Le podium des pays renouvelables !

L’énergie verte représente l’avenir, il est donc primordial de la développer. Si une grande majorité de pays sont en retard sur leurs objectifs environnementaux, certains ont déjà atteint le 100% d’énergie renouvelables ou n’en sont qu’à quelques dixième de pourcentage !Pour encourager les plus réfractaires, certains pays veulent donner l’exemple et y arrivent très bien. Si le tableau est de plus en plus vert, il manque un effet d’accélération sur lequel la planète doit pouvoir compter très rapidement.

Information Covid 19

🏡 Notre équipe continue à vous aider, malgré la situation actuelle. Offrez-vous de l’énergie moins chère avec papernest. Plus d’information ici.

 

Bhoutan

Un modèle incroyable ! Le Bhoutan a en effet un bilan carbone négatif, c’est-à-dire qu’il absorbe plus de CO2 qu’il n’en produit !

Ce chiffre s’explique par le fait que la richesse de la flore et que  les végétaux absorbent le dioxyde de carbone. Le Bhoutan est couvert à 72% de forêts. Autre fait d’importance : le pays produit presque la totalité de son énergie grâce aux EnR issues de l’hydraulique.

Mais cela va plus loin : la production électrique verte est tellement importante que le Bhoutan revend 70% de sa production à son voisin l’Inde !

Et cela n’est que le début : le pays a pour objectif de faire passer sa production agricole au 100% biologique d’ici 2020, ce qui est pour l’instant en bonne voie étant donné qu’elle est actuellement à 80%. La surproduction électrique pourrait servir au Bhoutan, qui souhaite développer l’usage de véhicules propres, en supprimant la taxe sur les voitures électriques, dans le but de réduire l’utilisation du pétrole.

Éthiopie

L’Ethiopie ne possède ni gaz ni pétrole, elle mise donc tout sur les énergies renouvelables. Et notamment l’hydroélectrique et l’éolien : le pays est en effet battu par les vents en saison sèche, et connaît les crues du Nil en saison des pluies. Ces sources d’énergies renouvelables sont donc tout indiquées.

Grâce au Nil, les barrages sont capables de fournir 90% de la production électrique du pays. Pendant la période sèche, où les vents sont plus forts, la relève est assurée par l’éolien. L’Ethiopie possède le plus important parc éolien l‘Afrique subsaharienne, avec les sites Adama I, Adama II et Ashegoda. Une quatrième ferme éolienne est en projet. Mais malgré sa performance, l’Ethiopie doit augmenter sa production pour s’adapter à la demande de ses habitants. Selon le ministère de l’Énergie de son gouvernement, la production électrique devrait augmenter de 20 à 25% par an.

Pour remplir ces objectifs, des projets sont mis en place :

– Le barrage “Renaissance”, actuellement en construction, sera le plus grand barrage d’Afrique ;

– La ferme éolienne d’Ayesha, située dans le désert (l’éolien y est beaucoup plus rapide à mettre en place) ;

– L’installation de 28 000 systèmes solaires sur les maisons des particuliers.

 width=

Costa Rica

Un pays vert au sens propre comme au figuré ! Le Président Carlos Alvarado souhaite faire de son pays l’un des pionniers en matière d’écologie, s’inscrivant dans une stratégie en place depuis les années 40.

En 2016, ce pays s’est alimenté uniquement grâce aux énergies renouvelables pendant 271 jours ! Et encore mieux, en 2017, cela a duré 300 jours !

Le pays profite de ses richesses naturelles afin de produire une énergie verte : les nombreux points d’eau du pays fournissent 75 % de la production électrique totale du Costa Rica. Auxquels s’ajoutent les 12 % produits par les cinq centrales thermiques du pays, par l’éolien qui pèse à hauteur de 10 % dans le mix énergétique. Les sources minoritaires sont la biomasse et le photovoltaïque.

Mais des progrès restent à faire : le parc automobile a été multiplié par 8 depuis la fin des années 80. Il reste des progrès à faire sur les émissions de CO2 ! L’objectif du pays est de devenir neutre en carbone en 2021.

Islande

Le paysage de l’Islande est favorable à sa production d’énergies 100% vertes. 75% de son énergie provient des barrages hydroélectriques, et les 25% restant de la géothermie. L’île étant composée de reliefs volcaniques, elle possède des ressources d’énergies grâce à la mer et à la chaleur des volcans.

La chaleur peut être convertie en énergie grâce à l’installation de puits de forage, issues du Iceland Deep Drilling Project (IDDP). Mais la question se pose aujourd’hui de savoir si la géothermie est réellement une énergie verte.

Si l’énergie géothermique est de loin préférable au pétrole ou au charbon, elle n’en est pas pour autant totalement neutre. Le fait de forer les sols fait remonter le souffre piégé à la surface, et produit du CO2. Le problème réside surtout dans le fait que les émissions de gaz à effet de serre n’ont cessés d’augmenter, et que pour l’instant rien n’indique que cette tendance va s’inverser, bien au contraire !

 width=

 

République Démocratique du Congo

Le pays produit 99% de son électricité grâce aux installations hydrauliques. Mais malgré ces chiffres, seuls 16% de la population a accès à l’électricité !

 

Le constat est surprenant : ce ne sont pas les pays les plus riches ou disposant des plus importantes ressources financières qui sont les plus avancés en matière d’énergies vertes. De quoi montrer qu’il est possible de passer au tout renouvelable !

Redactor

Ecrit par zoem

Mis à jour le 19 Jan, 2021

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :