Les résultats trimestriels des fournisseurs d’énergie en chute libre

Résumé : Ces dernières semaines, plusieurs fournisseurs d’énergie engrangent des pertes trimestrielles dues à l’effondrement des cours du baril et à la chute sans précédent de la demande mondiale ces derniers mois. Aujourd’hui, EDF, Total Direct Énergie et Suez se retrouvent dans le rouge.

Les fournisseurs d’énergie face à la crise sanitaire

La crise sanitaire a fortement impacté les activités des fournisseurs d’énergie qui se retrouvent confrontés à l’effondrement des cours du baril et à la baisse de la demande mondiale. Par conséquent, plusieurs fournisseurs d’énergie font face à une perte des bénéfices.

  • EDF
  • Total Direct Énergie
  • Eni
  • Shell
  • Suez

La plupart des fournisseurs d’énergie ne sont pas parvenus à maintenir les bénéfices pré-crise et certains fournisseurs enregistrent des pertes colossales au premier trimestre. Par exemple, Total Direct Énergie a perdu 8,4 milliards de dollars, une première chute depuis 2015. Shell et Eni ont annoncé respectivement 17 milliards de dollars et 3,5 milliards de dépréciations d’actifs.

Résultat trimestriels prix du baril en baisse

Les fournisseurs vont-ils pouvoir se relever ?

La crise sanitaire a obligé les fournisseurs à s’adapter à l’évolution du marché et à la variation des prix du baril de pétrole. Total Direct Énergie évalue le prix du baril de pétrole à 35 dollars après la crise sanitaire.

Le prix du brent était de 60 dollars avant la crise.

Les experts du pétrolier estiment un prix du baril de pétrole qui va augmenter progressivement pour revenir à son niveau initial dès 2023 comme l’explique cet article du journal Les Échos.

Aujourd’hui, malgré la menace d’une seconde vague dans la plupart des pays touchés par le COVID-19, la plupart des activités reprennent progressivement, permettant aux fournisseurs d’énergie de produire davantage, malgré un secteur en souffrance.

Redactor

Ecrit par Alicia

Mis à jour le 31 Juil, 2020