Les nouveautés du chèque énergie en 2019

Résumé : Après un cafouillage au mois de novembre, le gouvernement a confirmé par un arrêté du mois de décembre les changements du chèque énergie en 2019. Ces modifications doivent permettre à deux millions de foyers supplémentaires de toucher le chèque énergie. Mais alors, quelles sont les nouveautés du chèque énergie en 2019 ?

Qu’est-ce qui change en 2019 ?

C’était l’une des mesures annoncées par le gouvernement en réponse aux revendications des gilets jaunes cet hiver : le chèque énergie connaît deux principales nouveautés cette année. Annoncée dès novembre par le premier ministre Edouard Philippe, la révision du chèque énergie a d’abord fait l’objet d’un léger cafouillage du gouvernement, qui comptait revenir sur sa décision avant de finalement la confirmer en décembre.

Un arrêté du 26 décembre a acté les changements : d’abord, le seuil de revenus pour toucher le chèque énergie augmente ; ensuite, le montant du chèque en lui-même est revu à la hausse.

Les nouvelles conditions de revenus

Le chèque énergie est destiné aux ménages dont les revenus sont faibles, et donc soumis à conditions de revenus. L’une des mesures décidées en décembre concerne ces seuils de revenus minimums, permettant de toucher deux millions de foyers supplémentaires en passant d’environ quatre millions de ménages éligibles à près de six millions. Ainsi, les nouveaux plafonds de revenu fiscal de référence sont les suivants :

  • 10 700 euros par an pour une personne seule, contre 7 700 euros auparavant
  • 16 050 euros par an pour un couple, contre 11 500 en 2018
  • 19 260 euros par an pour un couple avec un enfant
  • 3 210 euros par personne en plus dans le foyer

Les nouveaux montants du chèque énergie

C’est la deuxième mesure de ces nouveautés 2019 : outre l’augmentation des plafonds, le chèque énergie connaît lui-même des montants plus élevés. Ainsi, le montant maximum du chèque passe de 227 à 277 euros, soit une augmentation de 50 euros. Son montant moyen passe lui aussi de 150 à 200 euros. Le montant minimum reste à 48 euros, mais pour une nouvelle catégorie de foyers.

En effet, le montant du chèque énergie touché par un ménage dépend de ses revenus et de sa composition. Il se calcule suivant le tableau suivant :

Barème du chèque énergie depuis janvier 2019

Niveau de revenu fiscal de référence (RFR) / Unité de consommation (UC)
Nombre d’UC RFR / UC < 5600€ 5600€ ≤ RFR /
UC < 6700€
6700€ ≤ RFR /
UC < 7700€
7700€ ≤ RFR /
UC < 10700€
1 UC 194€ 146€ 98€ 48€
1 < UC < 2 240€ 176€ 113€ 63€
2 UC ou + 277€ 202€ 126€ 76€

A chaque foyer correspond son nombre d’unité de consommation, ou UC : la première personne compte pour 1 UC, la seconde pour 0,5, et chaque personne supplémentaire pour 0,3. Ainsi, un couple seul compte pour 1,5 UC, mais, s’il a un enfant, il compte pour 2 UC. Ensuite, il suffit de se référer à son revenu fiscal de référence (RFR).

Ce qui change en 2019, c’est la nouvelle colonne de ce tableau, destinée aux ménages dont le RFR est compris entre 7700 euros et 10700 euros par an. Ce sont ces foyers qui n’étaient auparavant pas éligibles au chèque énergie et peuvent maintenant le toucher, pour des montants allant de 48 euros à 76 euros.

chèque énergie 2019

Comment toucher le chèque énergie

Mais le chèque énergie, qu’est-ce que c’est ?

Pour rappel, le chèque énergie est un dispositif du gouvernement visant à aider les foyers à faibles revenus à payer leurs factures d’énergie de tout type : électricité et gaz, mais aussi fioul ou bois. Il est utilisé directement pour payer une facture et ne peut pas être encaissé. Tous les fournisseurs d’énergie doivent obligatoirement l’accepter.

Le chèque énergie a été prévu par la loi sur la transition énergétique de 2015 et appliqué au 1er janvier 2018, remplaçant les ex-tarifs sociaux. Il peut également financer certains travaux d’économie d’énergie dans un logement, mais seulement en passant par des professionnels agréés « reconnu garant de l’environnement », ou RGE, dont la liste est accessible en ligne.

Les démarches pour le toucher

Si vous êtes dans les foyers nouvellement concernés par le chèque énergie, peut-être ne connaissez-vous pas les démarches pour le toucher en 2019. C’est tout simple : vous n’avez en fait rien à faire, sous réserve d’être à jour auprès de l’administration fiscale et d’habiter un logement imposable à la taxe habitation, même si votre foyer en est exonéré.

En effet, le chèque énergie est envoyé directement aux ménages éligibles grâce aux informations de l’administration fiscale. Il est donc essentiel de bien avoir fait sa déclaration, même si vous n’avez pas de revenus. Si vous êtes étudiant, par exemple, vous pouvez toucher le chèque énergie si vous avez fait une déclaration.

En cas de doute, sachez qu’il existe un simulateur pour juger de l’éligibilité de son ménage et du montant qui sera touché, accessible sur le site officiel du chèque énergie. Il est également possible de se renseigner directement auprès d’un conseiller au 08 05 20 48 05 (numéro gratuit).