Prix du kwh d’électricité en France : tarifs en 2024 et évolution

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

En février 2024, en France, le prix du kWh au TRV connaît une hausse de 8,6% pour le tarif en option de base et de 9,8% pour le prix du kWh en option “heures pleines-heures creuses”. Cette hausse se traduit notamment par l’augmentation des taxes suite au retrait progressif du “bouclier tarifaire”. Aujourd’hui, le prix de l’électricité au Tarif Bleu est de 0,2516 € en base pour un compteur d’une puissance de 6 kVA.

L'essentiel sur les prix du kWh en France en 2024 avril


Les fournisseurs proposent différentes offres :

  • Au tarif réglementé de vente (le Tarif Bleu) : seulement proposé par EDF en sa qualité de fournisseur historique
  • Indexées sur le tarif réglementé de vente : le prix du kWh évolue en fonction des TRV (à la hausse comme à la baisse)
  • Fixes : le prix du kWh reste constant durant toute la durée du contrat

 

En avril 2024, le prix de l’électricité en France au Tarif Bleu d’EDF (tarifs réglementés par les pouvoirs publics) pour un compteur de 6 kVA est de :

  • En base : 0,2516 €
  • En heures pleines : 0,2700 €
  • En heures creuses : 0,2068 €

Le 01 Janvier 2024 à 07:45, la consommation d'électricité en France était de 46434 MWh.

Avant de comparer, il est important de savoir de quoi est composé le prix du kWh et quel est son impact sur la facture d’énergie :

Le prix du kWh d’électricité en France en 2024

Le kWh est une unité qui exprime une quantité d’énergie délivrée. Elle sert notamment à mesurer la consommation de chaque foyer, qu’il s’agisse de l’électricité ou du gaz. Que vous soyez chez n’importe quel fournisseur d’énergie, le prix du kWh est à différencier de celui de l’abonnement.

Il existe 2 types d’offres d’électricité :

  1. Au tarif réglementé de vente (TRV) :commercialisé par EDF en sa qualité de fournisseur historique
  2. De marché : indexé sur le TRV ou fixe


Le TRV est seulement commercialisé par EDF, à titre de fournisseur historique, avec son Tarif Bleu. Il s’agit d’un tarif fixe qui est revu deux fois dans l’année par les pouvoirs publics.

Les offres de marché proposent un prix du kWh :

  • indexé sur le tarif réglementé de vente (TRV) : les fournisseurs appliquent une réduction en pourcentage sur le kWh par rapport au TRV, mais celui-ci fluctue en fonction, à la hausse comme à la baisse
  • fixe : le prix du kWh reste le même durant toute la durée du contrat

TRV vs offres de marché, c'est quoi la différence ?

Les offres au Tarif Réglementé de Vente (TRV) de l’électricité sont fixées par les autorités gouvernementales. Elles offrent des prix standardisés et réglementés pour l’électricité.

En revanche, les offres de marché sont proposées par les fournisseurs d’énergie eux-mêmes. Ces offres peuvent offrir des prix compétitifs et des avantages supplémentaires, mais elles ne sont pas réglementées par le gouvernement.

Le prix du kWh au tarif réglementé d’EDF

Le prix du kWh peut être déterminé de manière autonome par chaque fournisseur alternatif ou fixé par l’État via le Tarif Réglementé EDF, également connu sous le nom de Tarif Bleu EDF.

En tant que fournisseur historique, EDF est le seul à pouvoir proposer le Tarif Réglementé, souvent utilisé comme référence par les fournisseurs alternatifs pour établir leurs propres tarifs.

Le prix du kWh au TRV est actuellement plafonné dans le cadre du bouclier tarifaire mis en place en 2021 pour limiter la hausse des tarifs suite à la crise Covid puis la guerre en Ukraine. À l’heure actuelle, le gouvernement a prévu de mettre fin au bouclier tarifaire d’ici début 2025. Ainsi, le prix de l’électricité devrait doucement mais sûrement augmenter dans les mois à venir.

Grille tarifaire de l'offre Tarif Bleu d'EDF (option base) en avril 2024

Puissance (kVA)Abonnement (€ TTC/an)Prix du kWh (€ TTC/kWh)
3115,58 €0,2516 €
6151,20 €0,2516 €
9189,47 €0,2516 €
12228,50 €0,2516 €
15264,89 €0,2516 €
18301,08 €0,2516 €
24381,12 €0,2516 €
30449,28 €0,2516 €
36537,84 €0,2516 €

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF en option Heures pleines / Heures creuses en avril 2024

Puissance (kVA)Abonnement (€ TTC/an)Heures Pleines (€ TTC/kWh)Heures creuses (€ TTC/kWh)
6156,13 €0,2700 €0,2068 €
9200,44 €0,2700 €0,2068 €
12241,57 €0,2700 €0,2068 €
15280,81 €0,2700 €0,2068 €
18319,65 €0,2700 €0,2068 €
24401,29 €0,2700 €0,2068 €
30475,57 €0,2700 €0,2068 €
36537,50 €0,2700 €0,2068 €

En avril 2024, le prix d’un kWh d’électricité en France au Tarif Bleu d’EDF (tarifs réglementés) pour un compteur de 6 kVA est de :

  • En base : 0,2516 €
  • En heures pleines : 0,2700 €
  • En heures creuses : 0,2068 €
En tant que fournisseur historique d’électricité, EDF est le seul fournisseur à proposer une offre au TRV avec son Tarif Bleu. Mais EDF commercialise aussi des offres de marché, dont il fixe lui-même les tarifs.

Le prix du kWh des offres de marché

Avant 2007, les consommateurs français n’avaient pas le choix du fournisseur chez qui ils pouvaient souscrire leur contrat de gaz et d’électricité. Les seuls choix possibles étaient Engie pour le gaz et EDF pour l’électricité. Depuis 2007, où le marché s’est ouvert à la concurrence, de nombreux nouveaux fournisseurs, que l’on appelle “fournisseurs alternatifs” sont apparus sur le marché. Les français peuvent maintenant choisir leur fournisseur et leur contrat.

Les offres de marché, dont les tarifs sont établis par les fournisseurs d’électricité, sont devenues disponibles avec l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence à partir du 1er juillet 2007. Parmi les offres de marché, il existe :

  • Indexées sur le TRV : le prix du kWh varie en fonction de l’évolution des tarifs réglementés de vente, pouvant diminuer ou augmenter en conséquence.
  • Fixes : le prix est établi par le fournisseur au moment de la signature du contrat et reste constant pendant toute sa durée (par exemple, 1, 2 ou 3 ans).

Comparatif du prix du kWh d'une sélection d'offres d'électricité des fournisseurs alternatifs en avril 2024 (Base, 6 kVA)

Fournisseurs OffresPrix du kWh (TTC/an) Base 6 kVA
engie logoElec Référence Verte 1 an0,2161 €
eni logoWeb Elec0,2096 €
octopus energyOffre Eco Conso Fixe0,2177 €
totalenergies logoVerte Fixe électricité0,2177 €
vattenfall logoOffre Electricité Verte Flash0,2063 €
logo ekWateurElectricité 100% Verte1,498€
happ-e logoHapp-e Electricité0,2086 €
ilek logoMon producteur local d'électricité verte0,2516 €
mint energie100% Smart & Green0,2041 €
urban solar energy logoElectricité particuliers avec centrale photovoltaïque et stockage virtuel0,2516 €
wekiwi logoWekiwi électricité prix fixe0,2657 €

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 5 fournisseur(s) partenaire(s) (Engie, Eni, Octopus Energy, TotalEnergies, Vattenfall) présenté(s) en premier et 6 fournisseur(s) non partenaire(s) (ekWateur, happ-e, ilek, Mint Energie, Urban Solar Energy, Wekiwi). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Quel est le prix du kWh chez Engie et TotalEnergies ?

Deux des principaux fournisseurs alternatifs sur le marché de l’électricité sont Engie et TotalEnergies. Ils se positionnent juste derrière EDF et proposent des offres de marché.

Chez Engie, le prix du kWh est le suivant (offre Elec Référence Verte 1 an) :

  • En base : 0,2161 €
  • En heures pleines : 0,2389 €
  • En heures creuses : 0,1637 €

Chez TotalEnergies, le prix du kWh est le suivant (offre Standard Fixe Electricité) :

  • En base : 0,2132 €
  • En heures pleines : 1,781€
  • En heures creuses : 1,410€

Le prix du kWh des offres en ligne

L’ouverture à la concurrence a permis de voir émerger des offres nouvelles et innovantes qui peuvent être plus adaptées aux besoins de certains consommateurs. Par exemple, on voit apparaître plusieurs offres en ligne chez certains gros fournisseurs. Il existe aussi de plus petits fournisseurs alternatifs spécialisés uniquement sur ce type d’offres.

Les offres 100% en ligne des fournisseurs d’électricité proposent un prix du kWh attractif, mais les clients n’ont pas accès au service client téléphonique. Toutes les gestions doivent être réalisées en ligne, via son espace client ou l’application mobile du fournisseur

Comparatif du prix du kWh d'une sélection d'offres d'électricité online pour une puissance de 6 kVA

Fournisseur Offre d'énergiePrix de l'abonnement pour une puissance de 6 kVA, option Base (€ TTC/an)Prix du kWh pour une puissance de 6 kVA, option Base (€ TTC/an)
edf logoZen Online151,21 €0,2287 €
logo dyneffMon Contrat Électricité 100% Web122.40€25,164€
mint energieOnline & Green152.52€2,064€

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 0 fournisseur(s) partenaire(s) () présenté(s) en premier et 2 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF, Mint Energie). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Vous souhaitez souscrire une offre pas chère avec papernest ? Nos conseillers vous accompagnent rapidement et vous font économiser malgré la hausse du kWh !

Annonce

Annonce

Le prix du kWh des offres vertes

Les offres vertes se sont développées et de plus en plus de fournisseurs d’énergie les proposent. En effet, tous les gros fournisseurs proposent des offres vertes en plus de leurs offres classiques, et de nombreux moyens et petits fournisseurs alternatifs se spécialisent dans ce type d’offres.

Une offre d’électricité est qualifiée de “verte” lorsque le fournisseur peut attester qu’une quantité équivalente d’électricité d’origine renouvelable a été injectée dans le réseau. En effet, souscrire à une offre verte ne veut pas dire que l’électricité qui arrivera spécifiquement dans votre maison sera produite de façon renouvelable. Mais cela aide au développement des énergies renouvelables dans le mix électrique français.

À l’heure actuelle, le mix électrique français est composé à près de 25% d’électricité d’origine renouvelable. Cette électricité verte provient principalement de l’énergie hydraulique et éolienne en France.

Les offres d’électricité verte garantissent ainsi que la quantité d’électricité renouvelable correspondant à la consommation a été introduite dans le réseau électrique français via l’achat de Garanties d’Origine.

Cependant, toutes les offres “vertes” ne garantissent pas forcément l’utilisation d’énergies renouvelables. L’ Ademe (Agence pour la transition écologique) a créé le label “VertVolt”, afin de différencier les “vraies” offres vertes.

Voici une liste non exhaustive des principales offres vertes :

Comparatif d'une sélection d'offres d'électricité verte pour une puissance de 6 kVA en option tarifaire de base en avril 2024

Fournisseur Offre d'énergiePrix de l'abonnement (TTC/an), base 6kVAPrix du kWh (TTC/an), base 6kVA
ohm logoOhm Classique137.76€2,028€
engie logoElec Référence Verte 1 an140,56 €0,2161 €
totalenergies logoVerte Fixe électricité149,89 €0,2177 €
logo ekWateurElectricité 100% Verte238,68 €0,2232 €
edf logoVert Electrique151,21 €0,2423 €
ilek logoMon producteur local d'électricité verte246,37 €0,2516 €
logo octopusOffre Eco Conso Fixe151,19 €0,2177 €
mint energie100% Smart & Green151,19 €0,2041 €
eni logoWeb Elec177,86 €0,2096 €

Annonce - Sélection non exhaustive d'offres fournisseurs classées par ordre alphabétique parmi 1 fournisseur(s) partenaire(s) (Ohm energie) présenté(s) en premier et 1 fournisseur(s) non partenaire(s) (EDF). Référencement gratuit. En savoir plus ici

Le prix du kWh pour les professionnels

En avril 2024, les tarifs du kWh d’électricité pour les professionnels avec l’offre Tarif Bleu d’EDF (pour un compteur 6kVA) sont les suivants :

  • En base : 2,047€
  • En heures pleines : 2,121€
  • En heures creuses : 1,758€

EDF Tarif Bleu, une offre réservée aux petits professionnels


Depuis le 1er janvier 2021, l’accès au Tarif Bleu Professionnel d’EDF est soumis à des critères spécifiques. Afin de bénéficier de cette offre, les conditions suivantes doivent être respectées :

  • La puissance souscrite du compteur doit être inférieure ou égale à 36 kVA.
  • L’entreprise doit employer moins de 10 salariés.
  • Le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise doit être inférieur à 2 millions d’euros.

Les professionnels disposant d’un compteur d’une puissance supérieure à 36 kVA n’ont plus accès aux tarifs réglementés de vente d’électricité. Pour cette catégorie de grands consommateurs, la plupart des fournisseurs n’affichent pas de grille tarifaire standard, préférant établir des devis personnalisés.

Ainsi, pour obtenir une estimation précise, il est recommandé de contacter le service client dédié aux professionnels du fournisseur de votre choix. Ces experts vous proposeront alors un devis sur mesure en fonction des prix du marché et de vos besoins spécifiques.

Evolution du prix du kWh en France

Jusque 2021

En 2021, le prix de l’électricité sur le marché de gros européen a connu une forte hausse, avec une augmentation du prix du Calendar 2022, dépassant pour la première fois les 400 €/MWh en décembre de cette année-là. Cette tendance à la hausse s’est maintenue en 2022, avec le prix du Calendar 2023 atteignant un pic de plus de 1100 €/MWh à la fin du mois d’août. Bien que le prix ait diminué vers la fin de 2022, restant sous les 300 €/MWh, il reste élevé par rapport aux niveaux observés jusqu’en septembre 2021, où le Calendar pour l’année suivante n’avait jamais dépassé les 100 €/MWh.

Le terme “Calendar” fait référence au prix de l’électricité pour l’année entière, tel qu’il est négocié sur le marché de gros de l’électricité. Il représente le coût moyen de l’électricité pour chaque MWh produit et vendu sur ce marché pendant toute l’année.

Le tarif réglementé de l'électricité est réévalué tous les ans par la CRE

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) occupe une place centrale en tant qu’autorité administrative indépendante chargée de garantir le bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France. Ses responsabilités comprennent notamment la proposition des tarifs réglementés d’électricité, qu’elle révise chaque année.

Evolution du prix du kWh en France

Depuis 2021 : le bouclier tarifaire

À la fin de l’année 2021, la hausse importante des prix de l’énergie suscitait des inquiétudes quant à son impact sur les finances des familles françaises. Cette tendance à la hausse du prix de l’électricité, observée depuis plusieurs mois, annonçait une augmentation record des tarifs réglementés (TRV) pour l’année 2022, estimée à +44,5%, un niveau historique.

En octobre 2021, le gouvernement français a donc annoncé la mise en place d’un bouclier tarifaire afin de soutenir les ménages français face à la hausse des prix de l’énergie. Ce dispositif se traduit par un gel de la hausse des tarifs réglementés de l’énergie, avec une augmentation plafonnée à 4%.

La hausse des prix exceptionnelle qui a motivé la mise en place de ce bouclier tarifaire peut s’expliquer par plusieurs facteurs. Il s’inscrit notamment dans le contexte de reprise économique suite à la crise du Covid-19.

Fin 2022, un an après l’instauration du bouclier tarifaire, le gouvernement a décidé de reconduire ce dispositif, en raison du contexte de guerre en Ukraine qui a continué de pousser les prix de l’énergie à la hausse sur le marché.

D’après le gouvernement, le bouclier tarifaire a permis d’éviter une hausse de 180€ par mois sur les factures d’électricité des français.

La mise en place du bouclier a ainsi permis d’éviter aux ménages ayant souscrit le Tarif Bleu d’EDF (la seule offre au tarif réglementé pour l’électricité) une augmentation significative de leur facture d’énergie, en plafonnant les tarifs.

Pour illustrer l’impact du bouclier tarifaire, le graphique ci-dessous compare l’évolution des prix moyens du kWh en France et en Belgique, où un tel dispositif n’a pas été mis en place. On constate ainsi que ce dispositif a protégé les consommateurs français d’une flambée des prix de l’électricité.

Quelles sont les prévisions futures ?

Le bouclier tarifaire sur l’électricité est effectif jusqu’à février 2025.

Le bouclier tarifaire sert à limiter les prix des tarifs réglementés de vente d’énergie, apportant ainsi une protection aux consommateurs. Toutefois, vous avez peut-être remarqué une légère augmentation de vos factures en début d’année 2024.

Cette hausse s’explique par la stratégie de l’État visant à progressivement mettre fin au bouclier tarifaire de l’électricité. En effet, la part des factures d’électricité couverte par l’État diminue progressivement jusqu’à atteindre zéro d’ici le début de l’année 2025.

Cette transition graduelle vise à permettre une adaptation en douceur des consommateurs aux prix du marché de l’énergie, tout en assurant une protection contre les hausses brutales.

Que faire pour anticiper la hausse des prix ?

Mieux comprendre ma facture d’électricité

Votre facture d’électricité se compose de deux éléments essentiels : l’abonnement et votre consommation en kWh.

L’abonnement d’électricité représente la part fixe de votre facture d’énergie. Il s’agit d’un forfait mensuel fixé à l’avance dans votre contrat. En plus du montant facturé pour votre consommation en kWh, vous devez régler cet abonnement.

Le montant associé à votre consommation réelle d’électricité constitue la part variable de votre facture. Il dépend de la quantité d’électricité utilisée dans votre logement. Le kWh est l’unité de mesure utilisée pour évaluer l’énergie que vous consommez.

Bien choisir mon offre

Les offres d’électricité se présentent souvent sous différentes catégories. Vous aurez généralement à choisir entre deux options principales : l’option base ou heures pleines / heures creuses, ainsi qu’entre les tarifs fixes ou indexés.

Option base ou option heures pleines / heures creuses ?

Les offres d’électricité destinées aux particuliers sont généralement proposées selon deux options tarifaires :

  1. Option base : le prix du kWh reste le même tout au long de la journée.
  2. Option heures pleines / heures creuses : pendant les heures creuses, généralement la nuit, le prix du kWh est moins élevé que pendant les heures pleines, lorsque la demande d’électricité est plus importante.

Pour choisir l’option qui correspond le mieux à votre profil, plusieurs éléments doivent être pris en compte, notamment vos habitudes et votre flexibilité dans la gestion de votre consommation, ainsi que votre budget.

L’option heures pleines / heures creuses peut être adaptée si :

  • Vous consommez une quantité importante d’électricité en dehors des heures pleines.
  • Vous avez la possibilité d’ajuster vos habitudes de consommation afin d’utiliser les appareils gourmands en énergie pendant les heures creuses (par exemple, lave-vaisselle, sèche-linge, chauffage électrique, recharge de voiture électrique, etc.).
  • Vous souhaitez réaliser des économies immédiates sur vos factures d’énergie. En optimisant l’utilisation de cette option, en tenant compte des plages horaires et en adaptant votre consommation, il est possible de réduire significativement vos dépenses énergétiques.

Tarif fixe ou indexé ?

Deux types d’abonnements existent : les abonnements à prix fixes et les abonnements à prix indexés.

  1. Les abonnements à prix fixes vous permettent de payer le même montant pour votre électricité chaque mois, car le prix du kWh d’électricité reste constant pendant toute la durée de votre contrat.
  2. Les abonnements à prix indexés : le prix du kWh d’électricité est directement lié aux fluctuations du marché. Si les prix du kWh sur le marché de l’énergie diminuent, vous pourriez réaliser des économies. Cependant, en cas d’augmentation des prix, votre facture sera plus élevée pour chaque kWh consommé.

Un abonnement à tarif indexé peut être adapté si :

  • Votre consommation d’électricité est stable tout au long de l’année, puisque vous profiterez plus facilement des baisses du prix du kWh.
  • Vous envisagez de déménager prochainement, ou vous ne comptez pas rester dans votre logement à très long terme.
  • Vous avez une bonne connaissance du marché de l’énergie et vous êtes attentif aux fluctuations des prix du kWh.
  • Vous êtes prêt à assumer un certain risque puisque le prix du kWh peut évoluer à la baisse aussi bien qu’à la hausse.

Connaître les aides qui existent

Afin d’assister les ménages dans le paiement de leurs factures d’énergie, diverses aides sont disponibles, notamment le chèque énergie et les Fonds de Solidarité.

Il existe aussi des initiatives locales mises en place par les organismes de protection sociale, les centres communaux d’action sociale ainsi que certaines associations. Pour savoir comment en bénéficier, il est recommandé de contacter les services sociaux de votre municipalité.

Le chèque énergie

Le chèque énergie représente une aide financière octroyée par le gouvernement français pour couvrir les dépenses énergétiques, qu’elles concernent l’électricité, le gaz, le bois, le fioul, et autres. Institué en remplacement des tarifs sociaux de l’énergie depuis 2018, son objectif est de soutenir les ménages en situation de précarité énergétique.

Pour être éligible au chèque énergie, le revenu fiscal de référence (RFR) par ménage doit être inférieur à un certain seuil, variable en fonction du nombre de personnes composant le foyer. Les ménages peuvent vérifier leur éligibilité de deux manières :

  • En consultant le site internet du gouvernement dédié au chèque énergie.
  • En appelant le centre d’assistance dédié au 08 05 20 48 05 (du lundi au vendredi entre 8h et 20h).
Le chèque énergie est l’aide principale destinée au règlement des factures d’électricité, bénéficiant annuellement à près de 6 millions de foyers français. Sa distribution est automatique : si vous remplissez les critères d’éligibilité, aucune démarche spécifique n’est nécessaire de votre part pour en bénéficier.

Les Fonds de Solidarité

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) peut également apporter une aide aux ménages pour le règlement de leurs factures d’électricité ou de gaz. Il s’agit d’un dispositif national géré au niveau départemental, avec un FSL par département, et parfois deux en présence d’une métropole.

Ce fonds, administré au niveau départemental, peut fournir un soutien sous forme de subvention ou de prêt remboursable. Pour accorder cette aide, le département prend en compte le total des revenus des occupants du logement, à l’exclusion des aides au logement, de l’allocation de rentrée scolaire et de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH).

Il est également possible de solliciter directement l’aide d’un travailleur social pour faire une demande de FSL. Cette approche permet de bénéficier d’un accompagnement afin d’explorer des solutions personnalisées.

Quels facteurs influencent le prix du kWh ?

Le montant total d’une facture d’électricité se compose ainsi :

  • Coût de l’abonnement
  • Coût de la consommation qui est calculée en kilowattheures (kWh)

Ils sont influencés par :

  • La puissance électrique souscrite pour le logement, qui dépend du nombre et de la consommation des appareils électroménagers, du type de chauffage utilisé, de la source d’énergie pour l’eau chaude…
  • La tarification : base ou tarification heures pleines / heures creuses

Le saviez-vous ?

Pour réduire votre facture, vous pouvez opter pour l’option heures pleines/heures creuses. Le prix du kWh est réduit pendant 8 heures par jour (12h-17h et/ou 20h-8h).

 

Cependant, cette tarification est rentable à condition de déplacer au moins 30% de sa consommation durant les heures creuses. Sinon, l’option base est plus intéressante.

On considère que les taxes représentent 1/3 du prix final du kWh.
Ce qui influe sur le calcul du prix du kWh :

  1. La part réseau, qui correspond aux tarifs d’acheminement (TURPE) rémunérant les gestionnaires de réseau ERDF (distribution) et RTE (transport). Cette part réseau ne varie pas selon le fournisseur car les gestionnaires de réseau ont le statut de monopole.
  2. La part fourniture couvre les coûts de production, de stockage, d’approvisionnement et de commercialisation de l’électricité. C’est sur cette partie de la facture que les fournisseurs d’électricité peuvent jouer pour proposer des prix plus bas qu’EDF à leurs clients.
  3. Les taxes et contributions (CTA, TVA, CSPE, TCFE) sont nombreuses et représentent près de 38% de la facture totale. Les taxes sont un facteur intéressant, bien souvent à l’origine des variations du prix de l’électricité.

infographie prix kwh

 

Comment calculer le prix d'un kWh ?


Pour calculer le prix d’un kWh et, ainsi,estimer le coût en euros de votre consommation d’électricité sur une période donnée, il vous suffit de multiplier le prix unitaire du kilowattheure (kWh) par votre consommation totale en kWh.

 

À ce montant s’ajoutent des frais fixes, partagés par tous les fournisseurs, tels que les taxes décidées par l’État ou le département, ainsi que les coûts de transport de l’énergie, qui contribuent à alourdir légèrement votre facture finale. Vous pouvez aussi faire une estimation du kWh au m2 par an.

La hausse du TRV de l’électricité

Le prix de l’électricité a augmenté ces dernières années. Au 1er février 2024, le TRV a notamment connu une hausse de 8,6% pour le tarif en option de base et de 9,8% pour le prix du kWh en option “heures pleines-heures creuses”, comme expliqué sur cette page du gouvernement.

Cette hausse est le résultat de plusieurs facteurs combinés, notamment :

  1. Les conséquences de la pandémie de Covid-19, qui ont retardé la maintenance des centrales nucléaires en France. De nombreux réacteurs ont été mis à l’arrêt, obligeant le pays à s’appuyer davantage sur les marchés de gros pour répondre à la demande en électricité.
  2. Une augmentation des prix du gaz en 2021, consécutive à la reprise économique après l’épidémie. Cette relance de l’activité industrielle et commerciale a entraîné une hausse de la demande en gaz.
  3. La guerre en Ukraine, ce qui a eu un impact sur les prix de l’électricité sur les marchés de gros.

En France, l’augmentation du tarif réglementé de l’électricité a été plafonnée à 4% toutes taxes comprises (TTC) grâce à la mise en place d’un bouclier tarifaire en 2021. Ce mécanisme, prolongé en 2023, a réussi à limiter l’augmentation des prix de l’électricité à une moyenne de 15% TTC au 1er février 2023, puis à 10% TTC en moyenne à partir du 1er août 2023 au lieu des 120% annoncés par les analystes. Cette restriction a été maintenue jusqu’au 1er février 2024.

le cadre de ce prolongement, le gouvernement avait baissé la taxe intérieure de consommation finale sur l’électricité (TICFE) à un euro par mégawatt/heure, comparé aux 32 euros précédents, prenant ainsi en charge 37 % des factures d’électricité. Cette taxe a déjà augmenté progressivement à partir du 1er février 2024, atteignant 21 euros. Cette prolongation signifie que l’État continuera de subventionner une partie des factures des Français pendant encore un an, entraînant une perte de trois milliards de recettes dans le budget de l’État pour l’année 2024

Le saviez-vous ?

Un dispositif appelé “bouclier tarifaire”, instauré en 2021, été mis en place pour atténuer considérablement l’impact de l’augmentation des prix de gros sur la facture d’électricité des ménages français. Sans ce bouclier, la facture des ménages aurait augmenté de 74,5% toutes taxes comprises (TTC) en août 2023.

Influence prix kWh

La guerre en Ukraine

La guerre en Ukraine ayant commencé en février 2022 a eu un fort impact sur le prix de l’énergie. Elle a joué un rôle d’accélérateur et d’amplificateur des problématiques énergétiques.

Effectivement, la France et d’autres pays européens ayant décidé de réduire leurs approvisionnements énergétiques avec la Russie ont entraîné directement une hausse des prix de l’électricité. Avec toujours autant de demande mais très peu d’offre, il était inévitable d’observer cette situation.

L’inflation post-reprise économique

Suite à la crise Covid, les prix de l’énergie ont fortement augmenté. En effet, cette reprise a entraîné un pic de demande, que la production peine à satisfaire. Cela est d’autant plus vrai que de nombreuses interventions de maintenance de réacteurs nucléaires ont été reportées à cause du confinement, provoquant l’arrêt de ceux-ci.

Le marché du gros

La crise géopolitique en Ukraine et l’inflation post-reprise économique ont provoqué un pic dans le prix du kWh sur les marchés de gros, avant un retour progressif à la normale à partir de 2022. Or, le prix sur le marché de gros se répercutent sur les prix pratiqués pour les consommateurs. Le graphique suivant illustre la dynamique observée depuis 2022 :

Le parc nucléaire

Récemment, la France a observé un vieillissement de ses parcs nucléaires. Représentant 70% de son mix énergétique, certaines centrales datent de plus de 30 ans alors que l’âge moyen d’une centrale est de 23 ans en moyenne. Par ailleurs, la crise du Covid 19 a perturbé les programmes de maintenance des centrales nucléaires, induisant une réduction de la disponibilité des parcs en 2021 et 2022. De plus, la découverte, fin 2021, du phénomène de corrosion sur des portions de tuyauterie d’une partie des réacteurs a aussi mené à des arrêts supplémentaires.

La maintenance du réseau électrique

Les réseaux de transport et de distribution d’électricité (RTE, Enedis) jouent un rôle important dans l’augmentation du prix de l’électricité. On estime à 3 milliards d’euros l’investissement par an et une augmentation d’environ 4% par an du tarif d’utilisation de ces réseaux. Dans les régions côtières comme la Bretagne, la Côte d’Azur, marquées par les intempéries et soumises à des conditions météorologiques instables, ces investissements sont indispensables afin d’assurer la sécurité de ces réseaux et éviter les coupures lors des périodes d’affluence maximale.

De plus, Enedis est en pleine modernisation de son réseau électrique. Face au développement de nouveaux modes de production et de consommation de l’énergie, il est indispensable d’adapter le réseau. Les différents domaines d’intervention d’Enedis sur le réseau de distribution électrique totalisent près de 63M€ investis sur le réseau (contre 58M€ en 2020).
Un important programme d’investissement et de maintenance a été mis en place pour améliorer la qualité de l’alimentation. En 2020, Enedis a consacré 325 millions d’euros aux actions de maintenance préventive.

FAQ

Quel est le prix du kWh en 2024 ?

Le prix du kWh en 2024 au TRV, pour un compteur de 6 kVA, est :

  • En base : 0,2516 €
  • En heures pleines : 0,2700 €
  • En heures creuses : 0,2068 €

Quel est le prix du kWh au tarif réglementé ?

Le prix du kWh en 2024 au tarif réglementé (Tarif Bleu d'EDF), pour un compteur de 6 kVA, est :

  • En base : 0,2516 €
  • En heures pleines : 0,2700 €
  • En heures creuses : 0,2068 €

Quelles sont les offres les moins chères sur le prix au kWh en 2024 ?

Les offres les moins chères sur le prix au kWh en 2024 sont :

  • Électricité 100% Renouvelable - Prix Fixe 1 An de Ekwateur avec un prix du kWh à 0,0980 €
  • Ohm Ultra Eco de Ohm Energie avec un prix du kWh à 0,1018 €
  • Offre D'Électricité Verte - 1 An - Prudence de La Bellenergie avec un prix du kWh à 0,1047 €

Mis à jour le 15 Mai, 2024

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Jade Nguyen

Rédactrice experte des sujets liés à l'énergie

Cet article pourrait vous intéresser

featured article

Prix kWh Engie : pour l’électricité et le gaz

Commentaires

11 Avis bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici
Mahiet
bright star bright star bright star grey star grey star 3/5

Bonjour, chez toralenergies le prix en Électricité base 6kva pour août 2023 0,2062€ annoncé dans votre synthèse me semble surprenant car en mars 2023 suivant facturation (profil P03 ? ) le kwh était à 0,20496/ttc=0,1708/ht +tva 20%. Sur leur site ke 12/08 su j'ai bien compris il doit être à environ 0,19€/ht.

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour, Pour obtenir des informations précises et personnalisées concernant les tarifs de l'électricité, nous vous invitons à contacter directement nos experts chez Fournisseur Energie. Cordialement.

Gérard
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

Pourquoi est-il si difficile de comparer les prix entre fournisseurs, entre HT et TTC c'est le bazar complet, car TTC inclus autre chose que la TVA, sans compter les autres taxes qui incluent ou pas une part liée à la consommation ?

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour, Merci de nous poser cette question. Nous comprenons que vous rencontrez des difficultés pour comparer les prix des fournisseurs d'énergie. En effet, le prix TTC inclut le prix HT et plusieurs taxes. Dans le cadre des offres d’énergie, les taxes peuvent varier selon les services, les caractéristiques et les technologies des produits et services proposés. Chez Fournisseur-energie.com, nous vous offrons une plateforme sur laquelle vous pouvez comparer les tarifs des différents fournisseurs et trouver l’offre la mieux adaptée à votre budget. Nous mettons à votre disposition tous les renseignements nécessaires à la comparaison des tarifs sur une seule et même plateforme. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d'aide supplémentaire. Cordialement, Fournisseur-energie.com

Mathieu
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

L'intervention d'un technicien est nécessaire pour augmenter la puissance de son compteur ?

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour Mathieu, Si votre compteur électrique est mécanique (compteur classique) alors l'intervention d'un technicien est obligatoire pour changer de puissance sur son compteur. Cependant, si vous possédez un compteur Linky, ce changement peut se faire à distance dans un délai de 24h.

alaing
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

l'unité KW par heure n'existe pas et ce n'est certainement pas une unité de puissance !

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour Alain, Le kWh (kilowattheure) est bien une unité de mesure d'énergie qui est utilisée pour calculer la consommation d'énergie : 1 kWh = la quantité d’énergie consommée par un appareil de 1 kilowatt (1000 wats) pendant 1 heure.

Arthure
bright star bright star bright star grey star grey star 3/5

Bonjour je voudrais savoir le prix de revente d'électricité à ENEDIS pour l'année 2011 svp?

Debby
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

@Anna : vaut mieux pas toucher à ton compteur, il faut appeler ton fournisseur pour le changement de puissance.

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour Debby, Merci pour votre remarque, en effet il ne faut pas toucher son compteur soi-même et seuls les techniciens Enedis sont formés pour faire cette manipulation.

Anna
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

c'est pas possible de l'augmenter soi meme ?

Léo - Fournisseur-Energie

Bonjour Anna, Non, vous ne pouvez pas changer la puissance de votre compteur toute seule. Si vous possédez un compteur classique, l'intervention d'un technicien est nécessaire pour faire cette manipulation ; si vous possédez un compteur Linky alors le changement peut se faire à distance en appelant Enedis.

Aliane
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

Cedric je crois qu'il faut juste les appeler

Cedric
bright star bright star bright star bright star grey star 4/5

Je fais comment pour augmenter la puissance de mon compteur ?

lucas
bright star bright star bright star bright star grey star 4/5

kilian je pense que ça vraiment de comment tu consommes aussi

kilian
bright star bright star bright star bright star bright star 5/5

à partir de quelle consommation environ est-ce qu'une offre avec un abonnement plus cher est intéressante ?