Dans un rapport présenté le 12 avril 2021, Enedis, le gestionnaire du réseau français d’électricité, a dévoilé ses perspectives pour 2050 en ce qui concerne la transition énergétique. Selon, le distributeur d’électricité, les principaux défis à relever pour la France seront :

  1. L’adaptation des horaires de consommation lors des pics de production d’énergie renouvelable (solaire et éolienne) ;
  2. Le stockage saisonnier de l’énergie.

Selon Enedis, la transition énergétique devrait entraîner plusieurs changements dans nos habitudes de consommation. En effet, le réseau devrait être sollicité dans le sens inverse. À certaines heures de la journée, la production d’énergie solaire et éolienne sera telle que les injections dans le réseau seront multipliées.

L’objectif sera alors d’inciter les consommateurs à réaliser la majeure partie de leur consommation durant ces horaires.

Enedis envisage d’instaurer des heures creuses durant l’après-midi lorsque l’injection d’électricité sera en hausse et la demande en baisse.

Le gestionnaire table également sur une faible croissance de la demande en électricité de l’ordre de 0,3 à 1,2% par année.

Plusieurs milliards d’euros d’investissement

Pour accompagner la transition énergétique, Enedis devra augmenter ses dépenses annuelles. Ces dépenses vont passer de 2 milliards d’euros à un montant compris entre 6 et 8 milliards d’euros.

« Ce ne sont pas des prévisions, mais des prospectives. Il s’agit d’anticiper les besoins en infra­structures qu’auraient les scénarios les plus exigeants avec le réseau électrique. » a précisé Dominique Lagarde, le directeur de la stratégie d’Enedis. Pour en savoir plus sur ce rapport, cliquez ici.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici