Linky enflamme les foyers français

Résumé : Une fois n’est pas coutume, un incendie s’est déclaré ce week-end à Châlette-sur-Loing dans le Loiret. La cause de l’incendie ? Un compteur Linky qui s’est enflammé devant les habitants du pavillon. Heureusement, ces derniers ont pu évacuer leur habitation, l’incendie ne faisant aucun blessé. Malheureusement, cet incident n’est pas un cas isolé et rentre dans une (trop) longue liste. Focus sur ce fléau imposé qu’est Linky dans les foyers français.

Danger Linky

L’incendie de trop

« J’ai entendu des bruits pétaradants et le compteur électrique Linky a explosé et pris feu »

Le compteur n’avait même pas deux semaines qu’il s’embrase déjà. Ce Samedi 13 Octobre, un compteur Linky a (de nouveau) pris feu dans un pavillon à Châlette-sur-Loing. Comme d’habitude, c’est une panne de courant qui a alerté le couple de retraités habitant le logement. Par réflexe, le mari s’en va pour le remettre en route, mais c’est un compteur en train d’exploser auquel il sera confronté. Il n’aura fallu que quelques secondes pour que le couloir prenne feu et au couple de se mettre en sécurité à l’extérieur de la maison, qui est depuis hébergé par leurs enfants.

Incendie Maison LinkyMême si le feu a atteint les escaliers et le toit sans pour autant détruire intégralement la maison, elle reste néanmoins très dégradée. Quelques meubles ont été épargnés et la solidarité des voisins permet au couple d’avoir pu déposer leur reste d’affaires personnelles dans leurs garages. Et alors que la cause de l’incendie ait été établie par le témoignage de la victime, ayant vu de ses propres yeux le compteur Linky s’enflammer, Enedis campe sur sa position et ressort la langue de bois dont elle est coutumière depuis le rythme effréné auquel est soumis l’installation de leurs compteurs « intelligents » et les incendies qu’ils créent depuis des années.

Enedis, responsable du compteur dangereux

En effet, le gestionnaire de réseau responsable des installations du compteur Linky use de sa mauvaise foi pour affirmer que « c’est peut-être le disjoncteur du tableau de comptage qui a pris feu et non le compteur en lui-même », et que « Les compteurs ont été testés en laboratoire et ils n’explosent pas ». Cependant, le fait est qu’ils explosent dans les habitations, et les habitants sont au front lors de ces dysfonctionnements, qui arrivent de manière récurrente…

La suite de cet événement va être donnée par l’expertise indépendante requise par les policiers dans le cadre de leur enquête pour connaître les raisons de l’embrasement du compteur Linky, à savoir s’il est dû au compteur en lui-même ou pire, à l’installation du technicien, souvent bâclée grâce à une carotte qui les motivent lorsque l’objectif de 10 installations par jour est effectué : une prime. Mais la police met déjà en cause le compteur Linky dans cet énième cas d’incendie.

Enedis continue de mettre les particuliers en danger

Comme énoncé auparavant, cet incendie est loin d’être un cas isolé. Rien que pour l’année 2017, un collectif avait recensé pas moins de 216 incendies, parmi lesquels certains ne sont pas restés sans gravité. Voici quelques exemples.

Une catastrophe agricole

Le 1er Janvier 2017, un compteur électrique « en surchauffe », indiquent les gendarmes, cause l’incendie d’une exploitation agricole à Ploubalay, à côté de Dinan dans les Côtes d’Armor. Un hangar de 700 m² prend feu, puis un second. Un troisième est sauvé des flammes par les pompiers, mais ils ne pourront empêcher la perte de 2400 porcs, une catastrophe pour l’agriculteur.        

Des compteurs qui explosent

Et les accidents domestiques ne s’arrêtent pas là. Dans de nombreux cas, un compteur électrique est à l’origine de ces débuts d’incendies, alors qu’Enedis fait toujours part de la même mauvaise foi et du même discours pour ne pas être tenu pour responsable. Car au-delà des incendies constatés, encore plus nombreux sont les cas où les compteurs qui explosent ont pu être constatés à temps, leur empêchant de faire de plus amples dégâts.

Enedis continue de déployer Linky malgré tout

Installation Technicien Linky

Chauny le 15 Avril 2017, Bièvres le 2 Novembre 2017, Châteauneuf-les-Martigues le 20 Février 2018, Montauban le 16 Juin. La liste est encore longue et compte tenu de l’objectif fixé par Enedis d’équiper tous les logements français d’ici quelques années, il est fort à parier que de nombreux incendies seront encore, malheureusement, à déplorer.

Seulement, le risque d’explosion qui est à l’origine de ces centaines d’incendies n’est pas le seul danger du compteur « intelligent » d’Enedis. Il en existe bien d’autres, et l’installation imposée par le gestionnaire de réseau est souvent sujette à des polémiques.

Les autres dangers

Les agressions perpétrées par les installateurs 

Enedis a pour objectif d’imposer à horizon 2021 tous les foyers français de leurs compteurs Linky. Bien qu’ils tombent sur des gens qui ne rechignent pas à ce qu’on leur installe le compteur « communicant », d’autres foyers français le refusent catégoriquement, et les techniciens Enedis utilisent souvent la force pour les installer.

C’est ce qui est arrivé à Pau et à Orange. Une paloise de 88 ans a été victime d’une agression à son domicile le 22 Décembre 2017 par un installateur Linky. L’immeuble, anti-Linky lui aussi, est venu au secours de la vieille femme tandis que l’installateur forçait le passage de la porte de la dame âgée pour lui installer, contre sa volonté, le compteur.

Même cas de figure lors d’un autre refus à Orange, le 1er Août 2018. Prévenu 30 minutes avant, un chef d’entreprise de 70 ans a insisté pour refuser, n’ayant pas été averti avant. Que nenni, l’installateur se rend dans l’entreprise et demande, sur un ton imposant, à voir le directeur d’entreprise. Ce dernier lui demande de sortir de ses locaux, est même contraint de le repousser. Il recevra une claque.

Vie privée

L’autre inquiétude concerne les collectes que peut récolter le compteur intelligent. En effet, sa technologie des CPL (Courant Porteur en Ligne) a interpellé la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) sur l’utilisation de cette technologie dont Enedis pouvait en tirer profit.

Avec Linky, plus besoin d’auto-relève. C’est un des arguments sur lequel communique Enedis quant il est question de propagande sur les compteurs. Seulement, il semblerait que les informations collectées, à l’insu des consommateurs, ne soient pas utilisées que pour la facturation des fournisseurs d’énergie.

Les habitudes de consommation peuvent indiquer beaucoup plus d’informations qu’une simple utilisation de l’électricité dans un logement. Elles peuvent indiquer le nombre d’occupants, les horaires de présence dans le logement, etc…

Hacker LinkyDes informations qui peuvent être bénéfiques à des personnes malveillantes comme des hackers, pour qui il pourrait dès lors être aisé de s’immiscer dans quelconque logement en piratant le compteur Linky afin de soutirer des informations du domaine privé dans un but frauduleux et illégal.

Il existe encore pléthore de dangers causés par le compteur Linky. Tandis qu’il est encore imposé à de nombreux foyers français, des actions de justice sont en cours, et celle de Blagnac le 12 Septembre 2018 redonne espoir à tous les foyers français refusant l’installation du compteur d’Enedis à l’intérieur de leurs foyers.