Consommation électrique : passage à la loupe

La consommation électrique moyenne d’une maison dépend de l’énergie utilisée, de l’état de l’isolation, et surtout du nombre et du type d’appareils en place. Il est important de choisir une offre adaptée à son mode de vie et ses habitudes de consommation électrique.

Choisissez une offre d’électricité adaptée à votre logement et votre consommation avec l’aide d’un conseiller papernest au 09 72 50 77 40.

En 2019, la consommation électrique moyenne d’un ménage français était de 4 679 kWh par an. D’une manière générale, la consommation électrique en France tend à augmenter avec le développement des nouvelles technologies et des appareils électroménagers. Même si le principal poste de consommation demeure le chauffage électrique. Comment réduire sa consommation électrique ?

Tour d’horizon sur la consommation électrique en France, et comment l’optimiser dans nos foyers. Découvrez également toutes nos fiches techniques sur l’électricité et le gaz naturel.

La mesure de la consommation électrique

Avant de contacter un fournisseur d’énergie pour la mise en service d’électricité, il est conseillé de tout savoir sur les démarches à suivre, notamment l’estimation de ces besoins énergétiques. En effet, dans les foyers, les principaux postes de consommation électrique sont les suivants :

  • Éclairage
  • Chauffage
  • Cuisson

Contrairement à ce que l’on pourrait penser,  l’éclairage ne pèse pas bien lourd dans la facture d’une offre d’électricité. Les statistiques compilées par la DGTRE-DGRNE (2001) permettent de se faire une meilleure idée sur la répartition de la consommation globale d’énergie d’un ménage. Elle se répartit ainsi :

  • Chauffage : 54,6%
  • Chauffage de l’eau : 9,3%
  • Eclairage : 1,2%
  • Appareils électriques : 6,9%

Mesure consommation électrique

Les besoins de chauffage représentent près de 70% des consommations énergétiques dans une maison. Suivis par les besoins pour les eaux chaudes sanitaires et les consommations électriques des appareils électroménagers.

La consommation électrique des appareils de la maison

Équipement Consommation annuelle moyenne (en kWh)
Lave-linge 110
Lave-vaisselle 230
Réfrigérateur indépendant 250
Appareils de cuisson mixte : électricité + gaz 310
Congélateur indépendant 320
Sèche-linge 350
Appareils de cuisson tout électrique 550

Source : « USE2030 », étude prospective sur les usages domestiques de l’électricité, destinée à l’ADEME (estimation pour 2015 à partir de données de 2012 ou 2013).

La facturation de la consommation électrique

Le calcul de la consommation électrique se fait par empilement. C’est-à-dire qu’on additionne plusieurs éléments différents pour obtenir le montant final.

En premier lieu, nous avons la partie « consommation » :

  • Le prix de l’abonnement mensuel : il est établi par chaque fournisseur et ne peut être modifié. Le plus souvent, les fournisseurs alternatifs se calquent sur les tarifs de l’abonnement du tarif réglementé EDF pour fixer les leurs.
  • Le nombre de kWh consommés : il s’agit ni plus ni moins de la quantité d’électricité consommée dans le logement, exprimée en kWh. Chez les fournisseurs alternatifs, le prix du kWh est fixé librement par l’énergéticien. Avec EDF (ex-fournisseur historique), il est fixé par l’État.

Auxquels il faut ajouter les taxes de l’électricité :

L’électricité est un des produits les plus taxés en France, et ce sans que les consommateurs en aient réellement conscience. Quatre taxes composent le prix de l’électricité :

  • CSPE : la contribution au service public de l’électricité ;
  • TCFE : les taxes sur la consommation finale d’électricité ;
  • CTA : la contribution tarifaire d’acheminement ;
  • TVA : taxe sur la valeur ajoutée.

Pourquoi tant de taxes ? L’électricité représente toute une chaîne de valeurs sur laquelle interviennent différents acteurs : fournisseurs d’énergie, gestionnaire de réseau, de transport, producteurs, collectivités, etc. Les taxes servent en partie à rémunérer ces différents intervenants et à garantir une fourniture et un réseau sécurisés.

La relève du compteur : une intervention indispensable

Pour bon nombre d’entre nous, la relève du compteur signifie devoir poser une journée pour attendre le passage d’un technicien qui,  une fois sur deux, ne vient pas. Pourtant, à ce jour, la relève du compteur électrique est le seul moyen pour les fournisseurs d’énergie d’ajuster la consommation électrique au plus près et d’éviter les erreurs de surconsommation.

Malheureusement pour eux, les consommateurs ayant opté pour la mensualisation (une facture par mois basée sur une estimation) ne peuvent pas relever eux-même leur compteur, sauf en cas de rendez-vous manqué avec le technicien. S’ils savent à l’avance qu’ils ne pourront pas être présents le jour du passage, ils peuvent :

  • Confier leurs clés à un proche ;
  • Déposer leur relevé en ligne sur la page dédié du site d’Enedis ;
  • Déposer leur relevé par téléphone sur le serveur vocal d’Enedis au 09 70 825 383 (prix d’un appel local).

Les particuliers ayant opté pour l’auto-relève peuvent communiquer leur index à leur fournisseur d’énergie directement depuis leur espace client ou par téléphone (service client ou serveur vocal).

Le compteur Linky et la consommation électrique

Le déploiement en France du compteur communicant Linky par Enedis a pour objectif d’en finir définitivement avec les erreurs de facturation. La consommation électrique sera relevée et transmise en temps réel au gestionnaire de réseau.

L’ajustement de la consommation électrique au plus juste devrait encourager les consommateurs à mieux la maîtriser. Dans un contexte économique de hausse des tarifs de l’électricité, réduire sa consommation électrique est devenu pour de nombreux consommateurs. On estime qu’en France, ils seraient environ 5 millions de foyers en situation de précarité énergétique. Des solutions existent pour pallier la surconsommation d’électricité.

Réduire sa consommation électrique

Le chauffage est le poste de consommation le plus énergivore. Pour faire des économies d’énergie et réduire la facture énergétique d’une maison, il est donc primordial de diminuer les besoins et les consommations liées au chauffage:

  • La rénovation énergétique est un moyen efficace d’optimiser la consommation électrique de son logement si le chauffage est électrique. Pour cela, commencez par réaliser un audit énergétique de votre logement par un professionnel certifié RGE. Ce dernier vous indiquera les principales sources de pertes de chaleur et les points faibles de votre logement.
  • Le remplacement des équipements de chauffage par des modèles plus récents : ballon d’eau chaude, convecteurs électriques, chaudière, etc s’usent et s’abîment avec le temps. Plus ils sont vieux, plus ils consomment et moins ils fonctionnent.

Si vos moyens ne vous permettent pas d’entreprendre des travaux de rénovation ou même de remplacer votre chaudière ou cumulus par un modèle plus récent, sachez que des aides financières existent. Le remplacement des équipements de chauffage entre dans la catégorie des travaux de rénovation énergétique, et donc est éligible à certaines subventions.

  • Pour faire des économies sur sa facture d’électricité chez vous, traquez sans relâche les appareils en veille. Ce sont des passoires énergétiques qui s’ignorent. Prenez par exemple le réflexe de débrancher le four, l’imprimante, l’ordinateur et encore la box Internet quand vous ne vous en servez pas ou partez en vacances.
  • Pendant vos longs congés, avant de partir, coupez l’alimentation électrique (pensez à dégivrer le frigo avant).
  • Regardez attentivement les étiquettes énergies des appareils électroménagers en vente dans les grandes enseignes. Elles vous renseignent sur la performance énergétique des appareils et leur consommation.

Point rénovation thermique : l’isolation

Une maison bien isolée protège ses occupants des pertes de chaleur et des nuisances sonores. Les points phares de l’isolation étant :

  • La toiture : 1/3 des déperditions calorifiques ;
  • Les murs : 1/4 des pertes
  • Les sols (notamment le plancher bas) : 5% des pertes
  • Les vitrages  15% des pertes
  • les fuites et le renouvellement d’air : 1/5
  • Les ponts thermiques : 5%

Les combles sont la partie la plus sensible du logement en termes de pertes de chaleur. Perdus ou habités, ils peuvent devenir de véritables passoires énergétiques s’ils sont mal isolés. La pose de matériaux isolants (ouate de cellulose, paille, laine à souffler ou à dérouler, etc) contribue à réduire la facture de chauffage d’environ 60%. En été, une bonne isolation garantit la ventilation et l’aération d’un logement.

Foire aux questions

Changer de fournisseur d’énergie permet-il  de réduire sa consommation électrique ?

Pas directement non. Mais cela peut vous permettre de payer votre électricité moins chère et de faire des économies. Il faut choisir son fournisseur et son contrat en fonction du prix du kWh (en Base, heures creuses et heures pleines), de l’abonnement mais également de votre profil de consommation. Il peut être intéressant avant de vous abonner de faire une simulation de votre consommation.

Comment faire une simulation de sa consommation ?

Vous pouvez estimer la consommation moyenne de votre électricité en multipliant le nombre de kWh consommés par mois avec le prix à l’unité, en additionnant le prix de l’abonnement :

Nb de kWh consommés/mois x prix à l’unité + prix de l’abonnement

Mais des techniques plus modernes existent. La plupart des fournisseurs d’énergie mettent en ligne des outils de simulation qui prennent en compte les caractéristiques du logement et les habitudes de consommation.

Quel appareil consomme le plus d’énergie dans une maison ?

C’est sans conteste le four, avec  une fourchette de consommation située entre 0,7 et 1 Kwh par heure. Attention, la consommation en énergie de votre four ne dépend pas seulement de la puissance, mais également des modes de cuisson utilisés, ainsi que de la constitution du four.

Pour prendre un exemple simple, si les parois d’un four A sont plus épaisses que celles d’un four B, alors le premier consommera moins, car moins de chaleur s’échappera du four et ce dernier aura ainsi moins besoin de produire d’énergie pour conserver la température intérieure.

Déjà plus de 560 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 72 50 77 40

Redactor

Ecrit par Alice

Mis à jour le 12 Nov, 2020

Commentaires

2 Avis star star star star star 5/5

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :
Xavier
star star star star star 5/5

vu que le chauffage représente 70% de la consommation énergétique le meilleur investissement reste d'investir dans son isolation. En effet si votre habitation est une passoire énergétique vous allez gaspiller beaucoup d'argent !

Marie
star star star star star 5/5

je confirme, l’éclairage ne pèse pas bien lourd dans la facture d’électricité par rapport au chauffage et à l'eau chaude