Vattenfall à la conquête du marché de l’énergie en France

Résumé : Après le rachat de Direct Energie par Total et l’arrivée de Cdiscount et E. Leclerc en tant que fournisseurs d’électricité, c’est au tour du géant de l’électricité suédois Vattenfall de continuer sa conquête du marché français. Déjà présent en France depuis le début des années 2000 pour les professionnels, Vattenfall propose désormais des offres attractives destinées aux particuliers. D’où vient ce fournisseur ? Quelles sont ses promesses ? Quelles seront les conséquences sur le marché de l’énergie ?

Le marché de l’énergie ne cesse de s’étendre depuis ces dernières années. L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007 a entraîné l’arrivée d’une foule de fournisseurs alternatifs prêts à concurrencer les deux fournisseurs historiques français (EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz).  Depuis le 1er octobre, c’est donc Vattenfall, le fournisseur historique  suédois, qui vient gonfler les rangs de la concurrence. Quels sont les enjeux d’une telle implantation ?

Vattenfall, un nouvel acteur sur le marché français

Le fournisseur historique de la Suède

Vattenfall est une entreprise suédoise de production et de fourniture d’électricité, qui est propriété intégrale de l’Etat Suédois. C’est donc l’équivalent de notre EDF français, puisque c’est le fournisseur historique de ce pays. 

Créé en 1909, Vattenfall, dont le nom signifie « chute d’eau », commence sa croissance en créant de nombreuses centrales hydroélectriques dans l’objectif d’alimenter les industries et les chemins de fer.

Vattenfall centrale nucléaireCe n’est que dans les années 1970 que le fournisseur étoffe son offre en investissant dans des centrales nucléaires. La déréglementation du marché européen de l’électricité, en 1992, signe le début de son expansion européenne. Vattenfall s’implante alors dans les pays nordiques, mais aussi en Allemagne, Grande-Bretagne et Pologne. En 2009, le fournisseur fait l’acquisition de Nuon N.V., ce qui lui permet de s’implanter sur le marché néerlandais.

De l'énergie plus verte

En 2016, Vattenfall vend ses activités dans l’énergie fossiles et charbonnières, présentes en Allemagne à l’entreprise tchèque EPH, dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise.

Sixième producteur d’énergie en Europe, Vattenfall s’est implanté dans 7 pays européens (Suède, France, Finlande, Danemark, Allemagne, Royaume-Uni et Pays-Bas). En 2017, le groupe public a réalisé 13 milliards d’euros de chiffre d’affaire et revendique plus de 11 millions de clients dans toute l’Europe. 

Chronologie de la conquête du marché français

  1. C’est en 1999 qu’a lieu l’ouverture du marché de l’énergie français à la concurrence pour les entreprises très gourmandes en énergie (plus de 100 GWh).
  2. Ce n’est que l’année suivante que les entreprises consommant plus de 16 GWh peuvent  souscrire un contrat chez un fournisseur alternatif. Plus de 30% des professionnels est concerné par cette libéralisation du marché.
  3. C’est à cette époque que Vattenfall arrive en France. Il devient très vite le premier fournisseur alternatif à proposer des offres pour les grands groupes et les industriels. En dix-huit ans, il a réussi à conquérir environ 5% du marché des professionnels, soit plus de 4 000 clients.
  4. Le 19 septembre 2018, le géant suédois de l’électricité a obtenu l’autorisation de proposer des offres de gaz et d’électricité aux particuliers.
  5. Le 1er octobre de cette même année, le fournisseur a annoncé son arrivée sur le marché des particuliers en France.

Pour en savoir plus

Vattenfall n’est donc pas un novice sur le territoire français, ce qui sera certainement un atout pour faciliter son implantation. Le fournisseur revendique aujourd’hui 4 000 entreprises clientes, ce qui représente environ 5% du marché des professionnels.

Un marché de l’électricité bloqué ?

L’Etat de la concurrence

Concurrence énergieDepuis l’ouverture du marché de l’énergie, il y a un peu plus de dix ans, de nouveaux fournisseurs alternatifs n’ont cessé de faire leur apparition sur le sol français. Et cette année 2018 a été particulièrement riche en nouveaux acteurs : E.Leclerc a fait son arrivée en proposant un prix de l’électricité jusqu’à 20% moins cher que celui du tarif réglementé, tandis que Total a procédé au rachat de Direct Energie devenant le 3ème fournisseur en France. Aujourd’hui, EDF doit faire face à 24 autres fournisseurs d’énergie, qui se battent pour récupérer de précieux abonnés.

Entre 2017 et 2018, le fournisseur historique français de l’électricité a perdu plus d’un million de ses abonnés. Cette hémorragie est directement lié aux tarifs proposés par EDF, qui ne sont pas les moins chers du marché. Cependant, le fournisseur reste serein puisque 80% des foyers sont encore abonnés chez lui.

Le saviez-vous ?

Seulement 50% des foyers français savent qu’ils peuvent choisir leur fournisseur d’électricité et de gaz et seuls 20% des consommateurs font appel à un fournisseur alternatif.

Sur le podium des trois fournisseurs d’énergie les plus importants en France, on retrouve :

  1. EDF
  2. Engie (ex-GDF Suez)
  3. Total Spring

Les objectifs de Vattenfall

En proposant des offres d’électricité et de gaz pour les particuliers, le fournisseur suédois, qui est déjà présent depuis 18 ans en France, a pour objectif de devenir une force majeure sur le marché de l’énergie.

Le PDG français de Vattenfall a affirmé que l’entreprise espérait « conquérir 500 000 clients avant cinq ans », et ainsi devenir l’un des principaux fournisseurs en France.

éolienne VattenfallLe groupe veut aussi se lancer dans la production d’énergie sur le sol français. En s’associant avec la Caisse des Dépôts et WPD, un groupe allemand qui construit et exploite des parcs éoliens, Vattenfall veut participer à l’appel d’offre pour participer au futur projet de parc éolien au large de Dunkerque.

Ce que propose Vattenfall aux particuliers français

Les caractéristiques des offres

Pour s’implanter sur le marché français, le fournisseur suédois doit se distinguer de tous ses concurrents. Il propose un tarif 12% moins cher en moyenne que le tarif réglementé (TRV) proposé par EDF, pour l’électricité, et par Engie (Gaz Tarif Réglementé), pour le gaz. Contrairement à Leclerc, qui promet jusqu’à 20% de réductions sur le TRV en bon d’achat, le fournisseur propose une offre dont la réduction est valable tous les jours de la semaine. Pour le gaz, Vattenfall propose une option à prix fixe sur trois ans et une option à prix indexé sur les tarifs réglementés.

Outre l’électricité moins chère, le fournisseur affirme vouloir proposer une offre 100% décarbonée, dont 35% sera d’origine renouvelable. L’équivalent de l’électricité consommée par les ménages français sera réinjectée dans le réseau commun du gaz et de l’électricité en énergie renouvelable, sur le principe des garanties d’origine, mais aussi d’énergie provenant des centrales nucléaires.

L'électricité décarbonée, c'est quoi ?

Une électricité est dite décarbonée quand elle n’émet pas de CO2. Cela signifie que toutes les énergies renouvelables mais aussi l’énergie produite par les centrales nucléaires, sont décarbonées.

Une énergie verte ?

offre verte vattenfallLes offres proposées par le fournisseur suédois relancent le débat sur les énergies vertes. A la fin du mois de septembre, Greenpeace a publié un classement des fournisseurs d’électricité « vertes », avec pour constat que les plus gros fournisseurs, sont les plus gros pollueurs, puisque leur électricité provient en grande partie des centrales nucléaires.  L’association dénonce un « greenwashing » autour de ces offres, la réglementation européenne n’obligeant pas les fournisseurs à acheter de l’électricité d’origine renouvelable. Ces derniers s’engagent à injecter sur le réseau la même quantité d’énergie d’origine renouvelable que celle qui a été consommé par le client.

L’offre proposée par Vattenfall n’est donc pas une offre verte puisqu’elle ne provient pas en totalité d’une production d’énergie renouvelable. Et ce même si le groupe suédois tente d’entamer sa transition énergétique, en investissant dans les énergie renouvelables.

Les prix de Vattenfall

Afin de mieux comprendre les enjeux des nouveaux tarifs proposés par le fournisseur suédois, nous vous proposons un tableau comparatifs entre les offres de Vattenfall et le Tarif Bleu d’EDF qui correspond au Tarif Réglementé en Vigueur imposé par les pouvoirs publics en fonction des coûts de production de l’électricité.

Comparaison des tarifs Vattenfall par rapport aux tarifs réglementés d’EDF au 1er octobre 2018 pour l’électricité :

Puissance souscrite
(kVA)
Option tarifaire de base Option Heures Pleines – Heures Creuses
Prix du kWh
(€ TTC/kWh)
Heures Pleines
(€ TTC/kWh)
Heures creuses
(€ TTC/kWh)
Vattenfall Tarif Bleu EDF Vattenfall Tarif Bleu EDF Vattenfall Tarif Bleu EDF
3 0.1322 0.1450
6 0.1322 0.1450 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
9 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
12 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
15 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
18 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
24 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
30 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228
36 0.1336 0,1467 0.1435 0.1579 0.1126 0,1228