Le prix de l’électricité : tout ce qu’il faut savoir

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Le prix de l’électricité a fortement augmenté depuis octobre 2021. La reprise économique post-Covid, la guerre en Ukraine et la déliquescence du parc nucléaire français sont les principales raisons de cette flambée des prix de l’électricité. Quel est le prix du kWh aujourd’hui ? Quelles sont les dernières actualités et les évolutions du prix de l’électricité ? Quelles sont les offres proposées par les fournisseurs ? À quels tarifs ? Quels sont les prix chez EDF ? Comment est composé le prix de l’électricité ? Comment choisir la meilleure offre ?… Nous vous donnons toutes les réponses dans cet article.

Quel est le prix de l’électricité en France en janvier 2023 ?

Depuis le 1er novembre 2021, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire afin de geler les tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité. Ce dispositif sera prolongé en 2023 avec une augmentation du kWh au TRV de 15%.

Voici la grille tarifaire des prix de l’électricité en France au tarif réglementé de vente (TRV) en janvier 2023 pour un compteur électrique d’une puissance de 6kVA (le plus répandu, 70% des ménages en sont équipés) :

Les prix de l'électricité au tarif réglementé de vente en janvier 2023 pour un compteur 6kVA
Tarification Prix de l’abonnement TTC Prix du kWh TTC
Base 136,37 € 0,1740 €
Heures pleines 142,07 € 0,1841 €
Heures creuses 142,07 € 0,1470 €

Actualités et évolution du prix de l’électricité

L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence

Le marché de l’énergie a commencé de s’ouvrir à la concurrence à partir de 1999 pour les entreprises très énergivores (plus de 100 GWh), avant de s’étendre progressivement à l’ensemble de l’industrie, aux collectivités locales et aux particuliers en 2007.

Avant cette libéralisation du marché de l’énergie, les Français n’avaient pas le choix de leur fournisseur. C’était EDF pour l’électricité, et GDF (aujourd’hui Engie) pour le gaz. Les deux groupes étaient en situation de monopole.

Mais, depuis 2007, les choses ont changé :

  • EDF et Engie peuvent vendre les deux énergies (électricité et gaz)
  • De nouveaux fournisseurs, dits alternatifs (Plüm Énergie, Enercoop, Ilek, Eni, TotalÉnergies, Mint Énergie…), sont arrivés sur le marché
  • Les consommateurs peuvent choisir le fournisseur qu’ils veulent
  • Les fournisseurs sont libres de fixer les prix qu’ils veulent pour leurs offres de marché. Seul EDF est dans l’obligation de commercialiser une offre d’électricité au TRV (fixée par les pouvoirs publics) pour les particuliers. Pour le gaz, les tarifs réglementés ne sont plus proposés à la vente par Engie depuis 2019 et vont disparaître le 1er juin 2023.

Les nouvelles offres de marché

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2007, il existe deux types d’offre : au tarif réglementé de vente (seulement proposé par EDF avec son tarif bleu) ou de marché (indexée ou fixe).

  • Les offres de marché indexées sur le TRV : le prix du kWh évolue en fonction des variations du TRV, mais les fournisseurs y appliquent une réduction en pourcentage ; c’est-à-dire le coût du kWh sera donc plus bas que celui du TRV, mais peut évoluer à la hausse ou à la baisse. Actuellement, le TRV est bloqué dans le cadre du bouclier tarifaire.
  • Les offres de marché fixes : le coût du kWh est déterminé avant de signer le contrat et sera fixe durant toute la durée du contrat (entre un et trois ans, généralement).

La crise de l’énergie

La crise de l’énergie a débuté en octobre 2021. Cette flambée des prix du gaz et de l’électricité s’explique par trois principaux facteurs :

  1. La reprise économique et industrielle post-Covid : la demande est devenue beaucoup plus forte que l’offre, les prix ont alors mécaniquement monté.
  2. La guerre en Ukraine, débutée en février 2021 : la Russie a réduit, drastiquement, ses exportations de gaz vers l’Europe, ce qui a fait augmenter le cours du gaz. Et, comme une part importante de l’électricité en Europe est produite à partir de gaz naturel, le prix du kWh d’électricité a bondi.
  3. L’état du parc nucléaire français : seules 24 des 56 centrales nucléaires du pays sont opérationnelles, du fait de travaux de maintenance et de problèmes de corrosion. Résultat : la France, qui était autosuffisante et exportatrice d’électricité nucléaire, doit aujourd’hui en importer ; ce qui a contribué à tendre encore plus le marché européen de l’électricité.

Ce graphique montre que le prix réglementé de l’électricité ont connu une hausse régulière durant dix ans avant de fortement augmenter à la fin de l’année 2021 du fait de la crise énergétique. Puis, la mise en place du bouclier tarifaire a permis de geler les prix à 0,1740 €. En janvier 2023, le coût du kWh va augmenter de 15%, toujours dans le cadre du bouclier tarifaire.

Le bouclier tarifaire

Face à la flambée des prix de l’énergie, le gouvernement a mis en place, le 1er novembre 2021, un bouclier tarifaire sur les prix de l’électricité (et du gaz). Les tarifs réglementés ont ainsi été gelés au niveau d’octobre 2021. Il a été prolongé en septembre 2022, jusqu’au 2023.

L’objectif est de préserver le pouvoir d’achat des Français face à l’augmentation des prix de l’électricité. Ainsi, la hausse des coûts a été contenue. Concrètement, ce dispositif a permis de limiter l’augmentation sur les factures d’électricité à une vingtaine d’euros en moyenne, alors que, sans le bouclier tarifaire, la hausse aurait été de 180€ environ.

Les inquiétudes pour cet hiver

Jamais un hiver n’aura généré autant d’inquiétudes. Des coupures d’électricité sont possibles, en cas de pénurie d’approvisionnement et de trop fortes tensions sur le réseau.

Les Français s’inquiètent, et le gouvernement continue d’appeler à la sobriété énergétique.

Trois scenarios ont été mis sur la table par RTE, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, selon la météo, la production électrique, ou encore la consommation énergétique des ménages.

  1. Premier scénario, dit “haut” : pas de délestage. Il repose, principalement, sur le succès du plan de sobriété énergétique et sur une remise en état de marche rapide des réacteurs nucléaires actuellement en maintenance. Si ces deux conditions sont réunies et que l’hiver est chaud, il ne devrait y avoir aucune alerte Ecowatt rouge, donc pas de délestage. En revanche, si l’hiver est froid, il pourrait y avoir une alerte. Et, s’il fait très froid, jusqu’à trois alertes pourraient être déclenchées. Mais, ce scénario vient d’être écarté par RTE en raison du retard pour la remise en marche des réacteurs nucléaires et la consommation électrique des Français est encore trop importante.
  2. Deuxième scénario, dit « intermédiaire » : c’est le plus probable, selon RTE. Il considère que la production électrique française va progressivement reprendre d’ici janvier. Si l’hiver est chaud, pas de délestage. Mais, s’il est froid, jusqu’à deux alertes pourraient être déclenchées. Si le plan de sobriété est respecté, RTE estime qu’il y aura entre 0 et 1 alerte. Mais, si l’hiver est très froid, ce sont entre 3 et 6 alertes qui sont prévues, 3 si le plan de sobriété est correctement appliqué.
  3. Troisième scénario, dit « dégradé«  : c’est le plus pessimiste. Si le parc nucléaire français ne se refait pas une santé rapidement et si les tensions sur le marché du gaz naturel s’accentuent, RTE parle d’une situation “dégradée”. Qui pourrait entraîner, si l’hiver est chaud, entre 4 et 7 alertes. Mais, si les températures chutent à un niveau froid, voire très froid, ce sont entre 12 et 28 alertes qui sont prévues. Il y aurait alors beaucoup de délestage.

Enfin, pour conclure son analyse de l’hiver 2022-2023, consultable ici, RTE souhaite rassurer :

  • Seules quelques alertes EcoWatt rouge sont envisagés dans la plupart des cas, pour l’hiver.
  • Des conditions climatiques extrêmes couplées à un parc nucléaire toujours plus déliquescent et des tensions encore plus fortes sur le marché du gaz n’est pas le scénario le plus probable.
  • En cas de surtension sur le réseau, le risque de coupure peut être évité par une réduction de la consommation électrique de 1 à 5 % dans le deuxième scénario et de 15 % maximum dans le scénario le plus pessimiste.
  • La très grande majorité des risques de surtension se produisent le matin, entre 8h et 13h, et le soir, entre 18h et 20h (hors week-end).
  • Pas de « black-out » possible. RTE précise qu’ils ont les moyens de sauvegarde du système électrique appropriés et proportionnés en fonction de l’ampleur d’un éventuel déséquilibre”.

Qu'est-ce qu'Ecowatt ?

Ecowatt est un dispositif déployé par RTE, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité en France, afin d’éviter les coupures de courant durant l’hiver. Grâce à ses indicateurs vert, orange et rouge, Ecowatt est ainsi capable de prévoir la “météo électrique” de la France. Il renseigne, heure par heure, les périodes de tension. L’objectif est de permettre aux ménages d’anticiper leur consommation électrique, en diffusant des prévisions de consommation énergétique sur trois jours.

Comprendre les différents tarifs de l’électricité

Le TRV

Le TRV (Tarif réglementé de vente) est fixé par les pouvoirs publics et réévalué environ deux fois par an. Cependant, depuis le 1er novembre 2021 et la mise en place du bouclier tarifaire, en raison de l’explosion des prix de l’énergie, le TRV est gelé. Le 1er janvier 2023, toujours dans le cadre du bouclier tarifaire, il augmentera de 15%. Seul EDF peut proposer une offre au TRV, c’est le Tarif bleu.

Le Tarif fixe

Avec les offres de marché à tarif fixe, le prix du kWh est défini lors de la signature du contrat,et restera le même durant toute la durée de celui-ci (entre un et trois ans, généralement).

Le Tarif indexé

Les offres de marché au tarif indexé sur le TRV proposent un prix du kWh fluctuant, en fonction des variations du TRV. Mais les fournisseurs y appliquent une réduction en pourcentage afin que le coût du kWh soit toujours plus bas que celui du TRV, mais peut augmenter ou baisse. Actuellement, le TRV est bloqué dans le cadre du bouclier tarifaire.

Quels sont les prix de l’électricité chez le fournisseur historique EDF ?

Qu’est-ce que le Tarif Bleu d’EDF ?

Le tarif bleu d’EDF correspond au tarif réglementé de vente de l’électricité (TRV). Il est défini par le gouvernement et réévalué environ deux fois par an. Depuis le 1er novembre 2021, ce tarif est bloqué en vertu du bouclier tarifaire. Seul EDF, en sa qualité de fournisseur historique (comme Engie pour le gaz), peut proposer une offre au TRV.

En souscrivant au tarif bleu d’EDF, les consommateurs ont le choix entre trois options :

  1. Base : Le prix du kWh reste le même quels que soient l’heure et le jour de la semaine. Une option intéressante pour les clients qui ont peu d’équipements électriques et s’ils les utilisent principalement en dehors des heures creuses.
  2. Option heures creuses : Le coût du kWh est compétitif 8 heures par jour, durant la plage horaire heures creuses. Une option à souscrire si les consommateurs sont équipés d’un ballon d’eau chaude et si les équipements électriques sont en marche durant les heures creuses.
  3. Option Tempo : Le tarif du kWh varie selon le jour de la semaine et les heures de la journée. Pour souscrire cette option, la puissance du compteur doit être au minimum de 9kVA. Et les clients doivent être disposés à réduire considérablement ou à reporter ses consommations électriques durant les jours rouges Tempo. Cette option divise les jours de l’année en trois :
  • 300 jours bleus : réduction de 30% sur le prix du kWh (TTC) en heures pleines et 40% en heures creuses
  • 43 jours blancs (sauf le dimanche) : moins 10% sur le prix du kWh (TTC) en heures pleines et moins 24% en heures creuses
  • 22 jours rouges (du 1er novembre au 31 mars, hors week-end et jours fériés) : le prix du kWh, en heures pleines, est jusqu’à 3 fois plus cher, mais les clients bénéficient d’une réduction de 15% en heures creuses.

Le saviez-vous ?

Les plages horaires heures creuses sont définies localement par le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis – entre 22h et 6h , généralement.

Grille tarifaire

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF :
Puissance (kVA)Option tarifaire de baseOption Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement (€ TTC/an)Prix du kWh (€ TTC/kWh)Abonnement (€ TTC/an)Heures Pleines (€ TTC/kWh)Heures creuses (€ TTC/kWh)
3103,74 €0,1740 €
6136,37 €0,1740 €142,07 €0,1841 €0,1470 €
9170,14 €0,1740 €183,14 €0,1841 €0,1470 €
12204,28 €0,1740 €224,06 €0,1841 €0,1470 €
15236,53 €0,1740 €261,73 €0,1841 €0,1470 €
18269,64 €0,1740 €293,01 €0,1841 €0,1470 €
24339,36 €0,1740 €368,86 €0,1841 €0,1470 €
30407,04 €0,1740 €438,52 €0,1841 €0,1470 €
36476,28 €0,1740 €495,16 €0,1841 €0,1470 €

Déjà plus de 1 000 000 de français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 77 42 24 41

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

Quel est le prix des offres de marché ?

Comparatif des offres de marché en option base

Comparatif d'une sélection d'offres d'énergie pour une puissance de 6 kVA en option tarifaire de Base en janvier 2023

FournisseurOffrePrix de l'abonnement (TTC/an), Base 6 kVAPrix du kWh (TTC/an), Base 6 kVA
logo ekWateurElectricité 100% Verte190,08 €0,1498 €
engie logoElec Tranquillité 1 an (disponible à la souscription uniquement en duo avec l'offre Gaz Tranquillité) 137,04 € 0,2037 €
eni logoIndexée Eco Electricité (non disponible à la souscription)--
ilek logoElectricité 100% verte227,52 €0,1740 €
plum logoCagnotte Plüm Energie136,32 €0,1740 €
totalenergies logoVerte Fixe électricité137,04 €0,2233 €
wekiwi logoElectricité Prix Fixe140,23 €0,4878 €
edf logoVert Electrique136,37 €0,1785 €
happ-e logoHapp-e Electricité136,37 €0,2037 €
mint energie100% Smart & Green127,92 €0,1550 €
ovo logoOffre d'électricité simple et verte136,20 €0,27296 €
urban solar energy logoElectricité particuliers avec centrale photovoltaïque et stockage virtuel147,69 €0,1740 €
vattenfall logoEco New Green (non disponible à la souscription)149,00 €-

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 7 fournisseur(s) partenaire(s) (ekWateur, Engie, Eni, ilek, Plüm énergie, TotalEnergies, Wekiwi) présenté(s) en premier et 6 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF, happ-e, Mint Energie, OVO Energy, Urban Solar Energy, Vattenfall). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Comparatif des offres en options heures pleines/heures creuses

Comparatif du prix du kWh en heures creuses d'une sélection d'offres d'électricité en janvier 2023 (Base, 6 kVA)

Fournisseurs OffresPrix du kWh (TTC/an) Base 6 kVA en heures creuses
logo ekWateurElectricité 100% Verte0,3239 €
plum logoCagnotte Plüm Energie0,1470 €
edf logoTarif Bleu0,1545 €
mint energie100% Smart & Green-
urban solar energy logoElectricité particuliers avec centrale photovoltaïque et stockage virtuel0,1470 €
vattenfall logoEco New Green (non disponible à la souscription)-

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 2 fournisseur(s) partenaire(s) (ekWateur, Plüm énergie) présenté(s) en premier et 4 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF, Mint Energie, Urban Solar Energy, Vattenfall). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Comment choisir la bonne offre d’électricité ?

Pour choisir la bonne offre d’électricité, il est conseillé d’utiliser un comparateur de prix en ligne. Grâce à cet outil, vous trouverez, rapidement, les contrats les plus intéressants pour votre logement, selon les critères indiqués :

  • Le code postal du logement
  • La consommation d’électricité (que vous pourrez estimer si vous n’avez pas l’information)
  • Le type d’électricité : classique (issue des énergies fossiles) ou verte (provenant des énergies renouvelables)

Pour connaître leur consommation d’électricité, les clients peuvent se référer à leurs factures ou se rendre sur leur espace client.

Sinon, dans le cas d’un déménagement ou si vous n’avez plus accès à vos factures, grâce au comparateur, il est également possible d’estimer sa consommation électrique. Pour ce faire, il faut indiquer certaines informations relatives au logement :

  • La commune de résidence
  • Le type du logement : maison ou appartement
  • La surface habitable
  • Le nombre de personnes qui compose le ménage
  • Le logement est-il occupé en permanence ou est-il vide à certaines heures (travail, école..) ?
  • Le chauffage est-il électrique ?
  • La qualité de l’isolation
  • Quels sont les équipements électriques (nombre de réfrigérateurs, congélateur indépendant, lave-vaisselle, lave-linge, nombre de télévisions, four électrique, plaques de cuisson électriques, piscine, climatisation…)

Le saviez-vous ?

Attention, cependant, l’estimation obtenue est approximative, car la consommation dépend principalement des usages du ménage. Mais cela donne, tout de même, une première idée du coût de telle ou telle offre.

Pour bien choisir son offre d’électricité, les quatre principaux points de comparaison sont :

  1. Le prix du kWh
  2. Le prix de l’abonnement
  3. Le type d’électricité : verte ou non
  4. Le type d’offre : au tarif réglementé de vente (TRV), indexée sur le TRV ou fixe.

Les offres d’électricité à prix fixe

Les offres d'électricité à prix fixe en janvier 2023 (compteur 6kVA)
Fournisseur Nom de l’offre Caractéristiques Prix abonnement Base TTC Prix du kWh TTC base Prix abonnement HP/HC TTC Prix du kWh TTC heures pleines Prix du kWh TTC heures creuses
EngieÉlec référence 1 an Prix fixe durant 1 an 142,80€ 0,31410€ 211,20€ 0,41374€ 0,17823€
TotalÉnergies Offre verte fixe Prix fixe durant 1 an 137,04€ 0,2712€ 145,56€ 0,4378€ 0,1078€
WekiwiOffre classique Prix fixe durant 1 an 140,24€ 0,43816€ 149,02€ 0,46456€ 0,36796€

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 3 fournisseur(s) partenaire(s) (Engie, TotalEnergies, Wekiwi) présenté(s) en premier et 0 fournisseur(s) non partenaire(s) (). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Pour le moment, du fait des niveaux de prix très élevés sur le marché de l’énergie, beaucoup de fournisseurs ne commercialisent plus d’offres de marché à prix fixe. Engie ne propose plus à la vente en ligne son offre Élec Référence 1 an. Néanmoins, vous pouvez les contacter via leur service client.

Les offres d’électricité à prix indexé

Comparatif d'une sélection d'offres à prix indexé en janvier 2023 (Base, 6 kVA)

LogoFournisseurOffreCaractéristiquesPrix de l'abonnementPrix du kWh
eni logoENIIndexée Eco Electricité (non disponible à la souscription)- Offre 100% web
- Tarif indexé sur le TRV
- Option reforestation à 1€ TTC par mois
- Option Protection + à 3,99€ TTC par mois : assistance chaudière, gaz, plomberie et électricité intérieure
--
plum logoPlüm ÉnergieCagnotte Plüm Energie- Prix du kWh identique au TRV
- Electricité 100% verte
- Bonus en euros pour diminuer les factures
136,32 €0,1740 €
wekiwi logoWekiwiElectricité Prix Indexé (non disponible à la souscription)- Offre 100% digitale
- Tarifs indexés sur le prix du kWh HT du marché de l’électricité opéré par Epex Spot SE (bourse de l'électricité),
- Sans engagement
--
edf logoEDFVert Electrique- Abonnement identique au TRV
- Evolution tarifaire une à deux fois par an
- Offre Verte : je contribue à la transition énergétique
- e,equilibre : l'outil pour mieux suivre sa consommation
- Application EDF & Moi
136,37 €0,1785 €
happ-e logoHapp-e by EngieHapp-e Electricité- Prix du kWh HT indexé à -10% sur le TRV la 1ère année
- Prix du kWh HT identique au TRV la 2ème année
- Abonnement identique au TRV
- Offre 100% web
- Offre verte sur option (Vertelec+ à 2,99€/mois, électricité d'origine éolienne et française)
136,37 €0,2037 €

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 3 fournisseur(s) partenaire(s) (Eni, Plüm énergie, Wekiwi) présenté(s) en premier et 2 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF, happ-e). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Vous souhaitez changer de fournisseur ? Les conseillers papernest vous accompagnent 📞

Annonce

Annonce

De quoi est composé le prix de l’électricité ?

Le prix de l’électricité comprend :

  • La fourniture d’électricité
  • L’acheminement (l’utilisation des réseaux)
  • Les taxes et contributions

Au premier trimestre 2022, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), la répartition est la suivante :

La fourniture

C’est le seul élément du prix de l’électricité qui peut différer d’un fournisseur à l’autre.

Le prix de la fourniture comprend :

  • Les frais d’approvisionnement : le prix auquel est achetée l’électricité sur les marchés.
  • Les frais de vente et du service client
  • La rémunération du fournisseur : sa marge

L’acheminement

Ce sont les coûts de l’acheminement de l’électricité depuis son lieu de production jusqu’au domicile des consommateurs, via les réseaux de transport et de distribution de l’électricité. Le prix de l’acheminement de l’électricité diffère selon la puissance souscrite du compteur. En revanche, il est le même quels que soient le fournisseur et le lien de résidence.

Les taxes et contributions

Comme pour les coûts d’acheminement, les taxes et contributions à payer sont les mêmes, peu importe le fournisseur d’électricité, mais peuvent évoluer dans le temps, sur décision du gouvernement. Leurs coûts se reflètent sur le montant de la facture d’électricité TTC.

On en dénombre quatre :

  1. La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) : elle permet le financement des droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des employés qui relèvent du régime des industries de l’électricité et du gaz.
  2. L’accise sur l’électricité (ex-TICFE depuis le 1er janvier 2022) : elle est proportionnelle à la consommation d’électricité payée et participe au financement d’une partie du budget général de l’État. Cette taxe a été abaissée le 1er février 2022 dans le cadre du bouclier tarifaire.
  3. La Taxe communale sur la consommation finale d’électricité (TCCFE) : elle est aussi proportionnelle à la consommation électrique et permet aux communes de financer des opérations de renforcement et de développement des réseaux d’électricité.
  4. La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) : elle représente 20% du montant payé pour la consommation d’électricité et 5,5 % sur le montant de l’abonnement.

Déjà plus de 1 000 000 de français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 77 42 24 41

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

FAQ

Quel est le prix de 1 kWh en 2022 ?

Le prix de 1 kWh en France en janvier 2023, pour un compteur 6kVA (le plus répandu) est de 0,1740 € en base, et de 0,1841 € en heures pleines et de 0,1470 € en heures creuses. Ces tarifs sont gelés depuis le 1er novembre 2021 par le bouclier tarifaire. En janvier 2023, les prix du kWh au tarif réglementé de vente d’électricité vont augmenter de 15%.

Quel sera le prix de l'électricité en 2023 ?

Les prix de l’électricité au tarif réglementé de vente (TRV) vont augmenter de 15%, en 2023, dans le cadre du bouclier tarifaire. Ils sont gelés depuis le 1er novembre 2021, du fait de la crise énergétique qui secoue la France et l’Europe toute entière.

Pourquoi la facture augmente avec Linky ?

Selon le gouvernement, la facture d’électricité n’augmente pas après l’installation d’un compteur Linky. Certains articles de presse affirmaient que les factures avaient augmenté pour rembourser l’installation de ces nouveaux compteurs communicants Linky. Une affirmation démentie par le gouvernement : ce montant de 130€ est pris en charge par Enedis.

Mis à jour le 27 Déc, 2022

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Laurent Tourneux

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici