Des dalles connectées : une création électrifiante!

Saviez-vous qu’il était possible de marcher et de créer de l’énergie? Non? Et pourtant, c’est chose faite. Supposons, vous marchez tranquillement et tout d’un coup, vos pas à eux seuls, transforment l’énergie cinétique (c’est-à-dire l’énergie d’un corps lorsqu’il se déplace dû à sa masse et vitesse) que vous déployez en énergie électrique. C’est fou non?

 

C’est une technique innovante qui se déploie de plus en plus dans certaines villes du monde  telles que Toulouse, New york ou encore Londres. Cette avancée high-tech permet un aménagement urbain des plus modernes. Toulouse est l’une des premières villes à expérimenter les trottoirs intelligents dans le cadre de sa politique de développement durable. Effectivement, la ville a pu fabriquer 5 mètres de bloc qui ont alimenté un lampadaire avec une énergie de 100 watts, de quoi éclairer une rue piétonne. Le projet continue son chemin, comme nous pouvons le voir avec  l’exemple de l’entreprise britannique PaveGen qui a mis en place cette technologie, à laquelle il donne un nom celui de Bird Street.  En effet, cette dernière a été implantée au cœur de la capitale londonienne, plus précisément à Oxford Street, des dalles permettant de transformer en électricité, l’énergie engendrée par les promeneurs. L’objectif premier est de montrer que la transition énergétique peut être envisagée de manière ludique.

Des trottoirs connectés, comment ça marche?

 

Les dalles montées sur ressort ont en leur sein de mini-générateurs qui attendent l’impact du piéton, pour le transformer en courant électrique. Ce dernier est ensuite stocké dans des batteries situées à proximité et sert à alimenter l’éclairage public. C’est ce qu’on appelle plus précisément la piézoélectricité !

De plus, cette innovation ne permet pas seulement d’éclairer la rue, elle dispose d’un autre effet celui de sonorisation. Vos pas ne créent donc pas seulement de l’énergie, mais aussi du bruit et pas n’importe lequel : le système de sonorisation diffuse le chant des oiseaux.

Original, productif et agréable à la fois !

Les passants les plus motivés, ou ceux produisant le plus d’énergie, peuvent même voir leurs efforts récompensés. Grâce à des capteurs bluetooth glissés entre les dalles, les piétons peuvent recevoir grâce à une application directement sur leurs smartphones, des bons de réduction à valoir dans les enseignes voisines et peuvent visualiser leur production énergétique générée. Cela a également été mis en place par la société à l’aéroport Heathrow de Londres. L’énergie permet de créer une nouvelle forme de marketing où production d’énergie et consommation se rencontrent.

Impact et résultats

 

Maintenant parlons chiffres : on estime qu’il faut en moyenne 1000 passages pour éclairer une rue pendant 3 heures. Cela implique que la rue doit être assez fréquentée.  

Selon Bertrand Nogarède, professeur d’université à l’ENSEEIHT de Toulouse ”la marche produit de l’énergie récupérable, de l’ordre de 5 watts” variable en fonction du poids du piéton et de la vitesse à laquelle il marche. Cette avancée technologique pourrait ainsi réduire la facture des éclairages publics de moitié.

Tout ceci est bien beau, pour autant cela donnerait quoi sur une des grandes places de Paris comme la place de la Concorde ?

Le saviez-vous ?

Si la place de la Concorde est éclairée de 18 h à 6 h du matin tous les jours de l’année soit 4 380 h et qu’elle déploie 115 000 kwh par an pour son éclairage, alors (4 380 h x 115 000 kwh) divisé par l’énergie dépensée par un piéton environ 5 watts = 10 milliards de personnes nécessaires pour allumer la place pendant un an. Chiffre astronomique ! 

C’est pourquoi, le marché de cette création a ses limites, en cause : son manque de performance, comme nous le montre notre calcul ci-dessus. Subsistent aussi des zones de recherches non encore entamées sur le sujet, il faut par ailleurs financer ses recherches et ce qui demande une optimisation de la gestion des ressources en énergie. Cela reste très prometteur pour créer un système secondaire pour faire des économies d’énergie.

Pour devenir la ville du futur, consciente des économies d’énergie nécessaires pour être une ville responsable, la solution des trottoirs producteurs d’énergie est à étudier.

Cette innovation répond à des questions liées à l’environnement et, aux économies d’énergie. Comparée à l’énergie produite par l’éclairage public, énergivore, cette création ne l’est pas du tout et au contraire fabrique de l’énergie.

Plus le temps passe et plus les villes du monde entier se mettent au vert. C’est une prise de conscience globale qui se tourne vers les innovations technologiques qui amélioreront sans aucun doute l’avenir des générations futures.

 

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici