RTE : quel est le rôle de RTE ?

Parmi les différents acteurs présents dans le secteur de la production, la distribution et le transport d’énergie en France, la RTE compte parmi les plus anciens et les plus importants, avec la CRE et les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz naturel. RTE ou Réseau de Transport de l’Électricité est une entreprise française,  filiale d’EDF dont le rôle est de s’occuper de la gestion du réseau public et métropolitain français de transport d’électricité haute tension. Mais la mission de RTE est loin de se limiter à ça. L’entreprise a pour mission l’exploitation, l’entretien et le développement des lignes électriques à très haute tension et les stations auxquelles elles sont reliées; Ces stations acheminent ensuite l’électricité depuis les fournisseurs d’énergie, mais aussi des clients industriels ainsi que vers le réseau de distribution d’électricité (géré par Enedis et les ELD).

Qui est RTE ?

RTE (Réseau de Transport d’Électricité) est une société anonyme, filiale du groupe historique EDF. Elle a été créée en 2000 en tant que instance de gestion du réseau public de transport d’électricité en France. Le Réseau de Transport d’Electricité a pour but d’exploiter, maintenir et développer le réseau électrique d’à peu près 105 000 km de lignes. Ces lignes sont classées parmi les « hautes » et « très hautes tensions ».

Un peu d’histoire

RTE existe depuis le 1er juillet 2000, il s’agit en fait de l’ancien Service du Transport d’EDF qui, à la suite de la création du marché européen de l’électricité, a été forcé de se séparer du fournisseur historique d’électricité. En effet, la nouvelle législation en vigueur a imposé au sein d’EDF, la séparation des fonctions de production et de transport.  Ce qui a également conduit à la séparation d’EDF avec GDF-Suez, devenu Engie, une entité à part entière concurrente d’EDF. RTE a une mission de service public qui est de garantir un accès équitable au réseau à tous les acteurs du marché de l’électricité : le fait qu’il soit une filiale d’EDF n’influe en rien sur sa fonction du gestionnaire du réseau public envers les autres producteurs et fournisseurs d’électricité en France.

  • Décembre 1996 : RTE est né de la directive européenne no 96/92/CE. C’est là la cause directe  de la création de RTE. L’entreprise pouvait rester intégré à EDF, tout en bénéficiant déjà d’une totale indépendance sur les plans financier, comptable et managérial.
  • Août 2004 : séparation juridique de RTE avec EDF.
  • Septembre 2005 :  RTE devient une société anonyme à capitaux publics, filiale d’EDF.
  • Janvier 2012 : la raison sociale de RTE est modifiée en application des dispositions du Code de l’énergie, à la demande de la Commission européenne et de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) : « RTE EDF Transport » est remplacé par l’unique appellation « RTE Réseau de Transport d’Électricité ».
  • 2015 : les conditions de nomination de François Brottes à la tête de RTE et de plusieurs de ses proches par le pouvoir socialiste sont largement commentées dans la presse.
  • Juillet 2016, EDF annonce qu’elle va vendre 49,9 % de RTE à la Caisse des dépôts et consignations, valorisant RTE dans son ensemble à 8,45 milliards d’euros

Pourquoi RTE est-elle une entreprise de service public ?

Son statut de réseau national de transport d’électricité fait de RTE un organisme ayant un monopole historique. Il ne peut y en avoir qu’un, les investissements nécessaires sont très conséquents et massifs (gestion, maintenance, développement, sécurité). En cela, le RTE possède le statut d’entreprise de service public régulée. La loi garantit son indépendance pour empêcher toute concurrence potentielle.

La concurrence concerne la fourniture d’électricité. En effet, depuis 2007, les particuliers et les professionnels ont la possibilité de choisir une offre d’électricité auprès du fournisseur de leur choix. Il existe une trentaine de fournisseurs sur le marché de l’énergie qui proposent des offres à prix de marché. Aussi, l’électricité reçue dans le foyer reste la même pour tous mais les prix et les options varient d’un fournisseur à l’autre et d’une offre à l’autre. Aussi, pour choisir la meilleure offre ou celle la plus adaptée à ses besoins, il est possible de passer par un comparateur d’offres électricité.

Quelle est la différence avec Enedis (ex. ErdF) ?

RTE garantit l’acheminement des énergies d’un producteur au distributeur ou organisme industriel. Ces instances sont directement reliées au lignes de transport, la RTE facilite donc la transition pour un apport plus rapide. L’électricité déplacée est classée « haute » et « très haute tension » lorsque la RTE se charge de l’acheminement. En revanche, quand Enedis prend la relève, c’est uniquement avec des électricités classées « basse tension » vers le consommateur.

Pourquoi RTE existe-t-il ?

L’électricité est une énergie facile à produire, mais relativement difficile à stocker à l’heure actuelle, du moins à un coût diminué. À échelle industrielle (pour les compteurs d’une puissance égale ou supérieure à 250 kVA), le stockage est tout simplement impossible et les besoins en électricité des industriels sont incessants. Mal gérés, la distribution et le transport de l’électricité aboutissent souvent à des coupures, des pannes, des manques ou des surplus. Voilà pourquoi RTE est chargée de gérer en temps réel la bonne gestion production et consommation d’énergie sur le réseau. C’est au gestionnaire de réseau d’utiliser des prévisions pour permettre d’anticiper les éventuels pics de consommation liés aux saisons. Les paramètres pris en comptes sont les fluctuations météorologiques et les habitudes de consommation au quotidien des foyers concernés.

RTE en chiffres

  • 1 223 : C’est le nombre de transformateurs
  • 2 697 : C’est le nombre de postes électriques
  • 3 508 : C’est le nombre de points de livraison
  • En 2014, l’objectif de liaisons transfrontalières est de 48
  • 540.6 TWh ont été consommés en 2014 en France, dont plus des trois quarts (77%) provient de l’énergie nucléaire.
  • Le programme d’investissement a été rehaussé à 1.5 milliard d’euros en 2015.
  • 65.1 TWh :  C’est le solde exportateur, positif, de la France, en 2014, avec 27.3 TWh d’importations et 92.4 TWh en exportations.

Les missions de la RTE 

Le réseau géré par RTE, de 105 000 km, se divise en deux principaux sous-ensembles

48% de lignes dites « très haute tension » (à  savoir 400, 225 kV) s’occupent du transport des énergies sur les grandes distances. Les connexions à l’échelle internationale sont  également prises en charges par ces lignes. 54% de lignes « haute tension » (à savoir150, 90, 63 kV) sont réparties à l’échelle régionale. Les lignes de ce réseau permettent de garantir la répartition de l’énergie jusqu’aux réseaux de distribution desservant une tension moyenne (20 kV), et aux sites industriels.

Le rôle de RTE est notamment de veiller aux prévisions de consommation : savoir anticiper les besoins en consommation est de loin l’une des conditions les plus indispensables afin d’assurer un équilibre entre la production et la consommation finale. La consommation n’est jamais anodine : mais s’appuie sur plusieurs facteursdont le temps  et la température . C’est pourquoi l’heure comme la date des pics de consommation sont souvent déterminées pour être vers 9h le matin, 21h le soir et pendant les saisons à fortes variations climatiques.

La RTE doit également veiller aux actions d’autres filiales concernant la recherche et le développement des services : ces actions concernent les souterraines et aériennes. Les actions environnementales et sanitaires sont aussi concernées. Le principal objectif de la RTE est de participer à l’amélioration de la sécurité lors de l’alimentation énergétique des consommateurs. Ceci, tout en permettant par la même occasion une réduction de l’impact sur l’environnement lorsque l’électricité est produite et transportée. Ces actions permettent alors de pouvoir prédire avec plus d’exactitude les fluctuations du transport et de la production énergétique. Non seulement le RTE a un intérêt primordial dans cette optimisation, mais également les entités en charges des décisions économiques et politiques concernant les services publics du gestionnaire de réseau.

Enfin, le rôle de la RTE s’étend à l’entretien du réseau : RTE y procède grâce à deux types de maintenances : la courante (dans un but de prévention) et la patrimoniale, correspondant aux grosses opérations afin de remédier aux à  l’usure du temps ou bien même de l’environnement.

RTE et la transition énergétique

Avec le développement et l’intégration progressive des énergies renouvelables (électricité solaire photovoltaïque, éolienne, biomasse) dans les réseaux de distribution d’électricité, RTE est confronté à une modification structurelle progressive de production d’électricité française. En effet, le gestionnaire de réseau doit rivaliser avec des sources de production intermittentes et décentralisées, ce qui complique sa mission même si l’objectif final est de répondre aux enjeux écologiques et environnementaux actuels.  La difficulté pour RTE tient au fait que la production d’électricité est beaucoup moins prévisible à présent qu’elle est décentralisée. Le système traditionnel sur lequel elle s’appuyait n’est pas encore en mesure de lui fournir plus de moyens pour s’adapter à ces nouvelles sources d’électricité.

Des investissements colossaux sont sollicités pour mener à bien un approvisionnement en toute sécurité sur les lignes raccordées et selon les moyens de productions associés. La solution pour RTE passe par l’intégration des technologies smart grids, les réseaux intelligents communicants interconnectés.

L’autre solution serait de développer les capacités d’effacement (la fameuse option EJP du Tarif Bleu d’EDF) afin d’aboutir à un équilibre entre l’offre et la demande sur le réseau.

RTE et l’ouverture du marché de l’énergie 

Filiale à 100% d’EDF, RTE a un rôle très important dans l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence et l’apparition des fournisseurs alternatifs d’énergie (Engie, Direct Energie, Total Spring (ex-Lampiris). À l’instar d’Enedis, l’appartenance de RTE a EDF ne doit pas l’empêcher d’avoir un service égalitaire et en adéquation avec les règles liées à la concurrence malgré son monopole. Investi d’une mission de service public, RTE se doit de ne pas faire de faveurs à EDF, sa maison mère, au détriment de ses nombreux concurrents.

 

Foire aux questions

Comment contacter RTE ?

L’adresse du siège social de RTE est la suivante :

Réseau de Transport d’Electricité
1 terrasse Bellini
TSA 41000
92919 LA DEFENSE Cedex

L’adresse des locaux de RTE est la suivante :

Réseau de Transport d’Electricité (RTE)

1 terrasse Bellini, Tour Initiale, 92800 PUTEAUX

RTE est également joignable par téléphone au 0810 80 50 50 ou au 01 41 02 19 29 pour les clients situés en France.

Comment postuler chez RTE ?

Vous pouvez retrouver toutes les offres d’emploi disponibles chez RTE sur son site, rubrique « Nous rejoindre ». En plus des contrats de travail type CDD et CDI, RTE recrute des candidats en stage et en alternance.

Qu’est-ce que la Caisse des Dépôts ?

La Caisse des Dépôts, créée en 1816, est une institution financière publique pour restaurer la stabilité financière en France, saignée à blanc par les guerres napoléoniennes. Louis-Emmanuel Corvetto, alors ministre des finances lors du règne de Louis XVIII, crée une caisse qui utilisera l’ensemble les dépôts effectués par les notaires pour acheter de la dette publique : la Caisse des Dépôts était née. Aujourd’hui, cet organisme récupère la gestion de l’épargne des Français (livret A).

 

Commentaires

2 Avis 5/5

Learn more about our process for controlling and publishing ratings
fremont
5/5

ou doit-on envoyer un mail pour entretien d"un transfo 20kv/240-400 volts caché dans végétation.

Julian
5/5

il y en a qui ont des experiences et peuvent faire des retours ?