Compteur Linky : la justice obtient le retrait de 13 compteurs

Résumé : Le 30 juillet 2019 dernier, le Tribunal de Grande Instance de Tours a demandé le retrait du compteur Linky chez 13 particuliers pour des raisons médicales. Lumière sur le compteur intelligent qui fait débat.

Une première victoire contre la pose de compteurs Linky

Sur 120 plaintes contre le compteur Linky dans la région Centre de France, 106 ont été déboutées et 14 ont été jugées recevables, représentant 9 foyers. Le juge du Tribunal de Grande Instance de Tours a donc refusé la pose du compteur Linky à Enedis pour huit foyers, le 9è possédant déjà un compteur qui devra être désinstallé dans les trois prochains mois. Le retrait du compteur Linky se fera au sein d’une famille où l’un des enfants de 7 ans souffre de fatigue chronique.

Une dizaine de familles refusait donc la pose du compteur intelligent Linky, posé par Enedis. Ce compteur permet au gestionnaire de réseaux de relever à distance et en direct la consommation d’électricité de ses clients, sans devoir se déplacer pour effectuer le relevé. Or, un certificat médical a prouvé l’électrosensibilité des clients. De fait, le juge a établi un lien entre la fatigue chronique et le compteur Linky. Suite à cette première victoire, Me Arnaud Durand, l’avocat des plaignants électrosensibles, souhaite saisir plusieurs autres tribunaux en France alors qu’Enedis a déclaré publiquement sa volonté de faire appel à la décision.

Cette première victoire dans la bataille contre le compteur Linky vient d’être ternie le 2 août suivant par le rejet du Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui a rejeté la plainte de 457 particuliers qui demandaient le retrait ou l’interdiction de leur compteur Linky pour cause d’impact des ondes électromagnétiques sur leur santé. Pour le TGI de Nanterre, il n’y a pas de lien entre les champs magnétiques et Linky, soulignant que de nombreux plaignants sont non seulement atteints d’électro-hypersensibilité mais aussi d’hyperthyroïdie, de diabète et d’épilepsie. La majorité des plaignants ont donc été déboutés.

Tribunal Grande Instance Tours

Mais le compteur Linky est-il vraiment dangereux ?

Plus de 20 millions de foyers ont déjà Linky installé chez eux. 36 millions de foyers devraient être équipés du compteur Linky d’ici 2021 selon Enedis. Néanmoins, depuis ses premières installations en 2015, le compteur intelligent Linky est controversé.

Ce qui est controversé sur le compteur Linky est le « courant porteur de ligne » (CPL) qu’il comporte car on ne connaît pas encore les effets de ces ondes sur le corps humain. Quels sont les risques de Linky face à la vie privée ? Certains dénoncent une collecte de données personnelles et d’autres une dangerosité pour la santé, pointant du doigt l’électrosensibilité.

L’électrosensibilité, une nouvelle pathologie ?

Il n’y a pas encore eu de diagnostic validé en France face à l’électrosensibilité.  L’hypersensibilité électromagnétique est une pathologie controversée et serait apparue en raison d’augmentation des ondes de divers appareils. On la détecte à travers de nombreux symptômes comme une grande fatigue, une difficulté à se concentrer, des maux de tête, des nausées, ou encore un état anxieux ou dépressif. Toutefois, cette maladie n’est pas encore reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Si certains pensent que l’électrosensibilité est une véritable pathologie, d’autres pensent qu’elle n’a que des effets nocebo : plus vous pensez que vous en souffrez, plus ça vous arrive. En Suède, l’électrosensibilité a été officiellement reconnue comme un handicap fonctionnel depuis dix ans.

Affaire sensible à suivre…

Commentaires

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici