Paris Plages : nos astuces pour être écolo à la plage

Du 8 juillet au 3 septembre 2017, pour la 15ème année consécutive, Paris Plages est ouvert pour l’été. Pour tous les Parisiens qui souhaitent profiter d’un instant de repos au soleil, ceux qui attendent les vacances avec impatience ou tout simplement les personnes de passage dans la capitale, c’est l’occasion de se prélasser au soleil dans une ambiance conviviale. De nombreuses activités sont proposées pour le plaisir des petits et  des grands : boxe, yoga, cours de danse, activités nautiques, pétanque… et grande nouveauté cette année :  pour la première fois, 3 points de baignade seront installés dans le bassin de La Villette.

12878219495_2a717095e9_k
Le parc de la Villette, bientôt transformé en lieu de vacances

Pour cette édition 2017, la mairie de Paris a vu les choses en grand. Premier changement, les parisiens pourront profiter de l’événement pendant presque 2 mois, et en plus d’offrir la possibilité de se rafraîchir dans des bassins de baignade surveillée, Paris Plages s’est étendu dans de nombreux lieux parisiens, du pont de Solférino au Pont Marie. Enfin, pour soutenir la candidature de Paris pour les JO 2024, des activités sportives seront spécialement organisées dans la ville.

A l’occasion du lancement de cet événement estival, nous avons choisi de vous donner quelques astuces pour rester écolo à la plage :

 

  • Se procurer un cendrier de poche :

Avis aux fumeurs : Ne jetez pas vos mégots dans le sable ni dans l’eau ! Doit-on encore rappeler qu’un mégot met 12 ans à se dégrader, et pollue à lui seul plus de 500 litres d’eau ?  Nicotine, éthylphénol, résidus de pesticides, métaux lourds, ammoniaque… environ 4000 produits toxiques sont libérés dans l’environnement lorsque les fumeurs peu vigilants jettent leur mégot. La solution : avoir avec soi un cendrier de poche. Petit, facilement transportable, inodore, les fumeurs n’ont pas d’excuses pour ne pas utiliser ces petits récipients qui préservent notre planète.

  • Choisir une serviette écologique :

Etre éco-friendly jusqu’à ses accessoires de plages, c’est possible ! Plutôt que d’utiliser des serviettes de bain classiques, pourquoi ne pas opter pour du coton biologique ? Autre alternative, choisir parmi les différents modèles fabriqués à partir de fibre de bambou de la marque Le Comptoir du Bambou. En plus d’être écologiques, ces draps de bains sont légers, résistants mais surtout 3 fois plus absorbants que les serviettes classiques. Utilisant 5 fois moins d’eau lors de sa fabrication, la fibre de bambou est le matériau écologique par excellence. En plus, Le Comptoir du Bambou s’engage aux côtés de WWF pour la préservation de l’environnement.

  • Utiliser une crème solaire biologique :

La crème solaire est une des causes les plus grave de la pollution des océans et de la disparitions de la biodiversité marine. Chaque année, plus de 4000 tonnes de crème solaire se déposent sur les coraux au fonds des océans. Agissant comme sur la peau, les substances chimiques filtrent les U.V. et empêchent les coraux de se développer. De plus, les crèmes seraient aussi dangereuses pour les planctons. Pour éviter ce désastre écologique de grande ampleur, nous vous conseillons d’utiliser des crèmes solaires biologiques, dont les filtres U.V. sont faits à partir de minéraux, et non de produits chimiques. Cela limite également le risque de développer des allergies.

  • Ne pas laisser traîner ses déchets :

Gobelets en plastiques, canettes de sodas, emballages en tout genre… Tous ces détritus souvent laissés par les vacanciers représentent une forte cause de pollution. Si chacun ramasse ses déchets, c’est tout le monde qui peut profiter d’un lieu de détente propre et agréable. Regardez bien autour de vous : la plupart du temps, des points de collecte sont mis à votre disposition !

  • Plonger dans le respect de la biodiversité :

Certes, la baignade à Paris ne permet malheureusement pas d’observer la biodiversité marine. Mais pour ceux qui ont la chance de partir en vacances, il faut savoir qu’il y a quelques règles à suivre pour ne pas abîmer les océans. Etre un plongeur responsable, c’est avant tout faire attention à ne pas dégrader les coraux et l’environnement des poissons. Autrement dit, il est interdit de toucher la faune et la flore sous-marine sous peine de perturber ces écosystèmes fragiles.

Et si jamais ce temps à la plage vous a plu et que vous décidez de vous installer là-bas définitivement, n’oubliez pas de vous occuper de votre déménagement EDF pour ne pas vous retrouver sans électricité.

article

Article écrit par:

calendar

( update 15 janvier, 2018 )