COP23 : Ces pays qui plombent le bilan carbone de la Planète

En décembre 2015, 175 pays ont signé l’Accord de Paris, s’engageant ainsi à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). La première pierre de la lutte contre le changement climatique était posée, la mise en place d’actions pouvait commencer. Il fallait à tout prix renverser la courbe du réchauffement climatique.

Présidée par les Îles Fidji, la COP23 se tient à Bonn

Le 13 novembre 2017, la publication d’un rapport alarmant a été un véritable coup de massue pour tous les dirigeants actuellement réunis à Bonn dans le cadre de la COP23. Contre l’attente générale, le rapport annonce que les émissions de GES sont reparties à la hausse en 2017.

 

Rien n’arrête les rejets de CO2: 42 Giga Tonnes en 2017!

 

Pour parvenir à atteindre l’objectif d’un plafonnement de la hausse des températures à 2°C, les rejets mondiaux de CO2 devraient être limités à 42 Giga tonnes d’ici 2030, soit presque 12 Gt de plus que les prévisions actuelles. Estimés à 41 Gt pour l’année 2017, les rejets de CO2 devraient atteindre 54 à 56 Gt d’ici 2030 si rien n’est fait pour changer les choses.

195 pays participaient il y a deux ans au sommet mondial à Paris, seuls 175 ont ratifié l’Accord qui en a découlé… Et aujourd’hui, qu’en est-il des émissions de CO2 ?

 

Un ordre d’idée des émissions de CO2 de différents pays du globe :

– Chine : 10 200 tonnes de CO2 (soit 30% des émissions totales !)
– Etats-Unis : 5 300 tonnes
– Japon : 1 360 tonnes
– Brésil : 480 tonnes
– France : 370 tonnes
– Ethiopie : 0,1 tonnes

 

 

Le Qatar: Plus de 45 tonnes de CO2 par an et par habitant!

 

Pour parvenir à une analyse plus fine, il est important d’utiliser également l’approche dite “empreinte”, qui prend en compte le nombre d’habitants de chaque pays, et donne donc la quantité de C02 émise par habitant. Elle permet ainsi de faire apparaître dans le classement des petits pays qui, proportionnellement à leur taille, émettent beaucoup, beaucoup trop… les pays du Golfe notamment. Selon l’approche empreinte, les émissions par habitant en Chine sont 30% plus faibles que dans l’ensemble de l’Union Européenne… de quoi nuancer les nombreuses attaques contre la deuxième économie mondiale.

Un ordre d’idée des émissions de CO2 par habitants de différents pays du globe :

– Qatar : 45,4 t de CO2/an/habitant
– Chine : 7,5 t de CO2/an/habitant
– France : 4,6 t de CO2/an/habitant
– Burkina Faso : 0,2 t de CO2/an/habitant

 

Maintenant que les Etats se sont engagés à réduire leurs émissions de carbone, il est également important de prendre en compte l’évolution des émissions de GES. Nous avons ci-dessous cartographié l’évolution des émissions de GES depuis 1990, et seule l’Europe (Russie comprise) est parvenue à diminuer ses rejets. Il apparaît clairement que les pays dont l’augmentation des émissions est la plus forte sont les pays qui connaissent un développement rapide (Asie, Amérique du Sud). En effet, le développement économique s’accompagne souvent d’une hausse des rejets de GES : sur les 123 pays signataires qui sont en croissance depuis 2015, seuls 22 d’entres eux ont connu une diminution des quantités de GES.

article

Article écrit par:

calendar 15 novembre, 2017

( update )