Tarifs Réglementés de Vente de l’énergie (TRVE)

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Avec l’évolution constante du marché de l’énergie en France, les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) de l’électricité sont au cœur de nombreuses discussions. Ces tarifs, longtemps considérés comme une garantie de stabilité pour les consommateurs, font face à des défis dans un contexte de transition énergétique et de libéralisation du marché. Dans cet article, nous explorerons la structure des TRVE, leur pertinence à l’ère actuelle et les alternatives qui émergent pour répondre aux besoins des consommateurs français

Comment sont fixés les tarifs TRV de l’électricité ?

Les Tarifs Réglementés de Vente de l’électricité (TRVE) sont fixés par les pouvoirs publics, en particulier l’État français. Ils tiennent compte de plusieurs éléments pour déterminer ces tarifs. D’abord, le coût de production de l’électricité est considéré. Ensuite, d’autres coûts, tels que les coûts de transport, de distribution, et les coûts commerciaux entrent en jeu. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) joue un rôle de conseil dans ce processus, en proposant des évolutions tarifaires basées sur les coûts réels. Une fois que tous ces éléments sont considérés, l’État prend une décision et fixe le tarif qui sera appliqué.

Qu’est-ce le Tarif Réglementé de Vente de l’électricité

Le Tarif Réglementé de Vente de l’électricité (TRVE) est le prix auquel l’électricité est vendue aux consommateurs par les fournisseurs historiques, comme EDF pour l’électricité. Ce tarif est déterminé par les autorités publiques.
Le TRVE est une offre d’électricité dont le prix (abonnement et kilowattheure) est fixé par l’État, contrairement aux offres de marché, dont les prix sont librement fixés par les fournisseurs. Le TRVE vise à garantir un accès à l’électricité à un prix stable pour tous les consommateurs, quelle que soit leur situation géographique.

Comment se fixe le montant TRVE ?

Le montant de la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE), plus couramment appelé Tarif de Responsabilité de Vente de l’Électricité (TRVE), est destiné à couvrir les surcoûts liés aux obligations de service public imposées aux fournisseurs d’électricité. Ces obligations peuvent inclure, par exemple, le soutien à la production d’électricité renouvelable ou les tarifs spéciaux pour les populations défavorisées. Le montant de cette contribution est fixé annuellement par les autorités compétentes. La CRE évalue les besoins financiers associés au service public de l’électricité et propose un montant pour la CSPE. Suite à cela, le gouvernement valide et fixe le montant définitif qui est ensuite intégré dans la facture d’électricité des consommateurs.

De quoi dépend le prix de l’électricité au kWh ?

Le prix de l’électricité au kWh, notamment dans le cadre des Tarifs Réglementés de Vente de l’énergie (TRVE), dépend de plusieurs facteurs.

  1. En premier lieu, il est influencé par le coût de production de l’électricité. Cela englobe les coûts liés aux matières premières, à la technologie utilisée, aux infrastructures et à la maintenance des installations de production.
  2. Ensuite, d’autres coûts viennent s’ajouter, comme ceux associés au transport et à la distribution de l’électricité. Ces coûts sont principalement liés à l’entretien et à l’extension des réseaux électriques.
  3. Enfin, les coûts commerciaux, qui couvrent la gestion des clients, la facturation et le service après-vente, ainsi que les taxes et contributions (comme la CSPE) sont également inclus dans le prix final au kWh.

Les prix du Tarif Réglementé de l’électricité en 2023

Montant du Tarif Bleu d’EDF en 2023 ?

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF :

Puissance (kVA) Option tarifaire de base Option Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement (€ TTC/an)Prix du kWh (€ TTC/kWh)Abonnement (€ TTC/an)Heures Pleines (€ TTC/kWh)Heures creuses (€ TTC/kWh)
3115,58€0,2516€---
6151,19€0,2516€156,13€0,2700€0,2068€
9189,47€0,2516€200,44€0,2700€0,2068€
12228,50€0,2516€241,57€0,2700€0,2068€
15264,89€0,2516€280,81€0,2700€0,2068€
18301,08€0,2516€319,65€0,2700€0,2068€
24381,12€0,2516€401,29€0,2700€0,2068€
30449,28€0,2516€475,57€0,2700€0,2068€
36537,84€0,2516€537,50€0,2700€0,2068€

L’abonnement annuel au Tarif Bleu d’EDF en option heures pleines/heures creuses s’élève à 156,13€ Pour un compteur de 6 kVA.
Le coût du kWh est de 0,2700€ en heures pleines et de 0,2068€ en heures creuses.
Le Tarif Bleu d’EDF est l’une des offres de Tarifs Réglementés de Vente de l’électricité (TRVE) proposées par EDF pour les particuliers.

Quel est le prix du kWh en France en 2023

Au 1er juillet 2023, le tarif Bleu d’EDF pour les professionnels en option base est de 0,1464 € par kWh hors TVA. Pour l’option double tarif ou heures pleines/heures creuses EDF, le coût varie légèrement.
Le prix du kWh est déterminé par plusieurs facteurs, notamment les coûts de production, de transport, de distribution, ainsi que les taxes et contributions.

Grille Tarifaire Tarif Bleu réglementé / Base

Le Tarif Bleu d’EDF est une offre de Tarif Réglementé de Vente de l’électricité (TRVE) destinée aux particuliers. Il est divisé en plusieurs options, dont l’option “Base”. Cette option correspond à un tarif unique du kWh, quel que soit le moment de la journée.

Grille Tarifaire Tarif Bleu réglementé / Heures Creuses – Heures Pleines

Grille tarifaire de l'offre Tarif Bleu d'EDF (option base) en juin 2024

Puissance (kVA)Abonnement (€ TTC/an)Prix du kWh (€ TTC/kWh)
3115,58€0,2516€
6151,19€0,2516€
9189,47€0,2516€
12228,50€0,2516€
15264,89€0,2516€
18301,08€0,2516€
24381,12€0,2516€
30449,28€0,2516€
36537,84€0,2516€

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF en option Heures pleines / Heures creuses en juin 2024

Puissance (kVA)Abonnement (€ TTC/an)Heures Pleines (€ TTC/kWh)Heures creuses (€ TTC/kWh)
6156,13€0,2700€0,2068€
9200,44€0,2700€0,2068€
12241,57€0,2700€0,2068€
15280,81€0,2700€0,2068€
18319,65€0,2700€0,2068€
24401,29€0,2700€0,2068€
30475,57€0,2700€0,2068€
36537,50€0,2700€0,2068€

Le TRVE est compatible avec les économies ?

Le Tarif Réglementé de Vente (TRVE) est fixé par l’État et vise à garantir un accès à l’électricité à un prix stable pour tous les consommateurs, quelle que soit leur situation géographique. Son objectif n’est pas nécessairement de fournir le tarif le plus bas, mais un tarif qui reflète fidèlement les coûts réels associés à la fourniture d’électricité.
Ainsi, selon les évolutions du marché et les offres disponibles, il peut parfois être plus économique pour certains consommateurs de choisir une offre de marché plutôt que le TRVE. Toutefois, le TRVE offre une certaine prévisibilité des coûts pour les consommateurs.
En fin de compte, la compatibilité du TRVE avec les économies dépendra de la situation individuelle de chaque consommateur et des variations du marché de l’énergie.

Pourquoi le prix du kWh augmente ?

Le prix du kWh en France, comme dans de nombreux pays, est influencé par une variété de facteurs, tant internes qu’externes.
Voici quelques raisons principales qui pourraient entraîner une augmentation des prix de l’énergie :

  • Coûts de production: Si le coût de production de l’électricité augmente (en raison de la hausse des prix des matières premières, par exemple), cela peut se répercuter sur le prix final au consommateur.
  • Demande et offre: Si la demande d’électricité dépasse l’offre disponible, cela peut conduire à une augmentation des prix. À l’inverse, si l’offre est abondante mais la demande est faible, cela peut entraîner une baisse des prix.
  • Investissements infrastructurels: La modernisation et l’expansion des réseaux de distribution et de transport peuvent nécessiter d’importants investissements. Ces coûts peuvent être répercutés sur le consommateur sous forme d’augmentations tarifaires.
  • Facteurs géopolitiques: Les événements mondiaux, tels que les conflits, les sanctions ou d’autres perturbations, peuvent affecter le coût de l’énergie, surtout si un pays est fortement dépendant des importations d’énergie.
  • Politiques gouvernementales: Les décisions politiques, comme l’introduction de nouvelles taxes ou contributions (comme la CSPE en France), peuvent également influencer le prix du kWh.

Le contexte de crise énergétique en France

La France, comme de nombreux autres pays, peut être confrontée à des défis énergétiques variés. Ces défis peuvent être liés à la dépendance vis-à-vis des importations d’énergie, aux transitions vers des sources d’énergie renouvelable, ou aux besoins d’investissement dans l’infrastructure énergétique.
De plus, des événements imprévus, comme des conditions météorologiques extrêmes, des arrêts inattendus de centrales nucléaires ou des perturbations dans les approvisionnements en gaz, peuvent créer des situations de crise énergétique. En effet, les récentes difficultés d’approvisionnement en gaz ont mené au gel du prix du gaz en 2021.

Quel est l’impact de la crise énergétique sur le marché de gros ?

Le marché de gros de l’électricité est l’endroit où les producteurs d’électricité vendent leur électricité aux fournisseurs, qui la revendent ensuite aux consommateurs finaux. En cas de crise énergétique:

  • Augmentation des prix: Si la disponibilité de l’électricité est réduite en raison d’une crise, cela peut entraîner une forte augmentation des prix sur le marché de gros, car la demande dépasse l’offre.
  • Variabilité: Les prix peuvent devenir plus volatils, avec des fluctuations importantes d’un jour à l’autre ou même d’une heure à l’autre, en fonction de la disponibilité de l’électricité.
  • Risques pour les fournisseurs: Si les fournisseurs ont acheté de l’électricité à un certain prix sur le marché de gros et que les prix augmentent ensuite en raison d’une crise, ils peuvent être confrontés à des pertes importantes.
  • Importations et exportations: En fonction de la gravité de la crise, un pays peut être amené à importer davantage d’électricité de ses voisins, ou au contraire, à réduire ses exportations pour répondre à la demande intérieure.

Le saviez-vous ?

Globalement, une crise énergétique peut entraîner une instabilité et une incertitude considérables sur le marché de gros, avec des répercussions potentielles sur l’ensemble de l’économie.

Quel est le prix de l’électricité sur le marché de gros ?

Le marché de gros de l’électricité est le lieu où s’échangent d’importantes quantités d’électricité entre producteurs et fournisseurs. Le prix sur ce marché fluctue en fonction de :

  • la demande et de l’offre,
  • des conditions météorologiques,
  • de la disponibilité des capacités de production,
  • des coûts des matières premières,
  • et d’autres facteurs externes…

Le prix exact à un moment donné dépend de ces facteurs, et il peut varier d’une heure à l’autre, d’un jour à l’autre et d’une région à l’autre. Pour obtenir le prix actuel ou un historique précis, il est recommandé de consulter les plateformes de marché telles que EPEX SPOT ou les rapports de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en France.

Le prix SPOT de l’électricité aujourd’hui

45,74€
Aujourd’hui, le coût du MWh d’électricité sur le marché EpexSpot s’élève à 45,74€/MWh.
L’annonce du tarif pour le jour suivant se fait habituellement vers 14h. Dès 14h chaque jour, vous trouverez ici le tarif Spot de l’électricité à jour ainsi que les estimations pour la journée suivante.
Pour plus de précision, Le prix SPOT actuel devrait être consulté directement sur la plateforme EPEX SPOT ou via d’autres sources spécialisées en temps réel.

Dernières actualités sur le prix du Kwh en France et en Europe

Voici plusieurs facteurs qui peuvent influencer le prix du kWh en France et en Europe :

  • Transition énergétique : Avec la mise en place progressive des plans de transition énergétique, de nombreux pays, dont la France, ont augmenté leur capacité de production d’énergie renouvelable. Cela pourrait influencer le coût de l’électricité à la fois à la hausse (coûts initiaux d’investissement) et à la baisse (moindre dépendance aux combustibles fossiles).
  • Coûts des matières premières : La fluctuation des prix des matières premières, en particulier du gaz naturel, a eu un impact sur le coût de la production d’électricité.
  • Facteurs géopolitiques : Des événements tels que les tensions entre fournisseurs clés de gaz naturel et les pays européens pourraient influencer les prix de l’électricité.
  • Demande et offre : Les périodes de forte demande, notamment en hiver, associées à une faible production (par exemple, faible production d’énergie éolienne ou solaire, ou indisponibilité de certaines centrales nucléaires) peuvent provoquer des pics de prix.

Comment activer compteur Linky ?

L’activation du compteur Linky est généralement réalisée par un technicien d’Enedis lors de son installation ou lors d’un changement de locataire ou de propriétaire. Cependant, l’un des avantages du compteur Linky est qu’il peut être activé à distance, ce qui évite un rendez-vous physique.
Si vous emménagez dans un nouveau logement, il vous suffira de souscrire un contrat d’électricité avec le fournisseur de votre choix. Une fois le contrat souscrit, le fournisseur demandera à Enedis d’activer votre compteur, ce qui sera fait à distance sans intervention physique dans la plupart des cas.

Vous souhaitez changer de fournisseur ? Les conseillers papernest vous accompagnent

Annonce

Annonce

La fin des tarifs réglementés de l’électricité est-elle proche ?

Les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) de l’électricité sont toujours en vigueur en France. Toutefois, les discussions au niveau européen et les directives relatives à la libéralisation des marchés de l’énergie ont poussé plusieurs pays, dont la France, à reconsidérer la structure de leurs marchés énergétiques. Il est possible que les TRV puissent évoluer ou disparaître à l’avenir, mais aucune décision définitive n’a été prise à ce sujet à ma dernière mise à jour.

Nouvelles offres sur le marché : des prix libres et moins chers qu’EDF ?

Avec la libéralisation progressive du marché de l’électricité en France, de nombreux fournisseurs alternatifs ont fait leur apparition, proposant des offres variées, souvent à des prix concurrentiels par rapport aux TRVE d’EDF. Ces offres peuvent être indexées sur les tarifs réglementés, à prix fixes ou encore basées sur le marché de gros. En comparant les offres, il est possible de trouver des tarifs moins chers que les TRVE d’EDF, mais il est essentiel de bien lire les conditions, notamment en ce qui concerne la durée de l’offre, les éventuelles augmentations et les services inclus.

Les TRV sont-ils amenés à disparaître ?

Comme mentionné précédemment, avec la pression de l’Union Européenne pour la libéralisation des marchés de l’énergie, le rôle des TRV est régulièrement remis en question. Certains acteurs du marché estiment que leur suppression pourrait favoriser la concurrence et aboutir à des offres plus compétitives pour les consommateurs. D’autres arguent que les TRV jouent un rôle protecteur pour les consommateurs, en offrant une certaine stabilité des prix. Leur avenir reste incertain et dépendra des décisions politiques et réglementaires à venir.

FAQ

Quel sera le prix de l'électricité pour les particuliers en 2023 ?

Le prix exact de l'électricité pour 2023 n'est pas disponible dans mes données actuelles. Il est recommandé de consulter les tarifs officiels publiés par la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ou le fournisseur concerné pour obtenir cette information.

Quel est le prix du kWh reglementé ?

0,04574€
L'offre tarif bleu d'EDF propose à la fois une option base et une option Heures Pleines/Heures Creuses. En date du 1ᵉʳ octobre 2023, le coût TTC pour un kilowattheure d'électricité au tarif réglementé s'établit à 0,04574€, quelle que soit la puissance du compteur.

Quel fournisseur est au tarif réglementé ?

En France, c'est EDF (Électricité de France) qui détient le monopole des Tarifs Réglementés de Vente (TRV) pour l'électricité destinée aux particuliers.

A quoi s'attendre pour l'année 2024 ?

Suite au contexte de crise de ces dernières années, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire qui a permis de minimiser la hausse du prix du TRV pour les années 2022 et 2023. Néanmoins, il il a été annoncé que ce dispositif prendrait fin d'ici 2025. Ainsi, on peut s'attendre à une hausse du prix du TRV en 2024 (notamment en février, puis en août).

Mis à jour le 27 Juin, 2024

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Jade Nguyen

Rédactrice experte des sujets liés à l'énergie

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici