La consommation de proximité

Depuis quelques temps, la consommation locale est à la mode car elle permet de rapprocher producteurs et consommateurs, de réduire les émissions de polluants et d’obtenir de meilleurs produits. Focus sur les intérêts énergétiques de ce nouveau mode de consommation.

Transport alimentaire Intérêt n°1 : Les produits ne voyagent pas

En moyenne, un aliment parcourt 1 500 kilomètres avant d’arriver dans notre assiette. Cette importation a un coût environnemental non négligeable qui varie fortement selon le mode de transport employé. Un train léger émet par exemple plus de CO2 pour une tonne de marchandise transporté qu’un train lourd. Voici, ci-dessous, une estimation de la quantité de CO2 émis par chaque mode de transport pour un kilomètre parcouru et pour une tonne de marchandise.

graph

Attention cependant à ne pas choisir un producteur local trop éloigné du domicile.  En effet, environ 40% des gaz à effet de serre imputables au transport des aliments sont émis lors du trajet entre le domicile et le magasin. Privilégiez donc la vente à proximité, le covoiturage pour vous rendre sur le lieu de production ou la livraison vers un point de vente commun aux consommateurs par le producteur.

De plus, il vaut mieux consommer un produit importé depuis l’autre bout du monde qu’un produit local conservé dans une chambre froide pendant plusieurs mois : l’importation aura consommé moins d’énergie.

 Intérêt n°2 : Les produits sont de saison

Au-delà de la réduction de la distance parcourue par les aliments, la consommation de produits locaux présente plusieurs intérêts. D’abord, il s’agit généralement de produits de saison. Or un fruit hors saison importé consomme pour son transport jusqu’à 20 fois plus de carburant que le même produit cultivé localement pendant la bonne saison.

produits de saisonMême dans les produits de proximité, il faut s’assurer de consommer des produits de saison, car la culture sous serre consomme énormément d’eau et de chauffage. Des fraises importées d’Espagne par camion seront donc moins nocives pour l’environnement que ces mêmes fraises cultivées en France à l’intérieur de serres. Consommer local, oui, mais de saison aussi !

EmballageIntérêt n°3 : Les produits ne sont pas suremballés

Les producteurs locaux auront aussi tendance à utiliser moins d’emballages que les producteurs industriels. Or les emballages peuvent représenter jusqu’à 50% des émissions de CO2 sur le cycle de vie du produit. Ne laissez pas pour autant vos produits se perdre en l’absence d’emballage protecteur, cela mettrait à mal vos efforts.

   Intérêt 4 : Vous limitez le gaspillage

Les produits consommés en circuits courts ne sont pas soumis aux contraintes de standardisation de la grande distribution. Il n’y a pas de rejet des “légumes moches” car trop mal formés ou d’un mauvais calibre. On estime que 19% des aliments produits en France sontFresh Food In Garbage Can To Illustrate Wastejetés. Cela représente 3% des émissions de gaz à effet de serre, car la production de ces aliments nécessite évidemment de l’énergie.

Intérêt 5 : Vous participez au développement de votre région

Ce n’est pas lié à l’énergie, mais en consommant en circuit court, vous soutenez l’agriculture de votre région et ses emplois. Vous pourrez en profiter pour instaurer une relation de confiance avec le producteur, et lui faire part éventuellement de vos remarques.

Vaches au pr et balade vloVous voilà prêts à choisir votre producteur local. De nombreuses initiatives existent telles que les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) comme celle d’Île-de-France. Les AMAP sont composés d’un ou plusieurs producteurs et d’un groupe de consommateurs. Ils établissent un prix fixe et équitable pour la livraison de paniers variés de saison chaque semaine et s’engagent pour une saison.

Vous trouverez également de très nombreux sites web pour vous mettre en relation directe avec les producteurs, faire vos commandes et choisir votre mode de livraison. N’hésitez plus.

Pour plus d’infos et d’astuces pour faire des économies d’énergie

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici