le choix le plus courant (et le plus évident) est celui de la pose d’un nouveau vitrage sur mesure, qu’il s’agisse d’un double ou d’un triple. Car cette option vous permet non seulement de choisir les dimensions, mais aussi de redéfinir le type de fenêtre dont vous souhaitez disposer ! Fenêtre coulissante, porte-fenêtre, baie vitrée ? Tout est possible à partir du moment où vous le demandez.

Afin que les nouvelles fenêtres soient en harmonie avec le style, l’ambiance et la décoration du logement, vous avez également pouvoir de décision sur le type de menuiserie qui sera utilisé pour les fenêtres. Les matériaux que l’on retrouve le plus souvent à l’usage d’une vitrification et d’une isolation sont le PVC (voir ici), le bois, et le métal (principalement l’aluminium).

Bien définir la taille du vitrage sur mesure

Prendre les mesures avant de faire installer le vitrage sur une fenêtre est l’étape la plus importante. Si vous choisissez vous-mêmes d’installer une nouvelle fenêtre entière, cette étape ne sera pas nécessaire pour vous. Mais si vous choisissez de monter le verre sur une fenêtre préexistante, lisez donc ce qui va suivre attentivement.

fenetres-double-vitrage-pvc

Les parcloses

Il faudra en premier lieu songer aux parcloses. Ces dernières se présentent sous forme de baguettes et servent à maintenir le vitrage en place dans le châssis de la fenêtre. Parce que vous installez un vitrage sur mesure, il faudra prendre en compte l’espace qu’occupent ces parcloses entre le cadre et la vitre. Si vous prenez les mesures sur une fenêtre déjà montée, vous serez dans la nécessité de démonter les parcloses :

  • Déterminez quelle est la limite entre les parcloses et le cadre
  • Utilisez un ciseau à bois et positionnez-le de manière centrée, entre la parclose et le cadre
  • Tapez en gardant un axe perpendiculaire par rapport au cadre, puis inclinez le ciseau à bois de 45° afin de produire un mouvement de levier qui déboîtera la parclose

La mesure

À l’aide d’un mètre, trouvez la dimension de la surface à vitrer : la hauteur et la largeur. Pour ne pas vous tromper, veillez à bien mesurer en partant du bout d’une feuillure – à savoir l’entaille pratiquée sur le cadre et qui recevra le vitrage – jusqu’au bout de la feuillure qui lui fait face. Enfin, le calcul de l’épaisseur du vitrage original est également crucial. Il permettra l’utilisation d’un vitrage sur mesure en conséquence et qui ne soit pas disproportionné.