Leclerc devient fournisseur d’électricité

Après le rachat par Total de Direct Energie en avril dernier, les fournisseurs d’électricité vont devoir faire face à un nouveau concurrent : E. Leclerc. Depuis ce jeudi 13 septembre, le géant de la distribution va proposer des offres d’électricité moins cher. En quoi cela consiste ? Quels sont les enjeux ?

Information Covid 19

🏡 Notre équipe continue à vous aider, même confinée. Faites des économies sur votre facture depuis chez vous. Pour plus d’information rendez-vous sur notre notre page dédiée.

E. Leclerc, un nouveau concurrent sur le marché de l’énergie

En juillet, l’annonce a été faite : à partir du 13 septembre 2018, E. Leclerc débarque sur le marché de l’électricité. Son but : avoir d’ici 2025 plus de 3 millions de clients, soit 10% de part de marché. Le distributeur devient ainsi le 24ème fournisseur alternatif d’électricité en France, à l’instar de Direct Energie ou encore Eni.

Michel-Edouard Leclerc, le PDG de l’entreprise, garantit que l’électricité proposée sera « verte », tout en étant la moins chère du marché. Il promet également la création de 200 emplois en France. En ce qui concerne le changement de fournisseur, celui-ci sera gratuit, sans coupure de courant et opérationnel sous 10 jours ouvrés pour une première mise en service.

L'électricité verte, c'est quoi ?

Une offre d’électricité est appelée « verte » lorsque le fournisseur peut prouver qu’il a acheté, ou produit, la même quantité d’électricité d’origine renouvelable que celle consommée par le client de cette offre. Cela signifie que le consommateur ne reçoit pas chez lui de l’électricité d’origine renouvelable, mais plutôt qu’il participe au financement de ce type d’énergie.

L’état du marché de l’énergie

Le géant de la distribution n’est bien sûr pas le seul à se lancer sur le marché très prisé de l’électricité. En 2017, Casino, via Cdiscount, avait lancé son offre GreenYellow, qui a vu son nombre d’abonnés augmenter de 47% au second trimestre 2017, signe que ce secteur est très prometteur.

état du marché de l'électricité

Dans le même temps, le fournisseur historique, EDF, ne cesse de perdre du terrain face à la concurrence accrue.  Durant l’année 2017, EDF a perdu plus d’un million de client, soit presque 100 000 abonnés par mois.  La Commission de régulation de l’énergie (CRE) estime ainsi que 19% des foyers français sont abonnés à des offres de marché, soit 6.25 millions de foyers. Avec l’arrivée de ce nouveau concurrent, mais aussi l’acquisition de Direct Energie par Total en avril, le fournisseur historique a du soucis à se faire.

Les avantages pour le consommateur

Le PDG a annoncé que son offre d’électricité serait 10% moins chère que celle du Tarif Réglementé en Vigueur proposé par EDF. Les porteurs de la carte de fidélité Leclerc auront, eux, une réduction de 20%, qu’ils recevront en bon d’achat à utiliser dans le magasin. Et c’est là que le coup de maître se trouve : par ce moyen, le distributeur s’assure de fidéliser ses clients, mais aussi d’en attirer des nouveaux. Le numéro 1 de la distribution compte 18 millions de clients, dont 14.2 millions détenteurs de la carte. Ce chiffre ne manquera pas de grossir avec l’arrivée de cette offre.

Le Tarif Réglementé de l'électricité

Les Tarifs Réglementés sont des tarifs fixés par les pouvoir publics, qui ne peuvent être proposés que par les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz, soit respectivement EDF et Engie. Tous les autres fournisseurs proposent des offres à prix de marché.

Redactor

Ecrit par Lucie Reeb

Mis à jour le 25 Nov, 2020