Évolution du prix du kWh d’électricité en 2021

Annonce

Annonce

Quelle a été l’évolution du prix de l’électricité en 2021 ? Le tarif réglementé qui ne cesse d’augmenter ces dernières années impacte le prix des offres des fournisseurs. Mais comment se décident ces évolutions du prix du kWh et quels sont les critères utilisés pour justifier ces augmentations ?





Évolution du prix du kWh en France depuis 2000

La CRE prévoit en 2021 une hausse des tarifs de l’électricité réglementés de 10 à 12% pour février 2022. Cette annonce suit un contexte d’augmentation considérable des prix de l’électricité en gros, qui s’applique également au marché du gaz. La hausse aura un tout d’abord un effet direct sur le prix du kWh d’EDF, mais elle se répercutera sur tous les autres prix de kWh du marché. 

L’augmentation fait suite à la relance d’activités précédemment ralenties ou suspendues par la Covid-19. En conséquence, la demande en énergie augmente également, et ce à un moment où leurs stocks sont trop bas pour la supporter. Une évolution du TRV de gaz a déjà eu lieu en 2021 sous ces circonstances, et a pris la forme d’une hausse de 12,6% le 1er octobre 2021.

Entre 2005 et 2016, l’INSEE avait enregistré, à la hausse, une évolution du prix de l’électricité d’environ 30% (disponible ici).

évolution prix kwh

Chaque année au 1er août, les tarifs réglementés (TRV) de l’énergie sont passés en revue par les pouvoirs publics. Et chaque année depuis maintenant 12 ans, ils augmentent. L’année 2017 n’avait fait pas exception : la hausse de l’électricité cette année-là était de l’ordre de +1,7% hors-taxes en moyenne.

Les hausses de TRV concernent évidemment les abonnés au Tarif Bleu d’EDF, mais aussi les consommateurs abonnés aux offres indexées sur ce tarif, nécessairement touchés proportionnellement au taux de remise de l’offre en question. En effet, les fournisseurs alternatifs d’électricité (Engie, Eni, Total Direct Énergie, etc) indexent à la baisse leurs tarifs sur ceux d’EDF.

Une façon pour les consommateurs de simplifier la compréhension de leur contrat est d’avoir une valeur de référence. Pourquoi EDF n’en fait pas de même pour son offre réglementée, le Tarif Bleu ? De par sa position de fournisseur historique, EDF est obligé de maintenir des tarifs à un prix réglementé par les pouvoirs publics – le fournisseur n’est donc pas libre de changer le montant de cette offre spécifique.

Les tableaux suivants illustrent l’évolution en Europe du prix du kWh d’électricité sur le marché particulier et professionnel.

Quelle est l’évolution du tarif réglementé de l’électricité ?

Evolution du Tarif réglementé de l'électricité depuis 2017 :

Mois et annéeEvolution du tarif
août 2017+1.7%
février 2018+0.7%
août 2018-0,5%
juin 2019+5,9%
août 2019+1,3%

Le TRV de l'électricité est commercialisé par EDF avec le Tarif Bleu.

Last modified the 17 janvier 2020

Comparaison des prix en Europe

Pour les particuliers

Évolution des tarifs d’électricité pour les particuliers en Europe depuis 2003 :

Année France Allemagne Royaume-Uni Espagne UE 27 pays
2003 0,116 0,171 0,101 0,106
2004 0,119 0,17 0,088 0,108
2005 0,119 0,179 0,088 0,11 0,134
2006 0,119 0,183 0,102 0,115 0,14
2007 0,121 0,195 0,132 0,123 0,153
2008 0,121 0,215 0,146 0,137 0,159
2009 0,121 0,228 0,147 0,158 0,164
2010 0,128 0,238 0,139 0,173 0,168
2011 0,138 0,253 0,143 0,198 0,18
2012 0,139 0,26 0,168 0,219 0,189
2013 0,152 0,292 0,174 0,223 0,2
2014 0,159 0,298 0,192 0,217 0,204
2015 0,162 0,295 0,212 0,231 0,208

Source : Eurostat

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, le marché français est rythmé par le marché européen et les prix affichés dans les différents marchés de gros, notamment celui des matières premières comme le charbon et le gaz.

Le saviez-vous ?

Le mix énergétique européen est principalement composé du gaz et du charbon pour produire de l’électricité. Le mix énergétique français est plus varié et celui-ci se compose principalement de l’énergie nucléaire et plusieurs énergies renouvelables.

Par conséquent, le prix de l’électricité est soumis aux variations du prix des matières premières. En 2021, le marché de l’énergie a connu une grande augmentation du prix de l’électricité due à la flambée des cours du gaz qui participent à la production de l’électricité dans la plupart des pays européens. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, le marché français doit s’aligner sur les prix du marché européen.

Découvrez les principales offres destinées aux particuliers :

Pour les professionnels

Évolution des tarifs d’électricité pour les professionnels en Europe depuis 2002 :

Année France Allemagne Royaume-Uni Espagne UE 27 pays
2002 0,056 0,069 0,061 0,052
2003 0,053 0,07 0,054 0,053
2004 0,053 0,074 0,048 0,054
2005 0,053 0,078 0,057 0,069 0,067
2006 0,053 0,087 0,08 0,072 0,075
2007 0,054 0,095 0,095 0,081 0,082
2008 0,06 0,093 0,094 0,092 0,088
2009 0,067 0,098 0,108 0,11 0,096
2010 0,069 0,092 0,095 0,111 0,091
2011 0,072 0,09 0,094 0,108 0,093
2012 0,081 0,09 0,11 0,116 0,096
2013 0,078 0,086 0,112 0,117 0,094
2014 0,074 0,084 0,125 0,119 0,092
2015 0,076 0,081 0,144 0,112 0,089

Source : Eurostat. 

Comment évolue le prix de l’électricité ?

Votre facture vous affole ? Les augmentations tarifaires ayant eu lieu ces dernières années vont très certainement continuer, à l’instar de l’augmentation des prix en 2018. Les mécanismes qui régissent l’évolution du prix de l’électricité au fil des mois sont difficiles à saisir pour les particuliers du fait de leur complexité.

Pour faire simple, l’organisation tarifaire de l’électricité est construite par empilement. C’est pourquoi il est impératif de déstructurer la facture en énergie pour mieux interpréter les composantes et les variations en jeu :

  1. La partie réseau, rémunère les gestionnaires de réseau ENEDIS (ex ERDF) (distribution) et RTE (transport) pour la partie acheminement (TURPE) ;
  2. La partie associée à la fourniture d’énergie permet de couvrir les frais associés à la production et commercialisation de l’électricité ;
  3. Les taxes et contributions représentent presque 32% de la facture finale. Elles sont au nombre de 4 : la TVA, la CSPE, la TCFE et la CTA.

Les prix concernant la partie réseau (ex: installation de compteur) sont fixes et ne changent pas, ainsi la mise en service de l’électricité, ainsi que l’ouverture d’un compteur EDF, restent à un prix stable. Toutefois le prix de l’électricité en France varie selon les fournisseurs. En effet, plusieurs concurrents sont apparus sur le marché de l’énergie en France et proposent des offres compétitives. Vous pouvez ainsi parcourir de nombreuses offres et identifier le fournisseur d’électricité le moins cher.

Les offres et tarifs de Direct Énergie (aujourd’hui TotalÉnergies) restent compétitifs à travers différentes offres. En effet, le premier fournisseur alternatif d’énergie s’est bien implanté sur le territoire français.

En France, le tarif de l’électricité est fixé de façon à couvrir les frais de ces différents acteurs (fournisseurs, gestionnaires, etc). En 2018, le tarif avait de nouveau changé. Or, depuis quelques années, plusieurs éléments et changements ont contraint les acteurs du secteur énergétique à revoir leurs dépenses à la hausse :

  • La remise à niveau du parc nucléaire français suite à la catastrophe de Fukushima en 2011 (soit 58 réacteurs, pour un coût total 75 milliards d’euros d’investissements et 25 milliards pour l’exploitation.
  • Le développement et l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux nationaux d’acheminement et de distribution.

La CRE, « Commission de Régulation de l’Énergie » est chargée de superviser l’analyse les comptes du fournisseur historique national EDF. Elle soumet à Bercy de manière régulière une proposition d’évolution ajustée selon les tarifs en cours sur l’électricité au niveau du marché national et international. Cela permet à EDF de palier les frais associés à l’ensemble de ses prestations.

Le gouvernement est l’acteur qui prend la décision finale de l’arrêté tarifaire. Les évolutions retenues sont donc parfois moins lourdes que celles recommandées par la CRE. Ceci est possible pour permettre au consommateur de préserver son pouvoir d’achat indifféremment (ou presque) des variations tarifaires sur le marché.

En ce qui concerne les taxes, leur augmentation est dissociée des actions gouvernementales et institutionnelles. Les variations sont associées à des modalités et circonstances spécifiques. C’est pour cela qu’une augmentation des tarifs réglementés TTC peut survenir plusieurs fois par an. Bien que les supports d’informations et de communications dans les journaux informent principalement sur les évolutions des parts de fourniture et réseau, ces lignes vous montrent à quel point il faut prendre ces rapports avec précaution.

Faites-vous conseiller sur les prix actuels d’électricité par les experts chez papernest

Annonce

Annonce

Comment comprendre la tarification des offres d’électricité en France ?

Connaître les évolutions du prix du kWh aide effectivement à se faire une idée des meilleurs tarifs d’électricité en France. Cependant, le prix mensuel que vous avez à payer n’est pas si uniforme, et dépend de plus que le prix du kWh lui-même.

En effet, on peut diviser une facture d’électricité en deux parties : le prix du kWh et le prix de l’abonnement. Vous l’aurez compris, le prix ou tarif du kWh est ce qui apporte une dépendance de votre facture sur votre niveau de consommation, mesurée par votre compteur d’électricité en kWh.

Le prix de l’abonnement, lui, est davantage fixe, n’évoluant que si votre fournisseur l’a précisé dans votre offre initiale, et ce en général annuellement. Il est possible de souscrire des offres dites « fixes », dont le prix d’abonnement ne change pas au cours d’une durée d’abonnement précisée, en général comprise entre 1 et 4 ans.

Ainsi, lorsque vous comparez deux offres entre elles, il s’agit de prendre en compte ces deux éléments, en plus des spécificités additionnelles de toute offre d’électricité.

De plus, au niveau tarifaire, il y a également à prendre en compte l’option heures pleines/heures creuses, qui influe directement sur la façon dont vous serez facturés sur le prix du kWh. Ce système repose sur l’idée qu’il y a certaines plages horaires pendant lesquelles les Français consomment typiquement plus d’énergie qu’à d’autres moments de la journée.

Ainsi, si l’on choisit d’intégrer la tarification heures pleines/heures creuses à son offre, on paiera le kWh à un prix plus élevé pour toute consommation en heures pleines, et moins cher pour toute consommation en heures creuses. Cette option peut être très avantageuse ou au contraire peut vous coûter particulièrement cher, en fonction de vos habitudes.

Quand choisir l’option heures pleines / heures creuses ? Prenez en considération votre consommation typique, ou bien vos possibilités d’adaptation de celle-ci. Avez-vous par exemple un emploi flexible qui vous permet de fixer vos horaires de travail et de faire les grosses consommations d’énergie en heures creuses ? Ou encore, pouvez-vous faire tourner votre machine à laver la nuit ?

Globalement parlant, si vous consommez plus d’énergie que la moyenne, que ce soit dû à vos habitudes, au nombre de personnes vivant chez vous, ou à la performance énergétique de votre logement, il est conseillé de prioriser les offres qui présentent un prix du kWh moins élevé que d’autres, quitte à payer plus que la moyenne sur le prix de l’abonnement lui-même.

Si le calcul est le bon, cette stratégie peut vous faire économiser des sommes non négligeables sur votre facture énergétique mensuelle. A contrario, si vous ne consommez pas beaucoup d’énergie, il peut être plus avantageux de payer un peu plus sur le prix du kWh, pour en échange payer moins sur la somme fixe mensuelle qu’est le prix de l’abonnement.

Au-delà de l’évolution des prix : les tarifs et coûts supplémentaires à connaître

Si le prix du kWh et son évolution vous intéresse, c’est sûrement par souci de prendre conscience de ce que vous aurez à payer dans le futur proche. Or, si vous êtes en situation de changement de souscription ou même en situation de déménagement, un des coûts additionnels qu’il faudra régler est le prix de la mise en service de compteur d’électricité.

Ce prix de mise en service est fixé par Enedis et GrDF respectivement, selon le compteur dont il s’agit (électricité ou gaz). Enedis et GrDF, en effet, ne sont pas des fournisseurs, mais des distributeurs d’énergie, aussi appelés gestionnaires de réseau.

Ce sont leurs techniciens qui interviennent pour la mise en service de compteur, processus nécessaire à toute nouvelle souscription. Ainsi, ils en fixent eux-mêmes les tarifs, qui dépendent de la nature de la mise en service (initiale ou à la suite d’une coupure de courant), ainsi que du délai sous lequel la démarche est demandée.

Grille tarifaire des tarifs de mise en service de compteur électrique, fixés par le distributeur Enedis :


Mise en service de l’électricité (Enedis) en décembre 2021
Type de mise en service Délais Prix en € TTC
Mise en service initiale standard 10 jours ouvrés 50,65 €
Mise en service initiale express 5 jours ouvrés 88,84 €
Mise en service standard 5 jours ouvrés 14,18 €
Mise en service express – énergie coupée 2 jours ouvrés 52,53 €
Mise en service d’urgence – énergie coupée
Compteur mécanique
le jour même 146,84 €
Mise en service d’urgence – énergie coupée
Compteur Linky
le jour même 69,76 €


Grille tarifaire des tarifs de mise en service de compteur de gaz, fixés par le distributeur GrDF :


Mise en service du gaz (GrDF) en décembre 2021
Type de mise en service Délais Prix en € TTC
Mise en service initiale 5 jours ouvrés 19,57 €
Mise en service express – énergie coupée 2 jours ouvrés 62,81 €
Mise en service d’urgence – énergie coupée le jour même 150,69 €


Un conseil

Comme la tarification de la mise en service dépend du délai sous lequel elle est demandée, il est recommandé de faire votre demande au moins 2 semaines avant la date voulue de la mise en service, et plus généralement de votre installation dans le logement.

Quels critères prendre en compte pour choisir votre offre d’électricité ?

Au-delà du tarif, il est conseillé de prendre en compte des critères supplémentaires, et notamment vos besoins énergétiques et vos habitudes de consommation. Cela vous aidera entre autres à choisir entre les différentes sortes d’offres d’énergie, à savoir les offres connectées, vertes, et classiques. Utiliser un simulateur de besoins et un comparateur peut accélérer ce processus d’évaluation de vos options.

Comment mesurer ses besoins énergétiques en vue des évolutions du prix de l’électricité ?

Entre le tarif total (prix du kWh et prix d’abonnement) à payer pour un abonnement d’électricité et les caractéristiques de l’offre elle-même, prendre sa décision pour son accès à l’électricité n’est pas un processus immédiat.

La première étape peut être d’analyser ses besoins. Ceux-ci dépendent d’une part de vos habitudes de consommation, autrement dit la quantité d’énergie que vous pensez consommer : est-elle typique d’un ménage français, ou bien inférieure ou supérieure ?

L’autre facette de vos besoins est votre logement lui-même. Un logement mal isolé, par exemple, demandera une consommation importante d’énergie pour maintenir sa température à un niveau habitable. Déterminer l’efficacité énergétique de votre habitation est donc toujours intéressant.

Il est possible pour cela d’évaluer vos besoins à l’aide d’un outil d’estimation. Ces outils en ligne prennent en compte à la fois vos habitudes et la performance énergétique de votre logement, afin d’estimer la puissance électrique qu’il requiert.

Par ailleurs, vos habitudes auront des conséquences sur vos factures quoi qu’il en soit, et rendent d’autant plus importante une bonne connaissance du prix du kWh et de son évolution.

Quelles sont les types d’offres d’électricité sur le marché en 2021 ?

Une offre ne se différencie pas uniquement par sa tarification, mais aussi par ce qu’elle vous offre concrètement. Bien que différents fournisseurs vous offrent chacun des modalités d’abonnements particulières, on relève en général trois typologies différentes : les offres classiques, online, et vertes. Chacune de ces catégories est plus ou moins adaptée à certains modes de vie et priorités qui seront spécifiques à chaque individu.

En ce qui concerne les offres online, elles sont davantage propres à un consommateur qui donnerait une priorité importante à l’accessibilité de ses données. En effet, une offre online met en ligne tous vos documents et vos démarches de gestion d’offre, que ce soit sur votre espace client en général ou par l’intermédiaire d’une application mobile.

Cela implique cependant une impossibilité de contacter le service client par téléphone. En échange, ces offres connectées sont typiquement low-cost et donc plus avantageuses au niveau tarifaire.

Offres Online et habitudes de consommation

Certaines offres online présentent aussi l’avantage de vous donner de la visibilité en direct sur votre consommation d’électricité. Il est alors davantage possible de contrôler vos habitudes de consommation, et donc de réduire vos factures à long-terme. Si vous alliez cela à une bonne connaissance du prix du kWh, vous pourrez réaliser des économies importantes sur ces factures.

Les offres vertes, elles, sont plus à même de satisfaire les besoins et envies d’individus voulant participer à leur échelle à la transition écologique. En effet, toutes les offres d’électricité et de gaz vertes sont soumises au respect de garanties d’origines. Vous pouvez donc être sûrs, en souscrivant une telle offre, qu’une quantité d’énergie renouvelable équivalente à celle que vous avez consommée sera injectée dans le réseau d’électricité.

Si ces offres sont tout aussi affectées par les fluctuations du prix du kWh que n’importe quelle autre abonnement, elles ont bien leurs particularités. Cela implique de connaître cette typologie en plus des subtilités tarifaires du marché de l’électricité.

Déjà plus de 560 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 72 50 77 40

Déjà plus de 560 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

FAQ

Le prix de l'électricité est-il le même partout en France ?

Le prix du kWh dépend du tarif fixé par l'Etat et des différents enjeux que nous avons cités précédemment mais il dépend aussi de la localisation de votre logement. En fonction du lieu, les taxes ne sont pas les mêmes vu qu'elles dépendent des autorités locales et que les zones tarifaires varient. C'est donc un facteur à prendre en compte lorsque l'on déménage. Vivre à Paris (île de France), Marseille, Lyon ou encore Lille ne revient pas au même coût en termes d'énergie. Ainsi le prix du kWh au m² diffère selon les régions.

Quels tarifs prendre pour son électricité ?

Au-delà du choix du fournisseur, il est également important de connaitre les différentes offres pour choisir le meilleur tarif d'électricité. Il existe des tarifs dits de base mais également des tarifs heures creuses/ heures pleines. Grâce à ce tarif, 8h par jour le prix de l'électricité est baissé. Il s'agit généralement de la plage horaire entre 22h et 6h du matin. En fonction de votre mode de vie, ce tarif peut être très avantageux.

Vous pouvez également trouver de nombreuses informations sur le tarif du kWh ejp dans notre article dédié à ce sujet.

Si cet article vous a intéressé, d'autres articles sur le calcul du prix du kWh ou encore sur le tarif moyen du kWh sont disponibles. Ils vous permettront d'approfondir vos recherches sur le sujet et ainsi de choisir, en toutes connaissance de cause, l'offre d'électricité la plus adaptée à vos besoins.

Qu'en est-il du tarif réglementé de gaz ?

Le système de tarif réglementé de vente s'applique aussi au gaz, et concerne plus précisément le fournisseur historique Engie, au même titre qu'EDF actuellement pour l'électricité. Cependant, il est prévu de faire disparaître entièrement le TRV de gaz proposé par Engie d'ici 2023. Il n'est par ailleurs déjà plus possible d'y souscrire. Il est donc conseillé aux abonnés actuels de cette offre réglementée de gaz de s'intéresser dès maintenant à des offres de marché, soit parmi les autres options proposées par Engie, soit en changeant de fournisseur.

Mis à jour le 22 Oct, 2021

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Alicia Cazaly

Consultant senior spécialiste de l'énergie

Commentaires

2 Avis bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici
Anne-Marie
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

Avec de l'énergie verte augmentation de 25%par mois.pas gagnant en changeant de fournisseur

michel
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

pour moi l'ouverture du marché de l'énergie est un fiasco ! le consommateur n'est pas du tout gagnant, il n'y a qu'à regarder la courbe des prix...