Scission du groupe Engie : un recentrage sur les énergies renouvelables

22/03/21 Le projet de scission a été présenté le 3 mars 2021 au Sénat. Le but de ce projet ? Créer une nouvelle entité dans le but de la vendre, afin de se recentrer sur les énergies renouvelables.

En quoi va consister la scission ?

Appelé Bright, ce plan de restructuration a pour objectif de récupérer des fonds pour que Engie puisse s’impliquer plus dans la transition énergétique. C’est pourquoi Engie va créer un nouveau groupe, dans le but de le céder, complètement ou en partie, d’ici le 1er juillet 2021. Le groupe sera introduit en bourse ou bien vendu tel quel.

Quelles seront les activités concernées ?

Ce nouveau groupe sera constitué autour de plusieurs activités, comme par exemple :

  • gestion de parkings ;
  • entretien de bâtiments ;
  • éclairage et transports publics ;
  • froid et climatisation…

Le reste du groupe Engie pourra quant à lui se concentrer sur d’autres activités, réparties autour de 4 thématiques :

  • les énergies renouvelables : éolienne, solaire, hydroélectrique… ;
  • les services liés à l’énergie, et qui ne seront pas cédés ;
  • les infrastructures liées au transport, à la distribution ainsi qu’au stockage du gaz ;
  • les activités de production et de fourniture d’énergie.

Quels seront les impacts en termes de chiffres ?

Concrètement, ce nouveau groupe va concerner 74 000 salariés, dont 27 000 en France. De plus, il va représenter entre 12 et 13 milliards d’euros du chiffre d’affaires du groupe.

Vous pouvez en apprendre plus sur cette scission en cliquant ici.

Redactor

Ecrit par Agathe G

Mis à jour le 22 Mar, 2021