Les initiatives contre la pollution

Il est difficile de prendre conscience de l’ampleur de la pollution mondiale et des effets journaliers qu’elle a sur notre santé. La pollution touche l’ensemble de notre environnement : les nappes phréatiques, les sols, l’air extérieur comme intérieur, les océans… Sans nous en rendre compte, nous y sommes en permanence exposés et cela a des conséquences graves sur notre santé, notamment sur celle des plus jeunes. La biodiversité, surtout marine, pâtit aussi de la pollution des océans. Un rapport de l’UNESCO établit que les déchets plastiques sont à l’origine de la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100 000 mammifères marins chaque année.

 

59257969_44ea3403b7_b.jpg2
Chez les enfants, la pollution de l’air favorise grandement les allergies et l’asthme

Face à ces dangers, de nombreux acteurs cherchent des solutions et ces initiatives donnent de l’espoir quant à la possibilité de vivre un jour dans un environnement plus propre.

–       Atmotube:

Cette invention russe permet de connaître en permanence la qualité de l’air qu’on respire. Mis au point par l’entreprise NotAnotherOne, il s’agit d’un petit cylindre que l’on peut accrocher à son sac, utiliser en porte-clés ou tout simplement placer sur son bureau. Grâce à un système à la pointe de la technologie, les quantités de particules polluantes de l’air sont mesurées en temps réel. Le système connecté permet ainsi à l’utilisateur d’être informé, via son smartphone, de la pollution environnante : toutes les données relatives aux quantités de monoxyde de carbone, de composés organiques volatiles (COV) ainsi qu’à la température et à l’humidité sont transmises à la plateforme qui synthétise les données sous forme d’un indice global de la qualité de l’air. Géolocalisée, l’application permet même d’évaluer les trajets à emprunter pour éviter les zones trop polluées.

 

–       Plume Air Report :

Plume Labs, entreprise co-fondée par deux jeunes français issus de Polytechnique, se préoccupe de l’air que vous respirez. Elle cherche à favoriser le bien-être et la santé de ses utilisateurs en leur apportant des données sur leur exposition à la pollution. Mises à jour en temps réel, ces données vous informent de la qualité de l’air que vous respirez, et entraînent des notifications qui vous alertent des pics de pollution prévus.

 

–       Aykow :

Sans que l’on en ait conscience, nous sommes constamment exposés au radon, élément chimique provenant de l’uranium. Il est l’élément qui pollue le plus nos intérieurs, et il est à l’origine de plus de 2000 morts par an en France selon une étude. C’est pourquoi Aykow, société française, a mis au point Radostat, un boitier qui active automatiquement la ventilation lorsque le niveau de radon dans l’air dépasse un certain seuil. L’entreprise a aussi développé Aube, un purificateur d’air révolutionnaire, qui permet d’éradiquer les particules néfastes présentes dans l’air de nos appartements

 

–       Ocean Cleanup :

Le premier prototype de ce système qui pourrait s’avérer révolutionnaire a été déployé au large des côtes néerlandaises il y a un an.  Développé par Boyan Slat, il s’agissait à l’origine d’une gigantesque barrière flottante de 100 kilomètres de long, munie d’un filet de 3 mètres de profondeur. À l’inverse d’autres systèmes de dépollution, Ocean Cleanup est un dispositif immobile qui entend utiliser les courants marins pour récupérer les déchets. La bonne nouvelle est que ce dispositif devrait être prêt à entrer en service en 2018, avec 2 ans d’avance, grâce à une récente découverte : il serait finalement moins coûteux et plus efficace de travailler avec des barrières de plus faibles dimensions, en plus grande quantité. Le créateur néerlandais espère pouvoir ainsi éradiquer 50% de la plaque de déchets du Pacifique en 5 ans.  

 

–      Seabin :

Les deux australiens à l’origine de ce projet pourraient devenir les prestigieux éboueurs de nos océans. Seabin est une poubelle flottante capable de filtrer l’eau. En utilisant les courants et le vent, les déchets sont récupérés dans un sac en fibres naturelles. En un an d’utilisation, cette poubelle collecterait une demie tonne de détritus. Doté d’un système de pompe à eau, il permet aussi d’éliminer les polluants chimiques présents dans l’eau comme les hydrocarbures ou les détergents. Ce dispositif est utilisable 24h/24 , et 7j/7. Néanmoins, il doit se trouver dans des eaux calmes, comme celles des ports, pour être pleinement efficace.

32976510883_ebf9933723_z

 

 

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici