Compteur individuel : tout savoir

Disposer d’un compteur individuel électrique dans un immeuble collectif permet de déterminer la consommation réelle de son foyer en électricité et par conséquent de payer le prix juste chaque mois.

papernest vous aide dans la souscription de votre contrat d’électricité !

Information

Tout d’abord, à quoi sert un compteur individuel électrique ?

Au sein d’une maison individuelle, le calcul de sa consommation énergétique et plus particulièrement d’électricité passe par le biais d’un compteur électrique.  Rattaché directement à son logement, il permet, via une succession de relèves de compteur chaque année, de déterminer le montant exact de la facture d’électricité d’un ménage, basée sur sa consommation réelle.

Dans les immeubles collectifs, l’utilisation d’un compteur d’électricité individuel, c’est-à-dire rattaché à son logement et à lui seul permet que le montant de la facture d’électricité soit directement calqué sur sa consommation personnelle. Ainsi chaque foyer correspondant à chaque appartement de consommateurs, ne paie pas le même montant, comme cela pouvait être le cas auparavant.

compteur individuel appartement

L’utilisation d’un compteur individuel garantit donc une précision plus importante dans les répartition des charges de chacun, et peut également favoriser les économies d’énergies. En effet, si auparavant, les chauffages collectifs n’incitaient pas forcément à une attention particulière, l’installation d’un compteur individuel invite les particuliers à réfléchir directement à leur consommation propre. On estime ainsi que la mise en place de compteurs électriques individuels a permis aux ménages de réaliser une économie moyenne de 20% sur leur consommation annuelle.

Le compteur électrique individuel est-il obligatoire ?

Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015, les compteurs individuels d’électricité et d’eau sont devenus obligatoires à compter du début de l’année 2017.  Ainsi, ces appareils individuels ont été installés avant le 31 décembre 2016 dans chaque immeuble doté d’une installation centrale de chauffage et ce dès lors que « l’installation est techniquement possible et rentable ».  Le gouvernement a par ailleurs indiqué à l’époque que quelques 1,7 million de logements étaient concernés par cette nouvelle mesure sur le territoire français. Dans les immeubles à chauffage collectif, le compteur individuel peut être installé jusqu’au 31 décembre 2019.

La relève d’un compteur individuel électrique

relève compteur électriqueAujourd’hui, une grande majorité des fournisseurs d’énergies proposent ce que l’on appelle un service d’auto-relève. Celui-ci permet notamment d’adapter ses factures à sa consommation réelle en indiquant à son fournisseur chaque mois les chiffres indiqués sur l’index de son compteur. Cette transmission d’information, soit par Internet soit par voie postale, permet notamment d’éviter les factures basées sur le principe de mensualisation et donc un risque de régularisation peu agréable à la fin de l’année.

Attention cependant, la relève ne se fait pas de la même façon selon la nature de votre compteur. Ainsi, selon l’appareil dont vous disposez, vous pourrez lire votre compteur de manière différente :

  • Pour un compteur Linky : il s’agit des compteurs individuels les plus évolués.  Vous n’avez donc pas de lecture à faire vous-même, puisque le relevé de votre consommation en électricité est directement transmis à votre fournisseur. Vous pouvez cependant le lire vous-même en vous servant de la touche de défilement.
  • Pour un compteur électromécanique : Vous devez lire les chiffres inscrits dans le cadrant. Si vous disposez d’un compteur avec l’option Heures Creuses / Heures Pleines et que vous devez transmettre un relevé de compteur à votre fournisseur, pensez bien à relever les deux index.

Pour un compteur électronique : La relève s’effectue directement à partir des données chiffrées qui apparaissent sur l’écran, et ce une fois que vous aurez appuyé sur le bouton de défilement (bouton bleu en bas de votre appareil, sur lequel on peut lire la mention « D »).

Ouvrir son compteur individuel d’électricité 

Si vous vous apprêtez à déménager d’un logement à un autre, vous vous posez certainement la question de savoir comment procéder à l’ouverture de votre compteur individuel.  La première chose à savoir qu’une telle démarche nécessite un minimum d’anticipation. 

En effet, il existe un délai entre la prise en compte de votre demande d’ouverture de compteur et sa réalisation effective. En conséquence, pensez à effectuer les démarches énoncées ci-dessous en vous y prenant à l’avance (généralement une à deux semaines avant le jour J de votre déménagement).

Si vous vous apprêtez à emménager dans un immeuble, il y a de fortes chances pour que votre futur appartement soit déjà équipé d’un compteur individuel. Deux cas de figure peuvent alors se présenter à vous :

  • l’électricité est coupée dans le logement : c’est notamment le cas si l’appartement en question est resté plusieurs semaines voire plusieurs mois inoccupé. Dans ce cas précis, soit l’ancien habitant a déjà procédé à la résiliation de son offre chez un fournisseur d’électricité, soit ce dernier s’est occupé de procéder à la fermeture du compteur, afin d’éviter toute consommation d’électricité non facturée.

 

  • l’électricité n’est pas coupée dans le logement :  c’est une bonne nouvelle puisque cela va vous permettre de faciliter vos démarches d’ouverture de compteur ! En effet dans ce cas précis, l’ouverture de votre compteur ne nécessite pas l’intervention d’un technicien du gestionnaire de réseau Enedis.

Dans les deux cas, vous devrez toujours souscrire une offre en électricité auprès d’un fournisseur d’énergie. Ainsi, en fonction de votre budget, des options tarifaires choisies et d’une préférence pour un service client en particulier ou non, vous allez opter pour l’offre d’un des acteurs du marché (Direct Energie, Total Spring, Eni, EDF, Happ-e). Pour cela, vous pouvez procéder par téléphone ou même sur internet directement sur le site du fournisseur choisi. Afin de faciliter vos démarches et d’accélérer la procédure, pensez à vous munir des pièces suivantes avant de souscrire votre contrat :

  • L’adresse précise du logement concerné par l’ouverture de votre compteur (commune d’habitation, rue, bâtiment, escalier, étage, porte de droite ou de gauche…)
  • Le numéro de Point de Livraison (PDL) du logement concerné :  il s’agit d’un numéro à 14 chiffres qu’il est possible de trouver sur une précédente facture.
  • Si possible, le nom de l’ancien locataire ou propriétaire
  • Un relevé de compteur réalisé juste avant la début de votre procédure de souscription
  • Un Relevé d’Identité Bancaire (RIB) qui permettra au fournisseur choisi de procéder à un prélèvement mensuel d’argent sur votre compte correspondant à votre consommation d’énergie.

Si l’électricité a été coupée dans votre nouveau logement, votre nouveau fournisseur d’énergie va se charger d’entrer en contact avec le gestionnaire de réseau Enedis (Ex – ErDF) en charge de la bonne tenue de l’ensemble du réseau électrique. Ainsi, en fonction de vos disponibilités, votre fournisseur fixe donc une date afin de procéder à l’ouverture de votre compteur individuel à votre nouveau domicile, vous permettant dès lors de bénéficier de l’électricité en son sein.

Attention, cependant, du fait du nombre important de demandes, Enedis prévoit un délai normal d’intervention de 5 jours à partir de l’instant où la demande d’ouverture de compteur a été effectuée par votre fournisseur. A partir de là, il est possible de diminuer la durée de ce délai, moyennant une somme supplémentaire, comme indiqué dans le tableau ci-dessous :

Délais et tarifs de mise en service (ou ouverture de compteur) de l’électricité :

Type de mise en service Délais Prix en € TTC
Mise en service initiale standard 10 jours ouvrés 48,82
Mise en service initiale express 5 jours ouvrés 85,79
Mise en service standard 5 jours ouvrés 24,08
Mise en service express – énergie coupée 2 jours ouvrés 61,05
Mise en service d’urgence – énergie coupée
Compteur mécanique
le jour même 151,95
Mise en service d’urgence – énergie coupée
Compteur Linky
le jour même 75,24

Entretenir et faire réparer son compteur individuel 

Que vous soyez locataire ou propriétaire d’un logement, vous devrez peut-être un jour faire face à des difficultés en ce qui concerne votre compteur électrique. Et pour cause, comme tout appareil électronique, ce boîtier peut-être soumis à une dégradation dans le temps, pouvant altérer ses fonctions.

entretien compteur électriqueEn conséquence, si vous constatez un problème avec votre compteur que vous ne pouvez régler vous-même, vous avez la possibilité d’informer votre gestionnaire de réseau Enedis.  Un technicien sera donc envoyé directement à votre domicile pour vérifier l’état de votre compteur et procéder à d’éventuelles réparations en cas de dégradation altérant réellement les fonctions de comptage de votre boîtier.

Sachez que si un défaut est bel et bien constaté l’intervention est gratuite. A l’inverse, l’intervention vous sera facturée dans le cas où aucun dysfonctionnement majeur n’est constaté de la part du technicien. En fonction du degré de vérification effectué par le technicien, la facturation de cette intervention peut osciller entre 30 et 330 euros. A vous alors d’être sûr de votre fait avant d’appeler Enedis.

Lors de votre déménagement, papernest vous aide à souscrire rapidement et gratuitement tous les contrats liés à votre nouveau logement.

Appel non surtaxé

Information

Foire aux Questions 

Quelle est la différence de prix entre un compteur individuel et un chauffage collectif ?

Le principal avantage d’un compteur individuel pour chaque appartement d’un immeuble plutôt que d’un chauffage central et collectif, et qu’il permet, par l’individualisation des consommations, de pousser chacun à faire attention à ses dépenses en énergie. Ainsi, on estime qu’opter pour un compteur individuel plutôt qu’un chauffage collectif permet de faire baisser de 20% votre facture d’électricité chaque mois.

Est-il obligatoire d’ installer un compteur d’eau individuel dans son appartement ?

À l’image des économies perpétrées par l’utilisation d’un boîtier individuel plutôt que collectif, la question de savoir si on opte pour un compteur d’eau divisionnaire ou individuel trouve une réponse rapide si on l’aborde sous le prisme des économies d’énergies. En effet, si le coût d’une installation de compteur d’eau individuel  est élevé (entre 100 et 300 € pour l’achat la pose de celui-ci), celle -ci est vivement conseillée dans le but de faire des économies d’énergies. C’est dans ce cadre qu’a été édicté l’article 135-1 du code de la construction imposant aux immeubles construits après le 1er novembre 2007 de bénéficier de compteurs d’eau individuels.  Pour les immeubles plus anciens, le changement de système pour un compteur d’eau individuel dans la copropriété pour chaque habitant est une façon de payer uniquement l’eau consommée chez soi.

À noter : l’installation d’un compteur d’eau individuel n’est pas à la charge du locataire. En effet, la pose des compteurs d’eau est une décision prise directement par le syndic de copropriété d’un immeuble et revient donc directement au propriétaire.

Est-il recommandé d’opter pour un compteur individuel Linky ?

Déployés sur l’ensemble du territoire depuis 2015 et la loi sur la transition énergétique, les compteurs « intelligents » Linky, sensés équiper l’ensemble des logements français en 2021, ne font pourtant pas encore l’unanimité chez les particuliers. Et pour cause, ils sont régulièrement fustigés par les associations de défense des consommateurs, considérés comme potentiellement dangereux, propageant des ondes électromagnétiques d’une part, mais surtout constituant une collecte de données précise permettant d’étudier le mode de vie et de consommation d’énergie des personnes. Il a cependant pour avantage de relever automatiquement les consommations des ménages sans jamais plus avoir recours à l’intervention physique d’un technicien.

Pour en savoir plus sur :

 

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici