La domotique au service des économies d’énergie

Pendant un temps, la domotique n’était vue que comme une consommation supplémentaire d’énergie car elle était surtout destinée aux conforts tels que l’ouverture automatique du portail. Aujourd’hui, grâce au développement de ses possibilités, la domotique se met au service de l’écologie et des économies d’énergies.

La domotique est la contraction du mot domus (maison en latin) et informatique. Il s’agit donc de gérer un certain nombre de fonctions de sa maison par une interface connectée. L’étendue de la domotique dans une maison dépend des options choisies. Un grand nombre d’éléments peuvent être connectés, mais la domotique présente aussi l’avantage de permettre à chacun de choisir « à la carte » ce qui sera relié dans la maison, en fonction des besoins, des envies mais aussi du budget.

La domotique, pour quoi faire ?

On estime qu’en France, l’habitat est à l’origine de 40% des émissions de CO2. La domotique elle-même est énergivore car les appareils connectés qui permettent la gestion de la maison consomment de l’énergie. Cependant, les nouveaux systèmes compensent cette perte en se mettant au service des économies d’énergies.

Le Grenelle de l’Environnement encourage les foyers à s’équiper de systèmes de domotique. En effet, l’automatisation permet de limiter la consommation grâce à des fonctionnements plus précis et ponctuels, afin d’éviter des utilisations inutiles. Les appareils connectés permettent également de suivre en direct la consommation de la maison, de repérer immédiatement une surconsommation et d’y mettre fin rapidement.

La domotique, quelles fonctions ?

La domotique peut concerner de nombreux aspects de l’habitat. Chacun peut personnaliser comme il le souhaite le fonctionnement de ses appareils selon des scénario préenregistrés ou grâce à des commandes à distance. Le système peut par exemple enregistrer ce qui doit être appliqué lorsque le domicile est vide, ou la nuit… En voici des exemples, et comment ils peuvent permettre une réduction de la consommation énergétique.

Ouverture et fermeture des volets : L’ouverture et la fermeture peut se faire automatiquement en fonction des heures de lever et de coucher du soleil, voire de la luminosité. Cela permet de limiter l’utilisation de l’éclairage intérieur, mais aussi d’isoler au mieux la maison en fermant les volets lorsque la maison est vide en été pour éviter qu’elle ne se réchauffe trop, ce qui permettra de se passer de climatisation. De même en hiver, cela permet d’isoler la maison lorsqu’il fait froid dehors pour éviter que la maison ne se rafraichisse, et donc limiter l’utilisation du chauffage.

Eclairage : On estime que l’éclairage représente environ 15% des dépenses énergétiques d’une habitation. L’éclairage automatique permet de ne pas laisser une ampoule allumée pour rien, comme cela peut arriver lorsque l’on oublie d’éteindre en quittant une pièce. Cela peut se faire grâce à des détecteurs de présence. Le système pourra aussi tout éteindre lorsqu’il n’y a plus personne dans la maison. Il est également possible d’éclairer plus ou moins selon la luminosité extérieure, afin de profiter au maximum de la lumière naturelle.

Arrosage : L’arrosage automatique peut être adapté en fonction des conditions climatiques, par exemple pour ne pas arroser lorsqu’il a plus. Il peut également être programmé pour la nuit afin d’éviter le gaspillage d’eau qu’il y aurait en pleine journée à cause de la chaleur.

Chauffage : L’automatisation du chauffage peut permettre de chauffer différemment certaines pièces. La chambre n’a par exemple pas besoin d’être aussi chaude que les pièces à vivre. Cela peut aussi permettre de couper le chauffage dans une pièce lorsqu’une fenêtre est ouverte pour aérer, ou de réduire ou couper le chauffage si la pièce est chauffée par les rayons du soleil. Cela permet aussi de moins chauffer la nuit tout en reprenant à l’heure du lever.

Surveillance de la consommation : La surveillance en direct de sa consommation a plusieurs utilités. Elle permet de savoir quels sont les postes de dépenses trop important et de les réduire. Cela peut aussi permettre de savoir s’il y a une surconsommation d’eau traduisant une fuite, un robinet pas complètement fermé, et de savoir d’où cela provient.

Extinction des appareils : Il est possible d’éteindre automatiquement les appareils non-utilisés et d’éviter de les laisser dans une veille trop gourmande en énergie. On considère que le mode veille des appareils électrique représente environ 50% de leur consommation électrique annuelle.

La domotique présente aussi des intérêts en termes de confort, puisque qu’elle offre accès à toute sa maison depuis l’extérieur ou depuis un appareil de commande. Elle permet aussi d’augmenter la sécurité de la maison, en étant averti immédiatement en cas d’intrusion, en donnant accès éventuellement à des caméras, voire en allumant automatique des lumières lors de présence étrangère pour faire croire que la maison est occupée.

La domotique, à quel prix ?

Le prix de la domotique dépend de l’installation que chacun choisira et de la taille de la maison. Il faut prévoir le câblage lors de la construction de l’habitation, ou des travaux de rénovation pour l’installer, ce qui pourra revenir en moyenne à 2 000€. Une installation complète pourra coûter jusqu’à 20 000€. Mais les équipements de base ne coûteront que quelques centaines d’euros. Il n’est pas nécessaire de réaliser toutes les installation d’un coup.

Par ailleurs, les travaux peuvent être en partie financés grâce au crédit d’impôt et à d’autres subventions. L’Agence Nationale pour l’Habitat propose par exemple des subventions, et des collectivités locales peuvent en proposer d’autres.

Le coût de l’installation sera surtout remboursé à long terme par les économies réalisés grâce au système. On estime que la domotique permettrait de faire des économies énergétiques de 25 à 30% concernant le chauffage, de 10% la consommation pour l’éclairage. De manière générale, la domotique permettrait de réduire jusqu’à 20% la consommation d’énergie du logement. De quoi réduire l’impact financier de l’installation d’origine.

Les acteurs de la domotique

Vous souhaitez à votre tour équiper votre maison, ou simplement obtenir plus d’informations sur la domotique ?

Le site nord-domotique.com vous accompagne dans votre projet, réalise des devis et vous offre des solutions clés en main. Vous pouvez les joindre à contact@nord-domotique.com

Le site erbol.fr conçoit des systèmes sur mesure pour votre maison ou vos bureaux. Vous pouvez les joindre au 04 26 63 90 62 ou à contact@erbol.fr

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici