Devenez un écocitoyen

Les économies d’énergie et la consommation raisonnée sont des préoccupations qui prennent de plus en plus de place dans notre vie quotidienne. Cependant, même avec de la bonne volonté, il n’est pas toujours facile de savoir comment faire. Nous allons donc chercher à vous guider.

Réduire la consommation de sa maison

Les équipements de chauffage

La première étape est d’entretenir régulièrement vos appareils de chauffage afin de s’assurer de leur efficacité maximale. La révision de la chaudière est obligatoire tous les ans. La cheminée et les poêles doivent être ramonés régulièrement, à la fois pour éviter les risques et pour qu’ils continuent à chauffer efficacement. Les radiateurs doivent être purgés régulièrement. Ne les couvrez pas, vérifiez qu’ils ne sont pas couverts de poussière et ne les placez pas derrière un meuble.

Cependant, si vos appareils sont trop anciens, l’entretien ne suffira plus. Leur remplacement présentera alors deux intérêts : les modèles récents consomment moins d’électricité et relâchent moins de polluants tels que les particules fines. Le remplacement permettra donc de faire des économies, sachant que le fait de changer pour un nouvel appareil performant vous donne droit à des aides de l’Etat au titre des travaux de rénovation énergétique.

Les travaux de rénovation

Les travaux de rénovation énergétique permettent à la fois de faire des économies sur le chauffage et de bénéficier d’un meilleur confort chez soi.

En termes d’isolation, certains éléments représentent une part importante des pertes de chaleur dans la maison :

  • La toiture (33%)
  • Les murs (25%)
  • Les fuites et le renouvellement d’air (20%)
  • Les vitrages (15%)
  • Le plancher (5%)

Cependant, il n’est pas nécessaire de foncer et d’effectuer tous les travaux d’un coup. Il faut commencer par réaliser un audit énergétique par un professionnel certifié RGE qui repèrera les points faibles du logement.

Certains gestes permettent plus ou moins facilement d’isoler son logement, de manière assez rapide. Pour la toiture, la pose de matériaux isolants comme la ouate de cellulose, la laine à souffler ou la paille permettent d’améliorer efficacement l’isolation du toit et des combles. Idem pour les murs, qui doivent être isolés à l’intérieur et à l’extérieur. Les isolants s’usent avec le temps, il faudra donc penser à les remplacer.

Pour le plancher, il peut parfois suffire de le couvrir d’un tapis ou de poser une moquette pour bloquer l’air froid. Pour le vitrage, on peut envisager la pose d’un double ou triple vitrage qui permettra d’isoler très efficacement les fenêtres.

Pour les fuites d’air, on estime qu’il y a l’équivalent d’une fenêtre ouverte en permanence dans une maison. Fermez vos cheminées et vos hottes lorsqu’elles ne sont pas utilisées, installez des caches serrures, etc.

Il ne faut pas non plus sous-estimer les ponts thermiques. Selon les circonstances, un professionnel pourra vous conseiller sur comment les isoler. Vous pouvez aussi les couvrir avec des tapis, moquettes ou tapisseries.

Le saviez-vous ?

Les ponts thermiques sont les endroits de la maison qui laissent facilement passer l’air froid comme les jonctions des façades et planchers, ou entre façades et toitures, etc.

Les aides de l’Etat

Le Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique (CITE)

Le CITE est accessible aux locataires et propriétaires occupants. Il consiste en une réduction de 30% sur la déclaration d’impôts des dépenses d’équipement et main d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique. Le montant des dépenses éligibles est plafonné à 8 000€ par personne avec 400€ de suppléments par personne à charge.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est accessible aux propriétaires et aux copropriétés. Il s’agit d’un prêt sans intérêt plafonné à 30 000€. Il s’applique pour des bouquets de travaux (au moins 2) ou lorsque que cela aboutit à une amélioration de la performance énergétique globale du logement. Il présente l’intérêt par rapport à la plupart des autres aides d’être accessible avant les travaux.

Le programme Habiter Mieux de l’ANAH

Il s’agit d’une subvention destinée aux propriétaires occupants aux revenus modestes et aux bailleurs en contrepartie d’un loyer conventionné. La subvention peut couvrir jusqu’à 50% du montant des travaux. Si le gain énergétique est d’au moins 25%, il est également possible de bénéficier d’une aide complémentaire d’au moins 3 000€. Pour les propriétaires bailleurs, le montant de la subvention peut atteindre 35% selon l’état du logement et un aide de 2 000€ supplémentaire si le gain énergétique est d’au moins 35%.

Le crédit d’impôts développement durable

C’est une réduction fiscale de 25% sur l’impôt sur le revenu pour une partie des dépenses engagées pour l’amélioration énergétique d’un logement. Elle s’adresse aux propriétaires ou locataires d’une résidence principale achevée depuis plus de deux ans. Elle est applicable dans le cas où les travaux sont faits en bouquet. Pour une seule catégorie de travaux, la réduction est de 15% et destinée aux ménages à revenus modestes.

Pour en savoir plus sur les aides disponibles : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

isolation

Les gestes d’économies au quotidien

Sans avoir à réaliser des travaux, il existe de nombreux gestes réalisables au quotidien qui permettent de réduire votre consommation d’énergie.

L’électricité

Voici quelques gestes simples à appliquer pour faire des économies d’électricité :

Installez votre réfrigérateur/congélateur au bon endroit : il est important de laisser de l’espace entre le mur et l’appareil pour que l’air circule correctement. Évitez de les installer à côté d’une source de chaleur (four, plaque de cuisson…). Utilisez également votre réfrigérateur pour décongeler vos aliments. En effet, le froid émis par le produit congelé permettra de faire baisser naturellement la température de votre congélateur, et donc de réduire la consommation de l’appareil. Toujours concernant le réfrigérateur, pensez à le dégivrer. Un appareil avec 3mm de givre voit sa consommation augmenter de 30%.

Optimisez l’éclairage de vos pièces : Préférez les LED lorsque vous achetez des ampoules. Installez vos lampes de manière à maximiser leur capacité d’éclairage, et vos meubles de manière à profiter au maximum de la lumière naturelle. Si vous souhaitez par exemple lire, installez votre fauteuil près de la fenêtre pour profiter de la lumière naturelle le plus tard possible.

Ne laissez pas vos équipements en veille : Lorsqu’ils sont simplement en veille, les appareils électriques continuent à consommer de l’électricité. Eteignez-les complètement dès que possible. Le plus simple est parfois de les brancher sur une multiprise et d’éteindre cette dernière dès que les appareils ne sont plus utilisés.

Si vous avez le budget nécessaire, un nouveau réfrigérateur de classe A peut vous permettre de réduire la consommation électrique de votre appareil jusqu’à 60%

L’eau

Privilégiez les douches aux bains : un simple rappel bien sûr. Cela vous permettra à la fois d’économiser de l’eau et l’énergie nécessaire pour la chauffer. N’oubliez pas de couper l’eau lorsque vous vous rincez.

Il existe également de petits équipements qui permettent de faire des économies dans la salle de bain. La douchette économe permet de consommer deux fois moins d’eau à la minute. Elle est remboursable dans un délai de 4 à 12 mois selon la durée de vos douches et le modèle choisi.

Pour les lavabos, les mitigeurs thermostatiques permettent de réduire jusqu’à 30% la consommation d’eau des robinets. Les mousseurs hydro économes font diminuer quasiment de moitié le débit du robinet.

Privilégiez un lave-vaisselle : faire la vaisselle à la main consomme plus d’énergie que de la mettre au lave-vaisselle. Utilisez le programme éco du lave-vaisselle, qui consomme 18% d’eau et 25% d’électricité en moins. Si le lave-vaisselle n’est pas plein et que vous ne pouvez pas attendre qu’il le soit, faites-le tourner en demi-charge, ce qui permettra de ne laver qu’un étage.

Récupérez l’eau de pluie : si cette eau ne sera pas utilisable pour boire ou se laver, elle permettra de laver votre voiture, votre carrelage ou arroser vos plantes.

Si vous le pouvez, évitez d’utiliser un sèche-linge et favorisez le séchage naturel. Si vous ne pouvez pas faire autrement, essorez votre linge avant de le mettre dedans et attendez qu’ils soit plein avant de le lancer. Si vous en avez le budget, favorisez un modèle à évacuation plutôt qu’à condensation, qui consomme jusqu’à 20% de plus.

Ne surchauffez pas vos pièces : la température conseillée est de 19°C, chaque degré supplémentaire représente 7% de dépense d’énergie supplémentaire.

La réduction des déchets

réduction des déchets

Si la démarche zéro-déchets fait peur, il existe plusieurs astuces simples pour réduire ses déchets sans contraintes.

Préférez le vrac : Evitez les produits suremballés que l’on trouve souvent en supermarché. Idéalement, préférez la vente en vrac en utilisant des contenants réutilisables, comme des sacs en tissus ou en réutilisant les sacs en papier fournis en magasin. L’achat en vrac vous permettra aussi de mieux évaluer les quantités et de limiter le gaspillage.

Ne laissez rien se perdre : cela consomme moins d’énergie et pollue moins d’acheter un produit suremballé que de jeter un produit acheté en vrac. La production du produit en lui-même consomme plus que celle de son emballage. Si vous constatez que les aliments ne sont plus consommables, essayez de leur trouver une autre utilisation comme en produit pour le corps.

Éviter les produits jetables : Il est certes difficile de se passer de certains produits jetables comme le papier toilette. Mais beaucoup de produits jetables comme l’essuie-tout, les mouchoirs en papier, etc. se remplacent très facilement par des équivalents en tissu.  En plus, pas de risque d’en manquer parce qu’on a oublié d’en racheter. Pour les produits ménagers, favorisez les écorecharges plutôt que de racheter des bouteilles à chaque fois.

Cuisinez vous-même : La fabrication des plats préparés, conserves et surgelés consomme beaucoup d’énergie, et leur conservation également en raison de la fréquente mauvaise isolation des rayons froids avec l’absence de porte. Ils représentent également une source importante de déchets. Préparer ses propres plats demande plus de temps mais permet de faire des économies sur tous les plans. Pour les plus courageux, vous pouvez même préparer vos propres produits ménagers et produits pour le corps.

Buvez l’eau du robinet : cela semble être une évidence, mais ce n’est pas une mauvaise chose de le rappeler. L’achat de bouteilles d’eau en plastique génère 10 à 20 millions de m3 de déchets chaque année. Si vous ne souhaitez pas boire directement l’eau du robinet, vous pouvez choisir une carafe filtrante ou un filtre installé directement sur le robinet.

Selon l’ADEME, 30% de nos déchets sont des biodéchets, donc compostables. 

 

Il existe plein d’autres astuces simples. En partant faire les courses, prenez votre cabas réutilisable. Beaucoup d’objets peuvent remplacer les jetables habituels : pailles en inox, vos propres couverts au travail, etc. Pensez également à mettre une étiquette « pas de pub » sur votre boîte aux lettres. Et si vous avez l’espace nécessaire, vous pouvez installer un composteur pour les déchets dont vous n’avez pas pu vous débarrasser.

 

Nous espérons que cet article aura pu vous aider dans vos premiers pas pour devenir un écocitoyen !

article

Article écrit par:

calendar

( update 13 septembre, 2017 )