Toutes les raisons qui vous pousseront à isoler vos combles

L’air chaud se déplace de façon ascendante. Jusqu’à 30 % des déperditions de chaleur d’un bâtiment s’effectuent ainsi par le toit. Une mauvaise isolation du toit détériore la qualité de vie des habitants et augmente les dépenses liées au chauffage. L’isolation des combles s’avère alors nécessaire pour optimiser l’isolation thermique de vos combles, qu’ils soient aménagés ou perdus.

Pourquoi isoler les combles ?

Isoler les combles permet non seulement d’améliorer l’isolation thermique globale d’un bâtiment, mais également de faire des économies et même de protéger l’environnement.

D’un point de vue économique, une bonne isolation des combles permet de réduire de plus de 30 % la facture énergétique. En effet, il n’y aura plus besoin de mettre le chauffage à fond en permanence pour compenser les pertes de chaleur par le toit. Isoler les combles peut ainsi rapidement devenir un investissement rentable, en moyenne 5 à 6 ans après travaux. Les aides et autres crédits d’impôt baissent d’autant plus le coût initial des travaux.

Isoler les combles réduit les fluctuations de chaleur à l’intérieur de la maison. En hiver, il permet de bénéficier d’un chauffage adéquat dans toutes les pièces. L’été, l’isolant permet, entre autres, de lutter contre les chaleurs excessives. Tous ces avantages contribuent à accroître le confort des occupants et à garantir un environnement sain.

Le chauffage représente 68 % de l’énergie consommée annuellement par un ménage. Cette consommation génératrice de gaz à effet de serre a un impact direct sur notre environnement. Une bonne isolation des combles permet ainsi de minimiser considérablement notre empreinte carbone.

Enfin, mettre en place une isolation thermique au niveau du toit permet également de réduire les nuisances sonores à l’intérieur d’un logement. Les gouttes de pluie qui raclent le toit, les feuilles et branchages qui y tombent ne dérangeront plus vos nuits.

Isolation des combles : quelles solutions ?

Les combles constituent le vide situé entre la toiture et le dernier plafond d’un logement. Différents indicateurs permettent de mesurer la performance d’un isolantn, les plus importants sont ceux liés à sa Résistance thermique (RT). La RT d’un isolant traduit son étanchéité à l’air et son opposition aux flux thermiques. La RT est particulièrement importante pour ceux qui souhaitent bénéficier d’un crédit d’impôt. Le système d’isolation variera en fonction du type de combles : combles habitables ou perdus.

Les combles habitables sont ceux qui ont vocation à servir de lieu de vie. Pour ce type de combles, l’isolant sera directement fixé sur la face intérieure du toit ou sur la charpente. Vos préférences et surtout votre budget détermineront ensuite le choix des matériaux à utiliser pour l’isolant. La laine de verre reste imbattable en termes de rapport qualité-prix. Ceux qui peuvent se le permettre opteront plutôt pour un isolant minéral, animal ou végétal.

L’isolant sera simplement posé à même le plancher dans le cas de combles perdus. La pose se fait généralement par soufflage de flocons d’isolant. Cette technique est à la fois efficace et économique. Pour éviter les montées de températures trop importantes en été, un système de ventilation devra être mis en place.

À vous de choisir selon votre cas !