Comprendre l’augmentation des prix de l’électricité en 2024

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Le tarif réglementé de l’électricité a augmenté en moyenne de 10 % TTC au 1er février 2024, avec des hausses spécifiques de 8,6 % TTC pour les clients Base et de 9,8 % TTC pour les clients Heures Pleines / Heures Creuses. Mais quels sont les facteurs derrière l’augmentation des prix de l’électricité et quelles sont les conséquences pour les consommateurs ? On vous explique tout…

Les raisons de l’augmentation du prix de l’électricité

En février 2024, les tarifs réglementés de l’électricité ont subi une hausse de près de 10%, résultant principalement de deux facteurs :

  • la suppression progressive du bouclier tarifaire
  • la révision à la hausse de la taxe accise sur l’électricité.

Fin progressive du bouclier tarifaire

Initialement prévu pour se terminer fin 2023, le bouclier tarifaire restera en vigueur jusqu’en février 2025. Cette mesure sera progressivement levée, ce qui entraînera une augmentation des prix de l’électricité.

Depuis sa mise en place en octobre 2021, le bouclier tarifaire a été important pour protéger les consommateurs des augmentations de prix de l’électricité liées notamment à la reprise économique post Covid-19 et à la guerre en Ukraine.

Les prix spot du marché de gros avaient fortement augmenté jusqu’à atteindre les 1000€ le MWh en été 2022.

Depuis, les prix ont nettement diminué en 2023, pour redescendre à 102€ le MWh à la fin juin. Cette stabilisation a permis au gouvernement de prendre la décision de supprimer progressivement le bouclier tarifaire, initialement prolongé pour protéger les Français abonnés au Tarif Réglementé de Vente (TRV).

Cette suppression progressive, prévue de s’achever en février 2025, s’accompagne également d’un rétablissement graduel du niveau de la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité (TICFE).

La hausse de l’accise sur l’électricité

Dans le cadre de la mise en place du bouclier tarifaire, la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité (TICFE) avait été réduite drastiquement à seulement 1 euro par MWh (0,001€ par kWh).

Depuis le 1er février 2024, l’accise a déjà augmenté à 0,021€ par kWh, et cette hausse va se poursuivre jusqu’à ce qu’elle retrouve ses niveaux normaux de 0,032€/kWh en février 2025.

Cette décision suscite des inquiétudes quant à son impact sur le budget des ménages et la compétitivité des entreprises, car elle entraînera une augmentation des coûts de l’électricité. Il sera important pour tout le monde de trouver des moyens de réduire sa consommation d’énergie.

Qui est impacté par l’augmentation des prix de l’électricité ?

L’augmentation des prix de l’électricité affecte généralement l’ensemble des consommateurs, mais elle touche principalement les abonnés du Tarif Bleu d’EDF et ceux ayant souscrit une offre indexée sur le tarif réglementé ou le prix du marché du gros.

L’augmentation du Tarif Bleu d’EDF

Les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) de l’électricité sont établis par le gouvernement pour garantir des prix cohérents aux consommateurs. En tant que fournisseur historique d’électricité, EDF est le seul fournisseur à proposer une offre soumise aux TRV, sous le nom de Tarif Bleu.

Conçus en prenant en compte les coûts de production et d’acheminement de l’électricité, ces tarifs sont régulièrement réévalués afin de refléter au mieux la réalité du marché.

La Commission de Régulation de l’Énergie révise deux fois par an (en février et en août) le prix des TRV de l’électricité et le soumet au gouvernement pour validation. Ces prix peuvent être revus à la baisse comme à la hausse.

Ce tableau montre l’augmentation du TRV (en base) sur les dernières années.

Année Prix de l’abonnement Prix du kWh Augmentation en % sur facture annuelle
Février 2019 110,56 € TTC 0,14510 € TTC
Février 2020 121,24 € TTC 0,15460 € TTC + 9,7% TTC
Février 2021 127,16 € TTC 0,15820 € TTC + 4,9% TTC
Août 2021 137,64 € TTC 0,15580 € TTC + 8,2% TTC
Février 2022 136,12 € TTC 0,17400 € TTC – 1,1% TTC
Février 2023 143,21 € TTC 0,20620 € TTC + 5,2% TTC
Août 2023 149,29 € TTC 0,22760 € TTC + 4,2% TTC
Février 2024 151,19 € TTC 0,25160 € TTC + 1,3% TTC

Des augmentations du TRV atténuées par le bouclier tarifaire


Depuis la mise en place du bouclier tarifaire en France en 2022, le Tarif Réglementé de Vente (TRV) de l’électricité a connu des augmentations significatives, bien que limitées par le dispositif. Voici les principales hausses à retenir :

  • Augmentation de février 2022 : le bouclier a permis de limiter l’augmentation à 4% TTC pour les particuliers et les copropriétés.
  • Augmentation d’août 2022 : le bouclier tarifaire a continué à protéger les consommateurs, limitant l’augmentation finale à 8% TTC.
  • Augmentation de février 2023 : une hausse du TRV limitée à 15% TTC a été appliquée.

Les offres indexées sur le TRV ou sur le marché du gros

Les personnes ayant souscrit un contrat d’électricité indexé sur le tarif réglementé ou sur le prix du marché du gros sont particulièrement touchées par une hausse des prix de l’électricité, et ce pour plusieurs raisons :

  • Pour les contrats indexés sur le tarif réglementé, les prix sont fixés par les autorités publiques et peuvent être sujets à des ajustements réguliers, notamment en réponse à des fluctuations du coût de production de l’électricité. Ainsi, toute hausse des coûts de production se répercute directement sur le tarif réglementé, entraînant une augmentation des factures pour les abonnés avec une offre indexée sur le TRV.
  • Concernant les contrats indexés sur le prix du marché du gros, certains sont liés au prix du marché de gros de l’électricité, lequel peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs comme l’offre et de la demande ou les coûts des combustibles. Par conséquent, une hausse du prix du marché de gros se traduit par une augmentation des tarifs pour les abonnés ayant un contrat indexé sur ce marché.

Les abonnés à ces types de contrats sont donc plus sensibles aux fluctuations des prix de l’électricité, car leurs tarifs sont directement liés aux coûts de production ou aux prix du marché, ce qui peut entraîner une augmentation plus significative de leurs factures en cas de hausse des prix.

Qu’est-ce qu’une offre à prix indexé sur le TRV ?

Il s’agit d’un contrat d’électricité dont les prix suivent les fluctuations du TRV. Les fournisseurs alternatifs proposent ainsi des contrats égaux au TRV ou y appliquent une réduction en pourcentage.

Comment faire face à l’augmentation des prix de l’électricité ?

Face à l’augmentation du prix du kWh d’électricité et du tarif réglementé, différentes solutions peuvent être envisagées. Bien que ces stratégies ne permettent pas toujours d’éviter complètement l’impact des hausses structurelles, elles peuvent contribuer à atténuer leur effet sur votre budget.

Souscrire une offre moins chère

Pour réduire le coût de l’électricité et atténuer l’impact des récentes hausses, opter pour une offre moins chère s’avère être la solution la plus simple.

Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007, les consommateurs ont le choix entre le tarif réglementé proposé uniquement par EDF (le Tarif Bleu) et les offres concurrentes des fournisseurs alternatifs. Ces derniers proposent, souvent, des offres moins chères afin de gagner des parts de marché sur EDF, le leader du marché.

Il est ainsi conseillé d’utiliser un comparateur en ligne afin de trouver l’offre d’électricité la plus intéressante pour vous. Les principaux points de comparaison sont :

  • Le prix du kWh
  • Le coût de l’abonnement
  • La nature de l’énergie : classique (issue du nucléaire et des hydrocarbures) ou verte (provenant des énergies renouvelables)

Pour découvrir les offres les plus avantageuses du moment, consultez notre tableau récapitulatif !

Comparatif des offres d'électricité les moins chères du marché en juin 2024 (base, 6 kVA)

Fournisseurs OffresPrix de l'abonnement Base (TTC/an) Prix du kWh (TTC/an) Base 6 kVA
alpiq logoÉlectricité Classique151,19€0,2041€
octopus energyOffre Eco Conso Fixe151,19€0,2018€
totalenergies logoVerte Fixe électricité149,89€ 0,2177€
vattenfall logoOffre Electricité Verte Flash163,22€0,2063€
edf logoTarif Bleu151,19€0,2516€
logo ekWateurElectricité 100% Verte238,68€0,1973€
happ-e logoHapp-e Electricité152,53€0,2109€
mint energie100% Smart & Green166,89€ 0,1883€

Données mises à jour le 13/06/24

Souscrivez gratuitement une offre d’électricité moins chère en appelant nos conseillers papernest

Annonce

Annonce

Souscrire une offre à prix fixe

Lorsqu’on aborde les augmentations du prix de l’électricité, il est souvent question des Tarifs Réglementés de Vente (TRV). Pour les consommateurs cherchant à éviter ces hausses tarifaires, une alternative intéressante se présente : les offres de marché à prix fixe.

En effet, certaines de ces offres proposent des tarifs plus avantageux que les TRV. Souscrire une offre à prix fixe chez un fournisseur alternatif garantit que le prix du kWh de l’électricité n’augmentera pas durant la durée du contrat. Cependant, le coût de l’abonnement peut être légèrement plus élevé.

En bloquant ainsi les éventuelles augmentations du prix du kWh d’électricité, souscrire une offre à prix fixe peut se révéler une stratégie intéressante pour anticiper les hausses futures et stabiliser ses dépenses énergétiques.

Pour découvrir les offres d’électricité à prix fixe du moment, consultez notre tableau comparatif !

Les offres d'électricité à prix fixe en juin 2024 (compteur 6kVA)

Fournisseur Nom de l’offre Caractéristiques Prix abonnement Base TTC Prix du kWh TTC base Prix abonnement HP/HC TTC Prix du kWh TTC heures pleines Prix du kWh TTC heures creuses
engie logo Elec Référence Verte 1 an Prix fixe durant 1 an 189,12€ 0,2175€ 145,50€0,2404€ 0,1646€
totalenergies logo Verte Fixe électricité Prix fixe durant 1 an 149,89€ 0,2177€ 155,97€ 0,2334€ 0,1795€
wekiwi logoWekiwi électricité prix fixePrix fixe durant 1 an 150,84€ 0,2770€ 158,95€ 0,2935€ 0,2366€

Données mises à jour le 13/06/24

Entreprendre des travaux de rénovation dans votre logement

Pour contrer une hausse de vos factures et diminuer l’impact de l’augmentation des prix de l’électricité, une solution efficace consiste à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Divers travaux de rénovation peuvent contribuer à réduire votre facture d’électricité en améliorant l’efficacité énergétique de votre logement. Ces investissements à long terme vous permettront de réduire considérablement le montant de vos factures. Voici quelques exemples de travaux à envisager :

Isolation : assurez-vous que votre logement est correctement isolé pour minimiser les pertes de chaleur en hiver et l’infiltration d’air chaud en été. Cela réduira la nécessité de chauffer ou de climatiser votre espace de vie.

Remplacement des portes et fenêtres anciennes : si vos portes et vos fenêtres sont anciennes ou mal isolées, envisagez de les remplacer par des modèles plus écoénergétiques pour limiter les pertes de chaleur et de fraîcheur, diminuant ainsi votre consommation de chauffage et de climatisation.

Thermostat intelligent : optez pour un thermostat programmable qui s’ajuste automatiquement en fonction de votre emploi du temps, réduisant ainsi la consommation d’énergie lorsque vous n’êtes pas à la maison.

Choix d’appareils électroménagers économes en énergie : lors du remplacement de vos équipements, privilégiez ceux dotés d’une meilleure classe énergétique et d’une étiquette énergie verte, garantissant une consommation réduite en électricité.

Intégration de panneaux solaires : bien que cela implique un investissement initial conséquent, l’installation de panneaux solaires peut considérablement diminuer votre dépendance à l’électricité du réseau et vous permettre, également, de revendre l’excédent d’énergie à votre fournisseur local.

Bon à savoir

Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour les travaux de rénovation énergétique. Parmi les principales aides disponibles en France, on trouve MaPrimeRénov’, les Certificats d’économie d’énergie (CEE), ainsi que des aides locales proposées par les collectivités et régions. Avant d’engager des travaux, il est conseillé de vérifier les conditions d’éligibilité spécifiques à chaque dispositif.

De quoi dépend le prix de l’électricité ?

Le prix de l’électricité dépend de plusieurs facteurs. Les trois principaux sont :

  • Les coûts liés à la production d’électricité
  • Les coûts liés à l’acheminement de l’énergie jusqu’aux consommateurs finaux
  • Les taxes et contributions

Les coûts liés à la production d’électricité

Avec près de 70% de la production d’électricité en France assurée par le nucléaire, les récentes augmentations des coûts liés aux centrales et aux normes de sécurité ont un impact direct sur le prix final de l’électricité pour les consommateurs.

Ces dernières années, les coûts de production nucléaire ont augmenté en raison des investissements nécessaires pour maintenir les centrales en bon état et répondre à des exigences de sécurité de plus en plus strictes.

Parallèlement, la transition vers des sources d’énergie renouvelable est encouragée, mais la création de parcs éoliens et solaires représente également un investissement financier important.

Ainsi, la hausse des coûts de production, qu’elle soit liée au nucléaire ou à la transition vers les énergies renouvelables, se répercute sur le prix de l’électricité pour le consommateur final.

Les coûts de l’acheminement de l’électricité

En France, l’acheminement de l’électricité est géré par deux acteurs principaux :

  • RTE, pour le transport d’électricité sur les longues distances
  • Enedis, pour la distribution de l’électricité jusqu’aux consommateurs

Le financement et l’entretien de ces réseaux, ainsi que la rémunération des agents, sont en partie assurés par le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE), régulé par les autorités publiques. Il est appliqué de manière équitable par les gestionnaires de réseaux à tous les utilisateurs, indépendamment de leur fournisseur ou du type de contrat souscrit.

Depuis l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence en 2007, le raccordement aux réseaux publics de transport et de distribution, ainsi que l’acheminement de l’électricité demeurent des missions de service public. Le montant du TURPE est proposé par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et approuvé par décision ministérielle.

Les différentes taxes et contributions

Les taxes imposées par les pouvoirs publics représentent une part significative des factures d’électricité TTC des consommateurs. Leur révision, qu’elle soit à la hausse ou à la baisse, peut souvent expliquer les fluctuations du prix de l’électricité.

Parmi les principales taxes, on trouve :

  • L’accise sur l’électricité : regroupant la CSPE (Contribution aux Charges du Service Public de l’Electricité) et la TICFE (Taxe intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité), elle finance les aides aux énergies renouvelables et l’accompagnement des consommateurs en situation de précarité énergétique. Elle est collectée par les fournisseurs et reversée à l’Etat.
  • CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) : elle finance le transport de l’électricité sur le réseau public. Son taux est fixé par arrêté ministériel et est indépendant des consommations.
  • TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) : elle est appliquée à l’ensemble du prix de l’électricité, au taux de 5,5% sur le prix de l’abonnement et 20% sur le montant lié à la consommation en kWh.

Pour plus d’informations sur les différentes taxes liées à l’électricité, consultez cette page du gouvernement.

Les autres facteurs de l’augmentation du prix de l’électricité

  • Prix du gaz : une partie de l’électricité produite et importée provient de centrales à gaz, ce qui influe sur les coûts de production.
  • Reprise de l’activité économique post-Covid : après la crise sanitaire, la reprise économique mondiale entraîne une forte demande et des stocks de gaz européens bas. La demande est supérieure à l’offre, donc, mécaniquement, les prix augmentent.
  • Coût des quotas de CO2 :le prix de l’électricité est lié à la quantité de carbone produite par les centrales. Les producteurs d’énergie en Europe doivent acheter des droits d’émission en CO2 sur un marché d’échanges de quotas d’émission. La hausse du prix du quota d’émissions de CO2 entraîne une augmentation du prix de l’électricité.

Historique de l’augmentation des prix de l’électricité en France

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, le prix de l’électricité n’a cessé d’augmenter.

En 2007, le kWh était à 0,1079€, mais, aujourd’hui, il atteint 0,2516€/kWh. Cette augmentation s’est produite par paliers, avec des accélérations notables à certaines périodes :

  • De 2008 à 2013 : une hausse progressive du kWh d’électricité due à l’ouverture du marché à la concurrence, aux prix des matières premières et aux investissements dans le réseau.
  • De 2014 à 2018 : une hausse légère, notamment due à l’augmentation des coûts d’acheminement et de commercialisation, ainsi qu’aux révisions à la hausse du TURPE.
  • En 2019 : une forte augmentation de près de 10% en un an, liée à la hausse des prix du CO2 et des taxes environnementales.
  • En 2020 : une relative stabilisation grâce au bouclier tarifaire et au gel des prix par le gouvernement dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.
  • De 2021 à 2024 : une forte augmentation du kWh en raison de la crise énergétique mondiale, de la guerre en Ukraine et de la flambée des prix des matières premières.

Le graphique ci-dessous illustre l’évolution du prix du kWh d’électricité du TRV depuis 2012.

FAQ

Pourquoi une telle augmentation du prix de l’électricité ?

Différents facteurs peuvent influencer une augmentation du prix de l’électricité :

  • La fin progressive du boulier tarifaire, qui devrait s'arrêter en février 2025.
  • L’augmentation des coûts de production et d’acheminement.
  • La réévaluation à la hausse des taxes et contributions liées à l’électricité.
  • La reprise de l'activité économique mondiale post-Covid.

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher en 2024 ?

Le fournisseur d’électricité le moins cher en 2024 est Ohm Energie avec l'Ohm Giga Eco.

Quels sont les nouveaux tarifs EDF en juin 2024 ?

Pour un compteur 6 kVA, les prix du Tarif Bleu d’EDF, seule offre vendue aux tarifs réglementés de vente, sont les suivants  :

  • Abonnement en base : 151,19€.
  • Abonnement en HP / HC : 156,13€.
  • kWh en base : 0,2516€.
  • kWh en heures pleines : 0,2700€.
  • kWh en heures creuses : 0,2068€.

Mis à jour le 27 Juin, 2024

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Jade Nguyen

Rédactrice experte des sujets liés à l'énergie

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici