Coca-Cola veut passer du rouge au vert

Des canettes rouges à perte de vue, des bouteilles en verre connues de tous, Coca-Cola, géant de l’agroalimentaire, se rachèterait-il une conduite?  Spécialisé dans les boissons gazeuses et dans la pollution avec les millions de bouteille de plastique jetées dans l’océan chaque année veut verdir son image.  

Épinglée en 2017 par Greenpeace sur le faible taux de recyclage des bouteilles en plastique, l’entreprise Coca-Cola change son fusil d’épaule… mais de la théorie à la pratique, il y a un chemin long à parcourir et à observer de près.

Seulement 7% des bouteilles étaient recyclées en 2017, les efforts de Greenpeace ont-ils payé? Coups de fils, cartes postales au PDG de Coca-Cola, étiquettes sur les distributeurs, les techniques ont été variées pour alerter un des acteurs qui étouffent le plus les océans.

 width=

Un changement de pratique et de comportement chez Coca-Cola? Impossible, direz-vous et pourtant c’est une nouveauté qui a l’air d’arriver chez Coca-Cola. Selon le site de Coca-Cola France, la compagnie se soucie du développement durable de sa boisson depuis le début de sa création et non pas juste ces dernières années, même si du côté de la planète et des consommateurs, c’est loin d’avoir été flagrant.

Selon la vice-présidente Béa Perez qui témoigne dans un rapport de durabilité de la compagnie datant de 2016, que la marque a pour objectif d’avoir un réel impact durable au travers de plusieurs actions. voici un résumé des actions sociétales et en faveur du développement durable menées par la marque depuis son existence.

Le recyclage et Coca-Cola, une relation à distance

  • En 1917, The Coca-Cola Company et la Croix-Rouge deviennent partenaires pour venir en aide aux sinistrés.
  • En 1963, la boisson Tab apparaît précurseuse de toutes les boissons light que nous connaissons aujourd’hui,  ciblant ceux qui veulent limiter leur prise de sucre.
  • En 2007, afin de résoudre les défis liés à la préservation de l’eau douce, la marque se lie au WWF, le fonds mondial pour la nature. Ce partenariat permet de cibler quatre domaines: l’amélioration de la consommation d’eau dans les entreprises, la réduction des émissions carbone, la promotion d’une agriculture durable, et la mise en avant d’un mouvement en faveur de la conservation de l’eau.
  • En 2009, PlantBottle né : première bouteille recyclée de la marque, composée de 30% de matériaux d’origine végétale. Il faut attendre 2015 pour que la bouteille soit entièrement faite de matériaux recyclables.
  • En 2013, c’est la création de l’EKOCENTER, un marché communautaire tenu par des femmes entrepreneures. Nous y retrouvons des sources d’eau potable, des moyens de communication sans fil et de l’électricité. Ce marché incite au développement communautaire, humain et durable. 100 marchés sont ouverts en 2016.

Le saviez-vous ?

Actuellement, l’emballage et le recyclage comptent pour 50 % des émissions de carbone dans l’ensemble de la chaîne de valeur.

Dans un premier temps, la compagnie a pour solution de réduire le volume des emballages.
Par ailleurs, afin d’atteindre 100% de recyclage de ses emballages (pas uniquement des bouteilles en plastique) d’ici 2025 en France, l’entreprise et son embouteilleur Coca-Cola European Partners, débutent avec une usine de recyclage du plastique près de Beaune qui traite 1,5 milliards de bouteilles par an et 148 000 tonnes de matière. Résultat: 34% des boissons en bouteille vendues par Coca en France sont recyclées  avec pour objectif d’atteindre 50% et même de dépasser ce chiffre d’ici 2025. De plus, chacune de ces bouteilles plastiques contient du PET (Polytéréphtalate d’éthylène) recyclé.

 width=

Le plan “Zéro déchet” –> prêt pour un Coca vert? 

En janvier 2018, le plan “Zéro déchet” est déployé par la marque, objectif : moins de sucre et moins de pollution.Le leader de la boisson gazeuse s’est engagé dans ce plan d’action à l’international afin de réduire l’impact de sa production d’ici 2030. En France, la marque espère atteindre cet objectif cinq ans plus tôt. Coca-Cola est bien décidé à contre-attaquer ceux qui l’accusent de favoriser l’obésité et d’accroître le taux de diabétiques avec des boissons riches en sucre. Elle décide de s’engager davantage dans le développement durable.

Pour savoir comment Coca-Cola Entreprise s’inscrit dans un processus écoresponsable, l’usine de Grigny, l’un des cinq sites industriels de Coca-Cola Entreprise en France, s’engage à atteindre l’objectif zéro déchet.

L’objectif est de produire, à partir de granulés de plastique recyclables conçus grâce à des bouteilles en plastique usagées, 1,5 million de bouteilles par jour.
Sur les chaînes de production, de nouvelles installations permettent d’améliorer la performance énergétique. De plus, nous pouvons trouver en bout de chaîne, des canettes et des bouteilles au design et au poids optimisés et aucun suremballage !

L’objectif annoncé par Coca-Cola Entreprise, c’est-à-dire développer des emballages durables à faibles émissions est bel et bien établi. La preuve qu’un grand acteur de l’économie mondiale peut aussi se préoccuper de l’impact environnemental de sa production.

 

Redactor

Ecrit par leocadie

Mis à jour le 15 Oct, 2020

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :