fosse-septique

La ventilation de la fosse sceptique : utilité , techniques et fonctionnement

La fosse sceptique est un dispositif d’assainissement non-collectif utilisé pour les bâtiments non raccordés au tout-à-l’égout. Ce procédé est utilisé surtout dans les zones où l’habitat est dispersé pour éviter le coût très élevé d’un assainissement collectif. Étant donné l’importance des systèmes d’évacuation pour l’hygiène individuelle et collective, l’installation et l’entretien d’une fosse sceptique sont réglementés par la loi. Le règlement impose des normes rigoureuses en ce qui concerne le volume, l’emplacement, la ventilation et la vidange de la fosse sceptique. La ventilation est l’un des éléments les plus importants pour le bon fonctionnement d’une fosse sceptique. Pourquoi et comment ventiler une fosse sceptique ? Comment améliorer la ventilation ? Pourquoi utiliser un extracteur éolien ?

Ventilation de la fosse sceptique : pourquoi ?

La fosse sceptique à pour rôle d’épurer les matières solides évacuées par les sanitaires en les liquéfiant. Il s’agit d’un travail de fermentation dont les acteurs principaux sont les bactéries qu’on trouve dans les eaux polluées. Durant le processus de fermentation des déchets-qui peut prendre des semaines, plusieurs types de gaz émanent. Certains de ses gaz sont toxiques comme par exemple le sulfure d’hydrogène. Ils dégagent des odeurs nauséabondes et représentent un certain danger pour la santé des êtres humains. Ces gaz sont également une menace pour la structure de la fosse sceptique et de ses matériaux. Ils peuvent accélérer la corrosion de canalisations et la détérioration de la dalle de béton. Il faut donc installer un dispositif de ventilation pour évacuer les gaz et protéger ainsi la fosse et ses utilisateurs. Ce dispositif sert également à améliorer le fonctionnement de la fosse sceptique : il apporte l’air frais qui permet de stabiliser la pression.

Mais comment ventiler une fosse sceptique ?

Pour assurer une bonne ventilation, il faut doter la fosse de deux conduits distincts. Le premier conduit est appelé ventilation primaire et sert à apporter l’air nécessaire pour décompresser les sanitaires et faciliter le bon écoulement des déchets. Il est situé en amont de la fosse et Il faut que son diamètre soit de 100 mm au minimum. L’autre conduit est appelé ventilation secondaire et sert à évacuer les gaz émanant de la fermentation. Il se situe en aval de la fosse et doit dépasser d’au moins 40 cm le toit. Pour améliorer la ventilation il faut munir l’extrémité du conduit d’un extracteur statique ou éolien. La deuxième solution reste la meilleure pour beaucoup de raisons.

Pourquoi utiliser l’extracteur éolien ?

C’est incontestablement l’une des meilleurs systèmes de ventilation. Il est conçu pour améliorer le tirage naturel et évacuer les gaz toxiques et nauséabonds. Comme son nom l’indique, ce dispositif fonctionne grâce à l’action du vent : une solution parfaitement écologique. L’extracteur éolien est constitué de deux parties essentielles : une embase qui se fixe sur le conduit de la ventilation et une turbine rotative (sous forme d’ailettes). Il est souvent fabriqué en matières inoxydables puisqu’il est exposé à la pluie et autres facteurs climatiques. Son fonctionnement est à la fois simple et efficace. le vent fait tourner les ailettes de la turbine et crée ainsi une dépression dans le conduit pour faciliter l’aspiration de l’air vers l’extérieur de la fosse sceptique. L’installation d’un extracteur éolien est assez facile et n’exige pas un savoir-faire particulier.