Évolution du prix du gaz : quels sont les tarifs du gaz en 2024 ?

Tous les mois, le prix du gaz est révisé par la Commission de Régulation de l’Énergie en fonction des coûts de production du gaz naturel : les coûts pour l’acheminement, l’approvisionnement et la commercialisation peuvent également entraîner des évolutions du prix du gaz. Ces dernières années, le prix du gaz naturel a augmenté de manière constante.

Le prix du gaz aujourd’hui

La Commission de régulation de l’énergie révise tous les mois le prix repère du gaz, qui a remplacé le tarif réglementé et établit le Prix Repère de Vente du gaz naturel. Ce prix repère aide les consommateurs à estimer le coût potentiel du gaz et sert de référence aux fournisseurs de gaz pour établir leurs offres tarifaires.

En juillet 2024, le prix du gaz en France est de 0,1126 € TTC en zone 1 BO (cuisson + eau chaude). Il est fixé de 0,0914 € TTC en B1 (cuisson + eau chaude + chauffage).
La CRE a annoncé une importante hausse du gaz le 1er juillet 2024. Les consommateurs peuvent s’attendre à une augmentation de 11,7% en moyenne. Cette hausse représenterait 124€ supplémentaires sur la facture annuelle des foyers français.

Le saviez-vous ?

Le tarif réglementé de vente du gaz a été supprimé en juin 2023 et n’était plus disponible à la souscription à partir de 2019. Au même moment, le bouclier tarifaire sur le combustible introduit le 1er novembre 2021 a été abandonné. Le TRGV a ainsi été remplacé par le prix repère, qui permet aux consommateurs de continuer de comparer les offres.

Le tableau ci-dessous montre l’évolution des prix du gaz en 2024 :

Date Prix kWh TTC – Cuisson + eau chaude Prix kWh TTC – Chauffage
Juillet 2024 0,1316 € 0,1026 €
Juin 2024 0,1126 € 0,0914 €
Mai 2024 0,1106 € 0,0894 €
Avril 2024 0,1091 € 0,0879 €
Mars 2024 0,1156 € 0,0929 €
Février 2024 0,1214 € 0,0985 €
Janvier 2024 0,1342 € 0,1095 €
Décembre 2023 0,1269 € 0,1041 €
Novembre 2023 0,1208 € 0,0932 €
Octobre 2023 0,1162 € 0,0933 €
Septembre 2023 0,1051 € 0,0822 €
Août 2023 0,1070 € 0,0841 €
Juillet 2023 0,1049 € 0,0820 €
Janvier à Juin 2023 (TRGV) 0,1284 € 0,1043 €

 

L’évolution du prix du gaz de 2019 à 2024

Le graphique suivant illustre l’évolution du prix du gaz en France sur cinq ans, et permet de voir l’impact de la suppression du TRGV, mais aussi des différentes crises, comme le Covid-19 et la guerre en Ukraine. Le graphique suivant illustre la rupture avec le TRGV :

Comment est déterminé le prix du gaz ?

Points clef

Historiquement, l’État fixait les prix du gaz, et Engie (anciennement GDF puis GDF Suez) les proposait sous la forme d’une offre de gaz au tarif réglementé.
Depuis 2000, la surveillance du marché de l’énergie et l’encouragement de la concurrence sont assurés par une autorité indépendante : la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). La CRE joue également un rôle de médiateur en cas de litiges entre particuliers et acteurs du marché.

Les éléments déterminants

Plusieurs éléments déterminent les tarifs du gaz et participent aux nombreuses évolutions du prix du gaz naturel depuis plusieurs années. Le prix du gaz dépend du coût de production relatif aux prix des matières premières qui permettent de produire du gaz naturel à destination des particuliers et des professionnels.

Le prix du gaz naturel dépend des cours du gaz au sein du marché de gros européen et international : une hausse des cours du gaz va nécessairement impacter le prix du gaz dans l’Hexagone.
Le Prix Repère de Vente du gaz naturel est un tarif réglementé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et les pouvoirs publics. Celui-ci va varier en fonction des évolutions du prix du gaz au sein du marché européen et international. Tous les mois, la Commission de Régulation de l’Énergie rendre compte des évolutions du prix du gaz et proposer un prix du kWh par rapport aux fluctuations du marché : les pouvoirs publics doivent accepter cette proposition afin que les nouveaux tarifs soient appliqués.

Le graphique suivant illustre la part des différents éléments qui déterminent le prix du gaz :

Les fournisseurs alternatifs

Bon à savoir !

Le Prix Repère de Vente du gaz naturel est commercialisé par le fournisseur historique du gaz naturel : Engie. Il s’agit de l’offre historique du fournisseur d’énergie.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les fournisseurs d’énergie alternatifs comme TotalEnergies (anciennement Total Spring) utilisent le Prix Repère de Vente du gaz naturel pour fixer leurs propres tarifs. Aujourd’hui, le Prix Repère de Vente du gaz naturel d’Engie est l’un des tarifs les plus chers pour la fourniture de gaz naturel : il est conseillé d’opter pour une offre de marché auprès d’un fournisseur d’énergie alternatif afin de réaliser des économies d’énergie. Il est possible de comparer les tarifs pour choisir le fournisseur de gaz le moins cher.

Ménages et fixation des prix

Aujourd’hui, le prix du kWh de gaz repose également sur plusieurs éléments logistiques qui ne concernent pas les évolutions du prix du gaz au sein du marché. Le prix du kWh de gaz est l’un des principaux critères qui déterminent le montant d’une facture de gaz naturel : il est intéressant de comprendre son fonctionnement pour réduire plus efficacement le montant de ses factures.

  1. La zone tarifaire où se situe le logement
  2. La classe de consommation du ménage

Comment est déterminée la zone tarifaire d'un logement ?

Il existe six zones tarifaires qui découpent le territoire français. Ce découpage a été effectué lors de l’établissement du réseau de transport du gaz naturel afin de calculer le coût de l’acheminement vers les locaux depuis les différents centres de stockage. Les logements situés dans la zone n°1 bénéficient du meilleur tarif du gaz. Il y a une différence jusqu’à 7% selon les zones tarifaires.

À l’inverse, la classe de consommation correspond au nombre de kWh consommés par an. La classe de consommation d’un ménage va déterminer le prix de l’abonnement et le prix du kWh d’une offre de gaz naturel : les plus gros consommateurs vont payer plus cher.

Classe de consommation Usage correspondant Consommation annuelle en kWh
Base Cuisson Inférieure à 1 000
B0 Cuisson + eau chaude Entre 1 001 et 6 000
B1 Chauffage Entre 6 001 et 30 000
B2i Copropriétés Jusque 150 000

Le prix du kWh de gaz n’est pas identique au prix du m3 de gaz. Afin d’obtenir le prix du m3 de gaz, il y a une formule de conversion pour permettre au consommateur de mieux comprendre sa consommation d’énergie.
La facture de gaz naturel n’est pas simplement composée du prix de l’abonnement et du prix du kWh. Il est important de calculer le montant des différentes taxes : celles-ci représentent jusqu’à 25% du montant total d’une facture de gaz naturel.

  1. La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA)
  2. La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN)
  3. La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

Tous les fournisseurs d’énergie appliquent le même taux de taxes étant donné qu’elles sont réglementées par les pouvoirs publics.

La dynamique de marché du gaz

La libéralisation du marché de l’énergie devait permettre aux consommateurs de bénéficier d’un prix du gaz et d’un prix de l’électricité plus compétitifs par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Engie a créé une nouvelle offre, Passerelle, pour faire face à la fin des tarifs réglementés de vente du gaz du 30 juin 2023.

Depuis 2007, le prix du gaz a connu des hausses et des baisses successives mais raisonnables. Ces évolutions du prix du gaz étaient inhérentes à l’ouverture du marché au sein de l’Union Européenne et l’arrivée des nouveaux fournisseurs d’énergie.

Évolution du prix du gaz de 2014 à 2019 :

Le prix du gaz a connu plusieurs grosses augmentations successives pendant l’année 2017. Cette évolution du prix du gaz connaît une explication simple : elle est relative à l’augmentation de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel. Néanmoins, il y a eu aussi des augmentations dues aux fluctuations du marché de l’énergie : le tarif réglementé de vente du gaz naturel a augmenté de plus de 2%. Ces nombreuses hausses du tarif réglementé de vente ont encouragé certains consommateurs à préférer un meilleur tarif du gaz chez un fournisseur d’énergie alternatif.

Aujourd’hui, les particuliers peuvent choisir parmi une trentaine de fournisseurs d’énergie alternatifs qui commercialisent des offres d’électricité et des offres de gaz naturel au prix du marché. Ces offres – moins chères par rapport au Prix Repère de Vente du gaz naturel d’Engie permettent aux ménages français de réaliser des économies. On peut lister les moments marquants de la dynamique de marché de 2014 à 2019 : De 2014 à 2019, les prix du gaz ont connu plusieurs fluctuations, influencées par divers facteurs économiques et géopolitiques. Voici un résumé de cette période :

  • 2014 : Les prix du gaz ont commencé l’année à un niveau relativement élevé en raison de tensions géopolitiques, notamment la crise en Ukraine. Cependant, vers la fin de l’année, les prix ont chuté en raison de l’augmentation de l’offre mondiale et de la baisse des prix du pétrole.
  • 2015 : Les prix du gaz sont restés bas tout au long de l’année, principalement en raison de l’abondance de l’offre et de la baisse continue des prix du pétrole. La concurrence accrue entre les fournisseurs a également contribué à maintenir les prix à un niveau bas.
  • 2016 : Les prix ont légèrement augmenté par rapport à 2015, mais sont restés relativement bas par rapport aux années précédentes. L’augmentation modérée des prix était due à une demande légèrement plus élevée et à une réduction de l’offre en raison de travaux de maintenance et de perturbations dans certains pays producteurs.
  • 2017 : Une hausse modérée des tarifs a été observée, alimentée par une demande croissante, notamment en Asie, et par des conditions météorologiques plus froides en Europe. Les prix sont restés volatils, influencés par des facteurs saisonniers et géopolitiques.
  • 2018 : Les prix du gaz ont continué à augmenter en raison de la hausse de la demande mondiale, des conditions météorologiques extrêmes et des tensions géopolitiques, notamment entre la Russie et l’Europe. La transition vers des sources d’énergie renouvelable a également commencé à influencer les prix.
  • 2019 : Les prix ont connu une baisse par rapport à 2018, en raison de la surabondance de l’offre, notamment avec l’augmentation de la production de gaz naturel liquéfié (GNL). La concurrence accrue sur les marchés mondiaux du gaz a également contribué à la baisse des prix.

La fin 2019 marque un deuxième tournant dans l’évolution des prix du gaz.

Évolution des prix du gaz de 2020 à 2024 :

Le prix du gaz connaissait des baisses successives depuis 2018 mais la crise sanitaire et la reprise économique ont conduit à une forte évolution du prix du gaz naturel : la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a annoncé une hausse de plus de 10% pour le mois d’octobre 2021. Après des hausses successives en 2023, la CRE a annoncé une nouvelle hausse pour juillet  2024 qui inquiète les consommateurs. On peut résumer la dynamique ainsi : De 2020 à 2024, les prix du gaz ont connu une évolution marquée par plusieurs tendances significatives :

  • 2020 : Les prix du gaz étaient relativement stables et sous contrôle, avec des variations modérées influencées par les conditions économiques générales et l’offre sur les marchés de gros.
  • 2021 : Une augmentation progressive des prix a été observée, en partie due à la reprise économique post-pandémie et à une demande croissante en énergie.
  • 2022 : Les prix ont continué d’augmenter, exacerbés par des facteurs tels que l’instabilité géopolitique, les conditions météorologiques extrêmes et une demande mondiale en énergie en augmentation.
  • 2023 : Une hausse significative des prix du gaz s’est poursuivie, atteignant des niveaux record en raison de tensions géopolitiques persistantes, de coûts croissants liés à l’approvisionnement en gaz naturel et de la nécessité de transition énergétique.
  • 2024 : En juillet 2024, les prix du gaz ont bondi en moyenne de 11,7 %. Cette augmentation est principalement attribuable à l’augmentation des prix sur les marchés de gros, à la hausse des tarifs liés à l’entretien du réseau et à l’augmentation de la composante CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) payée par les fournisseurs.

La période 2020 à 2024 a ainsi été caractérisée par une volatilité accrue des prix du gaz sur les marchés de gros, influencée par des facteurs économiques, géopolitiques et environnementaux, avec des répercussions significatives sur les consommateurs et les politiques énergétiques nationales et internationales. Cette dynamique s’est répercutée sur les consommateurs.

Facteurs d’évolution du prix repère

Le prix du gaz dépend de nombreuses données comme le cours du pétrole et le taux de change. Le prix du gaz est ainsi soumis aux aléas des différents conflits géopolitiques à travers le monde, notamment les pays qui produisent du pétrole.

L’augmentation de 2017

2017 a montré que la dynamique de marché du gaz est instable depuis plusieurs années. Il a s’agi d’une année compliquée pour les Français qui utilisent du gaz naturel puisque celui-ci a connu plusieurs évolutions concernant son prix. Néanmoins, ces hausses successives – parfois importantes – ont été expliquées par la Commission de Régulation de l’Énergie. Il s’agit d’une hausse des coûts d’approvisionnement de 0,13 €/kWh qui a eu une répercussion logique sur la facture annuelle des consommateurs.

Évolution de la part variable des tarifs du gaz naturel (2017) :

La plupart des consommateurs ont été concernés par ces nombreuses évolutions du prix du gaz.

  • Les clients résidentiels
  • Les professionnels et les entreprises dont la consommation était inférieure à 30 000 kWh par an
  • Les copropriétés dont la consommation était inférieure à 150 000 kWh par an

2021 :  une augmentation de plus de 10%

La Commission de Régulation de l’Énergie a annoncé une augmentation des tarifs de l’énergie de plus de 10% pour l’électricité et le gaz naturel. Cette augmentation historique est relative à la reprise économique mondiale suite à la crise sanitaire : les stocks de gaz ne parviennent pas à satisfaire la demande croissante des nombreux pays qui se retrouvent confrontés à une hausse de la consommation avec la reprise économique. La chute des températures est également un facteur aggravant puisque la plupart des pays souhaitent effectuer des réserves pour préparer la hausse de la consommation annuelle pendant la période hivernale.

Le saviez-vous ?

Le prix du gaz naturel a connu une hausse de 12,6% au 1er octobre 2021.

Toutes les précédentes évolutions du prix du gaz naturel étaient davantage des fluctuations classiques et inhérentes aux nombreux facteurs qui composent son prix.

Pour protéger les consommateurs des hausses sur le marché de gros le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire qui a permis le gel des prix du gaz pour les consommateurs.

 

2022 : année de crise

En 2022, les prix du gaz en France ont connu une hausse significative de 50 % en moyenne sur les marchés de gros. Cette augmentation s’explique par plusieurs facteurs. Les tensions géopolitiques, notamment la guerre en Ukraine, ont perturbé le marché de gros du gaz. Pour palier cette hausse et protéger les ménages français, le gouvernement a reconduit le bouclier tarifaire.

Une hausse des prix globale de 30% a été observée.
Les sanctions contre la Russie, qui fournit 40 % du gaz européen, ont exacerbé cette situation. Parallèlement, la reprise économique post-pandémie a augmenté la demande en énergie de 20 %, contribuant à la hausse des prix.

2023 : levée du bouclier tarifaire

En 2023, les prix repères du gaz en France ont continué de connaître une dynamique de hausse marquée, avec une augmentation moyenne de 35 % des tarifs. En cause ? La levée du bouclier tarifaire qui a entraîné Cette montée des prix a été principalement alimentée par les tensions géopolitiques persistantes liées à la guerre en Ukraine, qui ont maintenu une pression élevée sur les approvisionnements en gaz, contribuant à une hausse de 20 %.

Les sanctions contre la Russie ont continué de perturber l’approvisionnement, exacerbant les difficultés. En parallèle, la reprise économique post-pandémie a entraîné une augmentation de 15 % de la demande en énergie. De plus, les conditions météorologiques, et les périodes de froid prolongées, ont intensifié la demande de gaz de 10 %, contribuant ainsi à la dynamique de hausse des prix en 2023.

2024 : une nouvelle flambée des prix

En juillet 2024, le prix du gaz connaîtra une augmentation significative, avec une hausse moyenne de 11,7 %. Cette augmentation se traduira par une hausse de 124 € sur la facture annuelle d’un ménage. Cette augmentation du prix du gaz est due principalement à :

  1. L’augmentation des prix sur les marchés de gros ;
  2. La hausse des tarifs associés à l’entretien du réseau ;
  3. L’augmentation de la composante CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) payée par les fournisseurs.

Les différentes offres de gaz

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, Engie ne détient plus le monopole de la fourniture de gaz naturel : il doit partager le porte-monnaie des consommateurs avec une trentaine de fournisseurs d’énergie alternatifs comme EDF, TotalEnergies (né de la fusion de Total Spring et Direct Énergie) ou Planète OUI.

La plupart des fournisseurs d’énergie alternatifs proposent des offres de marché pour permettre aux consommateurs de réaliser des économies par rapport au Prix Repère de Vente du gaz naturel. Afin de rester compétitif face à ses nombreux concurrents, le fournisseur historique commercialise également des offres de marché pour la fourniture d’électricité et de gaz naturel

Le saviez-vous ?

EDF est devenu l’un des principaux concurrents d’Engie. Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, il commercialise des offres de gaz au prix du marché.

Prix du gaz et marché de gros

S’il est plus utile pour les consommateurs de comparer directement le prix de leur contrat de gaz à ceux du prix repère de vente, il est important de savoir que ces tarifs sont influencés par la dynamique de marché de gros, où fournisseurs et producteurs échangent le gaz revendus aux particuliers. Les prix pratiqués sur ces marché se répercutent en effet, en cas de crise par exemple, sur les factures des consommateurs. Le graphique ci-dessous présente l’évolution du prix PEG (Point d’Échange Gaz) au cours des derniers mois :

Mis à jour le 3 Juil, 2024

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Jade Nguyen

Rédactrice experte des sujets liés à l'énergie

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici