La Fédération des Parcs Naturels Régionaux

Un Parc naturel régional est un territoire à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l’équilibre est fragile. En 2017, il existe 51 Parcs Naturels régionaux, qui couvrent 15% du territoire, avec 8.5 millions d’hectares répartis sur 15 régions, 74 départements et 4315 communes. Ils représentent plus de 4 millions d’habitants.

Les Parcs Naturels Régionaux

Un Parc se créé autour d’une charte, qui est son projet. Elle comprend un rapport déterminant les orientations du Parc cet les moyens pour mettre en œuvre ces orientations, un plan indiquant les zones du Par cet leur vocation, et les statuts de gestion. La charte permet le classement en Parc Naturel Régional ou renouvellement du classement grâce à un décret. Ce classement a lieu pour 12 ans. Après leur classement, les territoires obtiennent la marque « Parc Naturel Régional ».

Un Parc Naturel régional est créé pour mettre en œuvre des missions définies par décret :

  • La protection et la gestion du patrimoine naturel et culture
  • L’aménagement du territoire
  • Le développement économique et social
  • L’accueil, l’éducation et l’information du public
  • L’expérimentation et la recherche

La gestion des Parcs est fondée sur l’efficacité territoriale avec une charte de 12 ans renouvelable, une compétence partagée entre l’Etat et les Régions et la volonté de convaincre plutôt que de contraindre. Sa capacité à protéger la nature provient de sa capacité à faire respecter sa Charte grâce à la concertation et la sensibilisation.

shutterstock_445161673

La Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France

Créée en 1971, la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France est le porte-parole des Parcs Naturels Régionaux. C’est une association de loi 191 qui a pour objectifs de représenter les intérêts des Parcs auprès des instances nationales et internationales, de faire connaître les Parcs naturels et leurs actions, et de participer à la mise en place et l’application de la politique en faveur des espaces ruraux français.

Elle sert également de lien avec les autres espaces protégés français et internationaux, ainsi qu’avec les partenaires concernés par les actions des Parcs Naturels. Enfin, elle est le centre de ressources des Parcs et met à leur disposition des outils pour les aider dans leurs missions. Elle cherche aussi à favoriser les échanges d’expériences et les travaux de réflexion communs grâce à des groupes de travail. Ces groupes sont placés sous la responsabilité de commissions thématiques :

  • Protection de la nature et gestion des espaces naturels
  • Développement économique
  • Vie des territoires
  • Ressources humaines et fonctionnement des syndicats mixtes
  • Communication
  • International
  • Aménagement du territoire
  • Marque

Elle œuvre également pour développer la reconnaissance des Parcs Naturels régionaux comme outils de développement durable à l’international à travers leurs démarches et leurs principes.

Enfin, la Fédération donne des avis pour le Ministre de l’Ecologie sur les procédures de classement, de déclassement ou de renouvellement de classement d’un Parc. Elle est l’interlocuteur des administrations et des assemblées lors de l’élaboration de textes concernant :

  • La protection et la gestion de l’environnement
  • La conservation et la mise en valeur du patrimoine culturel
  • Le développement local
  • L’aménagement du territoire
  • L’éducation à l’environnement
  • L’information et l’accueil du public

new-piktochart_23681345_43cb92fb9f724572746fced18407bb18354dc6db

La Fédération agit à travers 5 pôles de compétences.

  • Pôle territoires et projet : ce pôle regroupe les activités de la Fédération concernant le fondement de la politique des Parcs Naturels, à travers l’élaboration des chartes, la collaboration avec les projets territoriaux liés, la mise en place des politiques éducatives…
  • Pôle patrimoines et développement durable : ce pôle s’intéresse à la préservation des milieux naturels, la gestion de l’espace, la culture, le tourisme…
  • Pôle institutionnel et ressources : ce pôle s’occupe de la partie plus administrative de la Fédération, autour des membres et leurs cotisations, des statuts, du règlement intérieur… Il s’occupe également de la veille législative et juridique, surveille l’évolution des budgets des Parcs…
  • Pôle communication et multimédia : ce pôle a pour objectif de valoriser l’action des Parcs auprès des partenaires et du public en assurant notamment la mise en place de la charte de communication du réseau de Parcs et en accompagnant ces derniers dans leur communication.
  • Pôle Europe-International : ce pôle gère les démarches engagées par les Parcs et la Fédération après des partenaires internationaux et travaille pour favoriser la coopération internationale et décentralisé.

D’un point de vue politique, l’Assemblée générale, le Conseil d’Administration ou le Bureau de la Fédération adopte des motions pour soutenir les Parcs qui pourraient être menacés, notamment pas des projets d’aménagement. Elle donne des avis sur les politiques publiques pour défendre les Parcs et faire en sorte qu’ils conservent les moyens nécessaires à la mise en œuvre de leurs missions. Elle veille à ce que les législations prennent en compte l’environnement et le développement durable. Elle accompagne les Ministres concernés dans l’élaboration de textes législatifs concernant les Parcs Naturels.

Depuis 2005, la Fédération rédige une lettre d’information « Le lien parlementaire des Parcs » pour informer les parlementaires des actualités concernant les Parcs Naturels Régionaux et les difficultés qu’ils rencontrent.

La Fédération et les Parcs qu’elle représente ont établi des orientations stratégiques pour l’horizon 2020 :

  • Préserver et valoriser des patrimoines vivants
  • Partager un projet de vie avec des hommes et des femmes
  • Faire vivre une culture « Parc Naturel Régional »
  • Faire de la charte un contrat de territoire

shutterstock_199927367

Un peu d’histoire

Les Parcs Naturels Régionaux ont été créés pour mettre en place une formule moins contraignante que les Parcs Nationaux, inhabités. Le 1er mars 1967, le Général de Gaulle signe le décret instituant les Parcs Naturels Régionaux, « le territoire de tout ou une partie d’une ou de plusieurs communes lorsqu’il présente un intérêt particulier par la qualité de son patrimoine naturel et culturel, pour la détente, le repos des hommes et le tourisme, qu’il importe de protéger et d’organiser ». Le premier Parc Naturel Régional est créé en 1968. Il s’agit de Saint-Amand-Raismes, qui s’étend sur 12 000 hectares à proximité de Lille.

En 1969, les directeurs et chargés de missions des parcs se regroupent dans la Conférence permanente des Parcs afin de mettre en commun leurs expériences et de promouvoir les Parcs. En 1973, on compte 10 Parcs Naturels Régionaux. La même année, la Fédération des Parcs Naturels et Nationaux d’Europe est créée.

A partir de 1975, ce sont les Régions qui ont l’initiative de proposition, d’élaboration de la charte et de délibération pour la création d’un Parc. En 1977, les Parcs Naturels Régionaux ont 10 ans et sont 20. Les aide de l’Etat est maintenue.

En 1989, il existe 25 Parcs Naturels Régionaux. En 1990, la Fédération lance une gamme de séjours spécifiques, les « Voyages au naturel », qui seront récompensés l’année suivante par le Prix de l’innovation touristique par le Ministère du Tourisme.

En 1993, a loi « paysages » donne une base législative aux Parcs, en précisant qu’ils « concourent à la politique de protection de l’environnement, d’aménagement du territoire, de développement économique et social et ‘éducation et de formation du public » et qu’ils « constituent un cadre privilégié des actions menées par les collectivités publiques en faveur de la préservation des paysages et du patrimoine naturel et culturel ».

En 1995, la loi Barnier précise que les Parcs ont la possibilité de recruter des gardes champêtres intercommunaux, d’user d’un droit de préemption sur les biens après accord des départements, de se voir reverser la taxe de séjour des communes destinée à favoriser la protection et la gestion d’espaces naturels à des fins touristiques.

En 1997, il y a 32 Parcs, qui couvrent 10% du territoire. En 2001, ils sont 40 et couvrent 11% du territoire. En 2007, pour leurs 40 ans, les Parcs sont 45.

Cette même année, le Conseil d’orientation, recherche et prospective (CORP) est créé, comme prévu dans les statuts de la Fédération.

shutterstock_629166662

Si vous déménagez votre activité dans l’un de ces territoires, n’oubliez pas de mettre en service l’électricité dans votre local en appeler le numéro pro d’EDF.

Redactor

Written by louise

Mis à jour le 26 Juin, 2020

Commentaires

star star star star star

Learn more about our process for controlling and publishing ratings