La France a de l’énergie #2: Les robots solaires prennent soin des panneaux solaires

 Comment les fermes photovoltaïques sont-elles entretenues ? Peut-on tondre facilement sous les panneaux photovoltaïques, comment s’occuper de dizaines d’hectares de zones enherbées ? Les questions d’entretien de ces zones génératrices d’énergie renouvelable révèlent de nouveaux besoins pour faciliter la maintenance des installations.

Les fermes photovoltaïques ont un coût d’installation très important et courent sur de nombreux hectares. Installées au milieu de plaines enherbées, ces fermes doivent être entretenues pour leur bon fonctionnement. Pour que chaque panneau capte les rayons solaires sur 100% de sa surface, il ne doit pas risquer d’être à l’ombre d’herbes folles et sa base ne doit pas être encombrée par une végétation abondante, un vrai risque de fragilisation de toutes les installations et à plus forte raison dans le cas des trackers.

Les grandes surfaces enherbées ne sont pas nouvelles, elles ont toujours existé mais de nouvelles questions environnementales émergent pour savoir comment les entretenir en utilisant le moins de produits phytosanitaires possibles, en évitant d’utiliser des engins de taille importante tels que des tracteurs qui consomment : essence et temps humain, tout en tassant les terrains.

Ces questions environnementales ont inspiré la start-up Vitirover. Leur métier est une proposition simple de service pour l’entretien des grandes surfaces enherbées. Vitirover déploie une armée de petits engins, fort intrigants au premier regard. Ces engins sont des robots qui fonctionnent à l’énergie solaire.

 

Vitirover, comment ça marche?

Sur de grandes surfaces enherbées, maintenir l’herbe à la taille désirée est un travail de fourmi sur le terrain et qui demande un investissement important en temps humain. Dans le domaine de l’arboriculture, de la viticulture mais aujourd’hui aussi sur les terrains de fermes photovoltaïques, l’objectif de ces petits robots (70 x 30 x 30 cm) est de remplacer le glyphosate. Pour remplacer ce produit phytosanitaire, actuellement très controversé, Vitirover a développé des robots équipés d’un panneau solaire sur le “dos” et auxquels il est possible d’intégrer des coordonnées GPS pour parcourir une surface donnée et tailler les zones enherbées. Sur une zone enherbée, un “troupeau” de robots est déployé, supervisé par un “berger”, soit un technicien de Vitirover qui peut suivre le travail de 50 robots simultanément. Cette personne est présente dans un rayon de 15 km maximum pour pouvoir effectuer de la maintenance sur son “troupeau”: un robot coincé, des dents qui s’enrayent, une défaillance… Le “berger” peut suivre toutes les variables des robots et peut les (re)programmer, les manœuvrer à distance. Pour contrer l’utilisation de tracteurs, lourds et polluants, qui abîment les sols en les tassant et avec le dépôt des gaz d’échappement. La solution proposée par Vitirover est une réponse industrielle pour éviter des dizaines de tracteurs, avec des chauffeurs qui s’épuisent sur des zones enherbées à l’infini. Sur chaque zone enherbée gérée par un “troupeau”, les robots sont déposés début mars et restent en liberté et en activité jusqu’à la fin du mois de septembre. L’ensoleillement est suffisant pour qu’ils se gèrent seuls, avec l’aide du “berger” si besoin ponctuellement. Vitirover ne vend pas des robots, mais des hectares entretenus, et prend des engagements de résultats sur les surfaces qui lui sont confiées. Les Vitirover travaillent aujourd’hui sur plusieurs propriétés viticoles proches les unes des autres qui représentent au total environ 100 hectares.

 

 

Solaire et surface enherbée, un couple insolite ?

Faire tondre les surfaces enherbées par des robots solaires peut paraître assez incongru. C’est en fait la solution la plus intéressante économiquement et la plus écologique. La solution Vitirover remplace avantageusement les troupeaux de moutons (ou de chèvres) qui choisissent les herbes qu’ils mangent et laissent sur place les mauvaises herbes qui finissent pas ombrer les panneaux solaires, ils remplacent aussi les gros engins qui ne passent pas partout, tassent les sols et sont très polluants. Ces robots, très légers, permettent de couper l’herbe de manière très régulière, avec les tailles de tonte adaptées à chaque terrain. Dans les fermes photovoltaïques, c’est l’assurance d’un terrain entretenu pour préserver les installations. Dans les vignes, c’est une manière d’éviter l’utilisation de désherbants, qui ont fait beaucoup de mal aux vignes, aux sols et aux nappes phréatiques dans lesquelles ils se répandent. Grâce à ces micro-tondeuses, c’est un enherbement maîtrisé qui fait son apparition. En évitant le passage répété de gros engins, les sols respirent à nouveau et l’herbe retrouve son rôle protecteur de la couche humique de la vigne. A cela s’ajoute le fait que les vignerons évitent d’accroître le nombre d’intrants dans leur culture. En plus d’une économie d’énergie, d’une conscience écologique accrue, c’est une économie financière qui est permise à tous les propriétaires de grandes surfaces enherbées. Vitirover s’intègre parfaitement dans le Plan Eco Phyto 2018 car il permet de se préserver de l’utilisation de produits phytosanitaires.

 

Le saviez-vous ?

La tonte des surfaces enherbées grâce à des robots solaires permet d’éviter* l’utilisation de:

  • 60 kg de produits désherbants
  • minimum de 200 litres d’eau
  • 179 litres de gasoil
  • 195kg de CO2

*par hectare

 

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici