Le prix de l’électricité en France

Vos démarches simplement

Vous déménagez en France ? Papernest s’occupe de votre contrat d’électricité !

papernest est un service gratuit.

Information

Résumé : S’il ne concerne pas la totalité des consommateurs, le prix de l’électricité EDF en 2017 est néanmoins assez représentatif de l’évolution tarifaire de cette énergie dans l’Hexagone. Pourtant, le prix de l’électricité en France est censé être l’un des plus bas d’Europe. Comment est-ce possible ?

Le prix de l’électricité en 2017 en France

Six décennies de monopole d’EDF sur la fourniture d’électricité en France ont eu du bon :  grâce au deuxième parc nucléaire mondial produisant une électricité abondante et bon marché, les consommateurs en France paient leur électricité 26,5% moins chère que la moyenne de l’Union européenne (20,02 centimes d’euros) :

Le prix TTC moyen d’un kWh en France est de 0,09€. Par rapport à l’Allemagne (0,152 centimes d’euros par kWh), la différence de prix est très significative. En 2012, la facture annelle moyenne d’un foyer français s’élevait à 1403€ TTC, soit environ 116€ par mois.

Comment évolue le prix de l’électricité en France ?

Plusieurs composantes régissent l’évolution du prix de l’électricité en France :

  • La fourniture ;
  • Le TURPE ;
  • Les taxes

La fourniture représente 40% de la facture finale. Cette partie couvre pour l’essentiel les frais d’approvisionnement en électricité et les coûts de commercialisation du fournisseur.

Représentant plus d’un tiers de la facture finale (33%), le TURPE ((tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) avec 33% de la facture TTC d’un ménage couvre les coûts d’utilisation des réseaux de distribution et de transport d’électricité. C’est notamment cette taxation, régie par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui sert à rémunérer les agents des réseaux Enedis et RTE (littéralement la distribution et le transport de l’électricité).

Enfin, l’électricité est une énergie très imposée. Les taxes sont au nombre de 4 :

  • TVA (14%) ;
  • TCFE ouTaxe sur la consommation finale d’électricité (7%) ;
  • CSPE  ou la Contribution au Service Public de l’Electricité (4%)
  • CTA ou Contribution Tarifaire d’Acheminement (2%) ;

Comme le montre le diagramme suivant, ces taxes sont en constante augmentation depuis plusieurs années. De nouvelles taxations ont également fait leur apparition, qui témoignent des charges occasionnées par le développement des énergies renouvelables :

évolution des charges de l'électricité de service public

Quelles offres d’électricité trouve-t-on en France ?

Outre le célèbre Tarif Bleu EDF, qui concerne encore presque 90% des consommateurs en France, on trouve également, depuis 10 ans maintenant, des offres de marchés. Ces contrats, dont les prix sont fixés directement par les fournisseurs eux-mêmes, obéissent aux règles de la concurrence, et peuvent afficher :

  • des prix indexés sur les TRV qui suivent l’évolution des tarifs réglementés à la hausse ou à la baisse avec un pourcentage de remise généralement compris entre 2 et 10%. Cela permet à l’abonné-de rester toujours en deçà des prix EDF et de réaliser des économies sur ses factures.
  • des prix fixe, dont le montant hors taxes n’augmente pas pendant tout le contrat (1 ou 2 ans). Ce type de contrat protège le consommateur des variations tarifaires pendant toute la durée de l’abonnement.

Le prix du kWh EDF a augmenté à deux reprises en 2016, ce qui a notamment encouragé de nombreux consommateurs à quitter EDF pour un fournisseur alternatif : . En un an, EDF a perdu un million de clients, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). On estime que ce sont 100 000 consommateurs qui quittent chaque mois le fournisseur. Au deuxième trimestre, son nombre d’abonnés a chuté de 6,7 %.

Les comparatifs de prix de l’électricité se multiplient. Lorsqu’ils déménagent, les particuliers sont de plus en plus encouragés à réaliser une estimation de leur consommation d’électricité et de gaz naturel.

Information

Le prix de l’électricité est-il le même partout en France ?

Contrairement au gaz naturel dont les tarifs varient en fonction des zones géographiques, définies par les fournisseurs, le prix de l’électricité ne dépend pas de la localisation du consommateur. Le coût de ‘électricité est la même à Lyon qu’à Paris et dans toute l’île-de-France. En revanche, deux consommateurs habitants la même rue et le même immeuble peuvent recevoir des factures radicalement différentes en fonction de :

  • la composition de leur foyer ;
  • la superficie de leur logement ;
  • leur fournisseur d’énergie (qui applique un prix de l’abonnement et du kWh qui est lui propre) ;
  • leurs habitudes de consommation ;
  • l’utilisation faite de l’électricité chez eux (éclairage, chauffage, plaques de cuisson, eau chaude sanitaire) ;

Même chose pour les gestionnaires de réseau ; à quelques exceptions près (5% du territoire national), Enedis (ex-ErDF) est en situation de monopole et applique les mêmes tarifs à l’ensemble des consommateurs pour ses prestations (mise en service, dépannage, raccordement au réseau, etc). GRDF fait de même avec le gaz naturel.

Les heures creuses en revanche, peuvent varier selon les communes. Vous pouvez connaître les plages horaires de vos heures creuses en consultant votre facture d’électricité. Si le tarif heures creuse ne correspond pas à votre mode de vie, vous pouvez aussi vous tourner vers l’option ejp.

Vous souhaitez souscrire un contrat gaz ou électricité ? papernest s’en charge pour vous !

09 72 50 77 40

Information

Foire aux questions

Quel est le prix de l’électricité chez Engie ?

Engie propose deux offres d’électricité : Elec Ajust et Elec Fixe. La première est une offre dite « révisable à la baisse » : elle suit à la baisse l’évolution du tarif réglementé pendant 3 ans. La seconde est une offre à prix fixes sur 1 ou 2 ans. Les tarifs Engie sont inférieurs à ceux réglementés EDF pour le kWh HT (le prix de l’abonnement est le même.

Quel est le prix de l’électricité chez Direct Energie ?

Direct Energie propose trois contrats d’électricité aux consommateurs particuliers et aux petits professionnels : les offres Classique, Online et Verte. Tous appliquent un pourcentage de remise par rapport au prix du kWh HT EDF :

  • Offre Classique : 5%
  • Offre Online : 10%
  • Offre Verte : 2%

Pourquoi le prix de l’électricité en France augmente-t-il ? 

Depuis 2005, les ménages français connaissent une hausse régulière de leurs factures d’électricité. La hausse du coût du kWh a eu lieu en 2017 et semble se poursuivre en 2018. La hausse devrait attendre les +50% en 2020… Une telle augmentation s’explique par plusieurs facteurs :

  • La remise aux normes du vieillissant parc nucléaire français. Suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, EDF s’est vu contraint d’investir de très fortes sommes (entre 10 et 15 milliards d’euros) pour procéder à l’inspection et la remise en état des 58 réacteurs nucléaires qui composent son parc de production électrique ;
  • L’entretien du réseau ;
  • L’intégration et le développement des nouvelles énergies renouvelables ;
  • Les actionnaires, toujours plus gourmands.

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici