Prix du fioul en 2019 : à quoi s’attendre ?

Résumé : La nouvelle année n’apporte pas que champagne et résolutions : c’est aussi le moment pour le gouvernement d’annoncer les nouvelles mesures et les nouveaux tarifs pour l’énergie, les banques, les timbres ou encore les paquets de cigarettes. Mais suite aux événements ayant secoués la France à la fin de l’année 2018, l’Etat français a prit certaines mesures quant aux prix de l’électricité, du gaz et du fioul. Quels seront les coûts de ce dernier pour cette nouvelle année 2019 ?

Quelle évolution pour le prix du fioul en 2019 ?

Vers un gel du fioul domestique

Le tarif du fioul est déterminé par la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques). C’est sur cette taxe que le prix du fioul domestique va varier, mais il reste compliqué de le prévoir à l’avance.

Le prix du fioul avait connu une flambée en fin d’année 2018, amenant les consommateurs à réagir assez vivement, menant le gouvernement à annuler la hausse de cet impôt prévue pour le 1er janvier 2019 qui devait être de l’ordre de 3.3 centimes par litre.

calcul prix du baril

Ainsi, en parallèle aux prix du gaz par exemple, la composante carbone qu’est le fioul sera gelée en ce début d’année 2019 pour présenter un prix moyen tournant autour de 156.2 € pour 1000 litres.

Ce gel ne sera bien évidemment pas actif toute l’année puisque l’on considère que la hausse de 3.3 centimes annoncée n’a été que reportée et que la taxe n’est suspendue que pour six mois.

Pour se rendre compte de l’évolution du prix du fioul domestique, sachez qu’en 2014 la TICPE était fixée à 139 € pour une consommation moyenne de 2040 L par an. En ce qui concerne l’année 2019, la taxe devait atteindre les 450 €, ce qui représente une hausse de 310 € en l’espace de cinq années.

Comment est calculé le prix du fioul ?

On observe un étrange décalage entre la chute du cours du pétrole et les prix affichés aux pompes en France : il est dû aux coûts d’acheminement et de distribution qui ne cessent d’augmenter, pour atteindre une hausse historique sur l’année 2018. Ainsi, l’année dernière a vu les marges de distribution des barils de pétrole exploser : + 3 centimes pour le diesel, + 4 centimes pour le sans-plomb et + 5 centimes pour le fioul domestique.

L’indice de référence pour se rendre compte du prix du fioul est le prix du baril de Brent, qui affiche aujourd’hui un coût supérieur à 60 dollars. Deux éléments entrent alors en jeu pour expliquer les variations des prix : le cours du pétrole, bien évidemment, mais aussi les taxes en vigueur.

En effet, le cours du pétrole est probablement l’élément décisionnaire du prix du fioul qui varie en fonction de la courbe de l’offre et de la demande. Les taxes sont illustrées par la TICPE qui n’a cessé d’augmenter, bien que le cours du pétrole tende à baisser.

Cette fameuse TICPE est une taxe fixe dont le montant est décidé chaque année par le gouvernement dans la loi de finance : elle est calculée pour chaque litre de fioul indépendamment de son prix de vente. Son montant est constant du 1er janvier au 31 décembre, et ne pourra changer en cours d’année, contrairement aux Tarifs Réglementés de l’électricité et du gaz par exemple. C’est donc le prix du fioul en lui même qui est susceptible de changer en fonction du cours du pétrole.

Suite aux mouvements sociaux de la fin de l’année 2018 cependant, le gouvernement a tout bonnement repoussé l’augmentation de cette TICPE qui devait prendre effet dès le 1er janvier. Ainsi, lorsqu’on parle de gel du prix du fioul, on parle des taxes relatives à ce dernier, mais le cours du pétrole continuera d’affecter – à moindre mesure – le prix du final du fioul domestique.

gel prix fioul 2019

Une énergie a un prix compétitif

Le fioul, troisième énergie utilisée en France

Financièrement parlant, le fioul fait partie des énergies utilisées pour se chauffer les plus avantageuses. En 2018, avec une moyenne de 9.17 centimes par kilowatt heure, il se place en 4e position du classement réalisé par l’Argus officiel que voici :

  1. Bois (bûches) : 3.6 cent / kWh.
  2. Granulés de bois : 5.99 cent / kWh.
  3. Gaz naturel : 7.15 cent / kWh.
  4. Fioul domestique : 9.17 cent / kWh.
  5. Gaz propane : 12.23 cent / kWh.
  6. Electricité : 15.89 cent / kWh.

Le fioul domestique fait ainsi le bonheur de plus de 3 millions de ménages (soit environ 10 millions de consommateurs) sur le territoire français pour le chauffage, qui peuvent choisir entre différents fournisseurs, tels que Fioulmarket, filiale du géant de l’énergie Total, qui propose des tarifs avantageux par rapport à la référence nationale.

Quand EDF entre dans la danse

Le mois de décembre 2018 a vu le géant EDF (fournisseur historique d’électricité en France) proposer une prime pour appuyer financièrement les logements chauffés par le biais de combustibles fossiles : la prime dite « Coup de pouce » aidera les foyers à installer une pompe à chaleur en remplacement d’une chaudière au fioul. Comptez 4500 € pour les foyers les plus en difficulté et environ 3000 € pour les autres.

EDF ajoute à ce « Coup de pouce » une réduction de 15 % sur la première année d’entretien de ladite pompe à chaleur nouvellement installée. En effet, bien que le prix du fioul soit assez compétitif, se chauffer en utilisant cette énergie va émettre près de 6 tonnes de CO2 par année et par logement, ce qui pousse près d’un million de ménages à revenus modestes à restreindre l’utilisation de leur chauffage dans leur logement. Rendez-vous sur le site prime-energie-edf.fr pour connaître les démarches de souscription à cette aide.

Anticiper les fluctuations des prix

La Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques régule les prix des produits pétroliers : carburant et fioul domestiques sont donc les premiers touchés en cas de hausse. Suite au gel annoncé pour la première partie de l’année 2019, les millions de français utilisant cette énergie pour se chauffer seraient avisés de passer une grosse commande afin de prévoir les futures fluctuations du cours du pétrole.

Ce cours, alliés à la courbe de l’offre et de la demande et de diverses variations géopolitiques (on pense notamment aux tensions entre les pays producteurs de pétrole et ses acheteurs) peut évidemment tomber dans une situation de crise. Aussi, n’hésitez pas à vous rendre sur les sites de fournisseurs afin de vous rendre compte des prix actuels, et de les comparer afin de pouvoir vous chauffer à moindre prix.