Rencontre avec Ecodis, l’entreprise « zéro impact »

Du 22 au 24 Octobre 2017,  au parc des Expositions de Villepinte s’est tenu le Salon Nat’Expo, un salon international dédié aux professionnels innovants dans le secteur porteur du bio. Parmi les 500 acteurs présents, nous y avons rencontré Ecodis, une entreprise bretonne prometteuse.

 

 

Démarche “Zéro Déchet”, programme “Zéro CO2”… c’est une marque à “impact Zéro” que nous avons rencontrée. Ecodis conçoit et distribue dans toute la France plus de 300 produits utiles du quotidien dans la plus grande rigueur écologique. Grâce à cette entreprise basée dans le Morbihan, adopter un mode de vie éco-responsable devient un jeu d’enfant.

 

Une pluie de labels

En choisissant les 5 labels les plus exigeants du marché bio pour chaque gamme de produits, Ecodis assure à ses clients une transparence totale. En tout, ce distributeur possède 8 marques aux exigences environnementales très élevées : La Droguerie Ecologique, La Droguerie Ecopratique, Ah’Table, Anae, Blue, Zelio, By Venga et Le Belle Potagère. A chaque type de produit correspond un label qui garantit au consommateur à la fois la traçabilité et le caractère éco-responsable. Ecodis doit en effet respecter des cahiers des charges lourds pour être certifié par ces 5 labels :

Strictement contrôlés, toute la chaîne de production et même les services supports doivent répondre à des contraintes strictes.

Politique Zéro Déchet

De la fabrication au packaging, tout est étudié pour que le produit final n’émette aucun déchet. Le principe essentiel réside dans un emballage recyclable ou réutilisable. Rien n’est laissé au hasard. Si tous les sachets (en papier kraft ou cellulose) sont 100% recyclables, c’est surtout les contenants durablement réutilisables qui sont privilégiés. Des bouteilles ou bocaux en verre, aux sacs en coton, l’idée est de favoriser de grands conditionnements et un mode de consommation en “vrac”.

 

Cellulose :

Si ça a tout l’air d’être un plastique transparent comme les autres, la cellulose n’a en réalité rien à voir avec les emballages que nous connaissons. Comme les matières plastiques, il s’agit d’un polymère mais sa synthèse n’est pas réalisée à partir de pétrole mais à partir de fibres naturelles. Il s’agit donc d’un matériau renouvelable et biodégradable, qui a la particularité d’être souple et solide.

 

Politique Zéro CO2

Le programme “Zéro CO2” est une politique particulièrement intéressante, quand on entend parler en permanence de l’effet de serre et de ses effets sur l’environnement. Le principe est simple : toutes les émissions conséquentes à l’activité de l’entreprise bretonne sont compensées afin d’obtenir un bilan carbone final neutre.

Ainsi, tous les ans, Ecodis évalue le montant total de ses émissions de CO2. Rien n’est laissé de côté : en plus de la consommation du bâtiment en eau, électricité et chauffage., tous les déplacements sont comptabilisés : ceux des matières premières depuis le fournisseur, ceux des produits finis jusqu’à destination finale, aller et retours des salariés depuis leur domicile etc. Le calcul se fait en Tep (Tonnes d’équivalent pétrole), et le résultat obtenu est ensuite converti en euros sur la base de 23€ la tonne.

En étroite collaboration avec l’association GERES (Groupe Energies renouvelables, environnement et solidarités), Ecodis verse la somme ainsi calculée à divers projets de son choix. L’entreprise a décidé de “compenser au Sud ce qu’elle émet au Nord” et soutient donc des projets en faveur de l’environnement comme des fours améliorés au Pérou ou encore une école écologique au Bénin.

 

Bâtiment éco-responsable

En plus d’appliquer des principes écologiques et sociaux à son activité, Ecodis a tenu à travailler dans des locaux eux aussi respectueux de l’environnement. Le bâtiment est non seulement construit à partir de matériaux naturels produits localement (notamment en pin douglas breton, un matériau reconnu pour son caractère durable) mais des systèmes ont également été intégrés pour le rendre plus vert. En plus de l’isolation en ouate, le bâtiment est équipé d’un système de récupération des eaux de pluie pour l’alimentation des sanitaires, le fonctionnement de l’atelier et pour l’arrosage, ainsi que d’une chaudière à bois déchiqueté localement approvisionnée. Le jardin est “tondu” par des moutons d’Ouessant et des ruches sont installées dans le parc.

 

Chaudière à bois déchiqueté :

Le bois déchiqueté est un combustible naturel renouvelable qui se présente sous la forme de petits morceaux de bois ou sous une forme compactée, en plaquettes. En plus d’être économique, cette solution s’avère particulièrement écologique car elle émet très peu de CO2 tout en dégageant une forte chaleur grâce à un pouvoir calorifique fort. Les chaudières à bois déchiqueté ont la particularité de se réguler toute seule en approvisionnement, ce qui permet d’obtenir une chaleur et donc un effort constants.Seul inconvénient ? Il faut disposer d’un espace de stockage relativement important pour entreposer le bois… souvent compliqué chez les particuliers.

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici