Nos conseils pour gérer au mieux vos contrats d’énergie

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Souscrire une offre d’énergie n’est pas chose aisée. Il existe une trentaine de fournisseurs, sur le marché français, qui proposent un grand nombre d’offres d’électricité et de gaz. Comment bien choisir ? Quels sont les éléments à prendre en compte ? Quels sont les différents contrats d’énergie proposés par les fournisseurs ? Quelles sont les démarches à effectuer en cas de déménagement ? Que vérifier avant de signer un contrat d’électricité et de gaz ? Comment gérer sa consommation énergétique ? Ou encore comment comprendre ses factures ? Nous vous donnons tous les conseils utiles pour gérer au mieux vos contrats d’énergie.

Comment bien choisir son offre d’énergie ?

Quels sont les éléments clés d’une offre d’électricité

Au moment de choisir son offre d’électricité, plusieurs éléments sont à prendre en compte, mais le plus important est le prix du kWh. La consommation représente la majeure partie de la facture d’électricité. Un coût du kWh attractif permet de réaliser des économies non négligeables.

Cependant, d’autres critères doivent également être pris en considération :

  • Le prix de l’abonnement d’électricité
  • Le type d’offre qui influe sur le prix du kWh : tarif réglementé de vente (TRV), indexé sur le TRV ou fixe
  • L’option tarifaire : base ou heures pleines/heures creuses
  • La nature de l’électricité : classique (issue des énergies fossiles) ou verte (provenant des énergies renouvelables)
  • La qualité du service client du fournisseur

Quels sont les éléments clés d’une offre de gaz

Pour bien choisir son offre de gaz, les éléments clés à prendre en compte sont, peu ou prou, les mêmes que pour un contrat d’électricité. La consommation, représentant le principal coût, le prix du kWh de gaz est le critère majeur à prendre en compte. Vous pourrez ainsi faire des économies sur votre facture de gaz.

Mais, il faut aussi prêter une attention toute particulière :

  • au coût de l’abonnement de gaz
  • au type d’offre qui joue sur le prix du kWh : indexé sur le TRV ou fixe
  • à la nature du gaz : classique (énergie fossile) ou biogaz (énergie renouvelable)
  • à la qualité du service client du fournisseur

Quels sont les différentes d’offres d’énergie proposées par les fournisseurs ?

Sur le marché de l’électricité, il existe deux types d’offres :

En revanche, pour le gaz, les offres aux tarifs réglementés de vente (TRVG) ne sont plus commercialisées depuis 2019, et le TRVG va disparaître en juin 2023. Seules les offres de marché sont disponibles : fixes ou indexées sur le TRV.

Les offres au tarif réglementé de vente (TRV)

Les offres au tarif réglementé de vente (TRV) sont uniquement proposées par EDF pour l’électricité, c’est le tarif bleu.

Depuis le 1er novembre 2021, le gouvernement a mis en place le bouclier tarifaire afin de bloquer le coût du kWh du TRV pour l’électricité et le gaz, du fait de l’envolée des prix de l’énergie.

Auparavant, les tarifs réglementés de vente pour le gaz et l’électricité et étaient définis par les pouvoirs publics, sur proposition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), et réévalués environ deux fois par an pour l’électricité et mensuellement pour le gaz.

Aujourd’hui, le coût du kWh d’électricité au TRV, pour un compteur de 6 kVA, est de : 136,37 €.

Pour le gaz, le TRVG est fixé à 0.1121 € TTC/kWh au tarif Base (cuisson) et B0 (eau-chaude), en zone tarifaire 2 (la plus répandue) et de 0.088 € TTC/kWh au tarif B1 (Chauffage).

Le saviez-vous ?

Le 1er janvier 2023, les TRV pour l’électricité et le gaz vont augmenter de 15%, dans le cadre du dispositif du bouclier tarifaire.

Les offres de marché

L’ensemble des fournisseurs d’énergie, même les deux historiques, EDF et Engie (ex-GDF), proposent des offres de marché depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence.

Les deux offres de marché commercialisées sont :

  • Les offres indexées sur le TRV : le coût du kWh évolue en fonction du TRV, mais les fournisseurs y appliquent une réduction en pourcentage. Le prix du kWh est donc toujours plus bas que celui du TRV, mais n’est pas stable.
  • Les offres fixes : le tarif du kWh est déterminé lors de la signature du contrat et restera fixe durant toute la durée du contrat (entre un et trois ans, généralement).

Les offres duales

Pour les consommateurs qui utilisent de l’électricité et du gaz dans leur logement, certains fournisseurs proposent les deux énergies dans un seul et même contrat, via des offres dites duales.

Le principal avantage de ce type de contrat est que le consommateur n’a qu’une seule facture et un seul interlocuteur, ce qui simplifie grandement la gestion au quotidien. De plus, ces offres incluent, généralement, une remise sur la facture d’électricité.

Le saviez-vous ?

Dans le cadre des offres duales, il n’est pas possible de souscrire au tarif réglementé de l’électricité.

Les offres vertes

Pour celles et ceux qui souhaitent participer à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, géothermie, biomasse), certains fournisseurs commercialisent des offres vertes.

Une offre est dite verte si le fournisseur injecte dans le réseau une quantité d’énergie équivalente à la consommation de ses clients. Mais, malheureusement, tous les fournisseurs ne jouent pas le jeu.

Pour être sûr de signer pour une “vraie” offre verte, vous pouvez vous référer, ici, au label “VertVolt” créé par l’Ademe (l’agence gouvernementale de la transition écologique), à la fin de l’année 2021. Il récompense les fournisseurs qui proposent vraiment de l’énergie verte et qui participent activement au soutien des énergies renouvelables.

Quels sont les différents fournisseurs d’énergie ?

Depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les consommateurs ont le choix de leur fournisseur.

Auparavant, EDF et GDF (aujourd’hui Engie) étaient en situation de monopole concernant, respectivement, l’électricité et le gaz. Les Français n’avaient d’autre choix que de souscrire une offre avec l’un ou l’autre, ou les deux, suivant leurs besoins.

Mais, depuis la libéralisation du marché de l’énergie, de nouveaux fournisseurs, dits alternatifs, sont apparus sur le marché, comme :

Ils ne proposent que des offres de marché (indexées sur le TRV ou fixe). Ils sont donc libres de définir les prix du kWh qu’ils veulent. Seul EDF peut commercialiser une offre au TRV. Pour le gaz, ce tarif n’est plus proposé par Engie depuis 2019.

Enfin, cette ouverture du marché de l’énergie a également permis à EDF et Engie de vendre les deux énergies.

Vous souhaitez changer de fournisseur ? Les conseillers papernest vous accompagnent 📞

Annonce

Annonce

Contrat d’énergie et déménagement

En France, tous les contrats d’énergie, pour les particuliers, sont sans engagement et sans frais de résiliation. Les consommateurs peuvent changer autant de fois qu’ils veulent de fournisseur.

Le saviez-vous ?

Lors de la souscription d’un contrat en ligne ou par téléphone, le consommateur bénéficie d’un délai de rétractation de 14 jours, à compter du lendemain de la signature du contrat souscrit. Pour se rétracter, il faut remplir le formulaire dédié (généralement joint avec le contrat) et le renvoyer, par courrier recommandé avec accusé de réception, au fournisseur.

Lorsque l’on quitte le logement

Lorsque l’on quitte son logement, il convient de contacter son ou ses fournisseurs pour résilier son contrat d’électricité, de gaz, ou les deux. Sinon, vous continuerez à être facturé.

Vous devrez alors fournir :

  • Le numéro client (indiqué sur les factures)
  • Le dernier relevé de compteur (électricité et/ou gaz)
  • La date exacte du déménagement

Il vous restera alors à régler votre dernière facture de consommation.

Le saviez-vous ?

Dans le cas d’une location, c’est au locataire de résilier son ou ses contrats d’énergie. Sauf si le compteur est au nom du propriétaire.

Lorsque l’on emménage

Lorsque l’on emménage dans un nouveau logement, il faut souscrire un nouveau <a href= »https://www.fournisseur-energie.com/demenagement/contrat-electricite/ »>contrat d’électricité</a> et/ou de gaz. C’est aussi l’occasion de faire le point sur ses besoins afin de contracter la meilleure offre.

Vous aurez également à payer des frais de mise en service pour le compteur du nouveau logement :

Ces frais seront prélevés sur la première facture par le fournisseur, et reversés à Enedis pour l’électricité et à GRDF pour le gaz.

Le saviez-vous ?

Au vu de cette grille tarifaire, il convient d’entamer les démarches de souscription quelque deux semaines avant l’emménagement afin d’avoir de l’énergie le jour J, sinon si vous avez besoin d’une mise en service plus rapide, les tarifs sont plus onéreux.

L’arrivée dans un logement neuf

Les démarches de souscription d’un contrat de gaz et/ou d’électricité dans un logement diffèrent selon s’il est raccordé ou non au réseau d’électricité et de gaz (si nécessaire).

Si c’est le cas, il suffit de souscrire une offre d’électricité et/ou de gaz, comme dans le cadre d’un déménagement dans un logement non neuf.

Sinon, auparavant, il faudra procéder au raccordement de la maison (dans la plupart des cas) au réseau électrique et de gaz (si nécessaire) de la ville. Pour ce faire, il faut contacter :

  • Enedis pour l’électricité
  • GRDF pour le gaz.

Réaliser un raccordement Enedis et/ou un raccordement GRDF nécessite plusieurs étapes :

  • Contacter le(s) gestionnaire(s) de réseau, Enedis et/ou GRDF
  • Établir un dossier de demande
  • Recevoir la réponse avec le devis (une dizaine de jours)
  • Effectuer les travaux nécessaires (entre 8 et 16 semaines, selon le terrain et son éloignement du réseau)

Le raccordement prend un certain temps. C’est pourquoi il est conseillé d’entamer les démarches dès que possible.

Ensuite, il faut obtenir le Consuel pour l’électricité et le Qualigaz pour le gaz. Ces documents certifient conformes les installations électrique et de gaz d’un logement. Sans ces certificats officiels, impossible de souscrire une offre de gaz et d’électricité.

Enfin, dans le cadre d’un logement neuf, il y a aussi des frais de mise en service à payer : 51,47€ pour l’électricité, et le délai est de 10 jours ouvrés. Pour le gaz, les tarifs restent les mêmes que l’habitat soit neuf ou non.

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Nos conseils pour signer un contrat en toute connaissance de cause

Avant de signer un contrat d’énergie, le consommateur peut comparer les différentes offres commercialisées par les fournisseurs. Sur les sites Internet de ces derniers, sont accessibles les fiches descriptives et les conditions générales de vente.

Sur celles-ci, certaines informations doivent obligatoirement apparaître :

  • L’identification du fournisseur : nom, coordonnées, numéro d’inscription au RCS (Registre du commerce et des sociétés)
  • Les conditions de l’offre : au TRV, indéxée sur le TRV ou fixe, la puissance du compteur, la durée du contrat et les conditions de renouvellement.
  • Le mode et la périodicité de paiement
  • Les conditions d’indemnisation et les modalités de compensation ou de remboursement, en cas d’erreur de facturation
  • Les différents droits du consommateur : le droit de rétractation (démarches, délais), les conditions de résiliation et le règlement des litiges.

Une fois que le consommateur se décide pour souscrire une offre, il doit signer un contrat avec son fournisseur. Certaines informations qui doivent obligatoirement être stipulées :

Selon l’article L224-7 du code de la consommation, un contrat d’énergie doit mentionner :

  • La date de début du contrat et sa date de fin, s’il s’agit d’un contrat à durée déterminée
  • Les conditions et les démarches à suivre pour se rétracter
  • Les coordonnées du gestionnaire de réseau (Enedis pour l’électricité et GRDF pur le gaz)
  • Le débit et la puissance souscrits
  • Le rappel des obligations légales auxquelles doivent répondre les consommateurs concernant les installations intérieures d’électricité et de gaz du logement

Gérer sa consommation énergétique

Comment estimer sa consommation d’électricité ?

Pour estimer sa consommation d’électricité, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Cet outil est également disponible sur les sites des différents fournisseurs (EDF, Engie, TotalÉnergies…).

Pour ce faire, il faut renseigner certaines informations relatives au logement :

  • L’adresse exacte ou le numéro de compteur (PRM si Linky, PDL si électronique ou électromécanique)
  • La nature du logement : maison ou appartement
  • La surface habitable
  • L’année de construction
  • La qualité de l’isolation
  • Le nombre de personnes qui vivent actuellement dans le logement
  • Le type de résidence : principale ou secondaire
  • L’occupation du logement : permanente ou le soir et les week-ends
    le chauffage est-il électrique ?
  • Les équipements électriques présents : nombre de réfrigérateurs, congélateur indépendant, lave-vaisselle, lave-linge, nombre de téléviseurs, le type de four, la table de cuisson, piscine, climatisation, voiture électrique…

Le saviez-vous ?

Pour calculer la consommation électrique d’un appareil, il faut multiplier le nombre d’heures d’utilisation au quotidien par le nombre de jours d’utilisation à l’année et la puissance de cet appareil (en watt). Ensuite, il suffit diviser le nombre obtenu par 1000 pour obtenir la consommation électrique annuelle de l’appareil.
En résume : (Nombre d’heures de fonctionnement) x (Nombre de jours de fonctionnement) x (Puissance de l’appareil en watts) / 1000.
Si la puissance de votre télévision est de 100 watts et si vous la regardez 4 heures par jour. Sa consommation électrique est : (4 heures x 365 jours x 100W) / 1000 = 146 kWh par an.
Enfin, pour obtenir le coût annuel, il reste à multiplier ce dernier résultat par le prix du kWh de votre abonnement. Donc : si vous payez le kWh au TRV (compteur 6 kVA, option base, au 1er décembre 2022), regarder la télévision coûte, par an : 146 kWh x 0,1740 €/kWh  = 25,40€.

Estimer sa consommation de gaz

De la manière que pour l’électricité, il est possible d’estimer sa consommation de gaz en ligne avec l’un des nombreux outils disponibles.

Pour ce faire, il faut indiquer certaines caractéristiques du logement :

  • L’adresse exacte ou le numéro de compteur (PCE)
  • Les usages pour le gaz : cuisson / eau chaude / chauffage
  • La nature : maison ou appartement
  • L’année de construction
  • Le type de chaudière
  • La surface habitable chauffée
  • Le nombre de personnes qui occupent le logement

Le saviez-vous ?

Les estimations de consommation par l’électricité et le gaz sont calculées à partir de données de consommation moyennes ; elles sont donc indicatives. Surtout, la consommation énergétique dépend de vos usages et habitudes. Une fois les estimations calculées, vous pourrez utiliser, en ligne, un comparateur de prix pour l’électricité et/ou pour le gaz naturel afin de trouver la meilleure offre pour votre logement.

Les factures d’énergie

Payer sa facture d’énergie

Tout d’abord, les consommateurs ont le choix entre différentes périodicités de paiement. La plupart des fournisseurs proposent trois modalités :

  • Facture mensuelle au réel : les clients paient leur consommation d’électricité et/ou de gaz sur la base de leur consommation réelle.
  • Facture bimestrielle au réel : le paiement s’effectue tous les mois, en fonction de la consommation réelle.
  • Facture annuelle : le règlement est mensualisé sur la base d’une estimation réalisée lors de la souscription. Le consommateur paie tous les mois, durant 11 mois, le même montant ; et le 12ᵉ mois est celui de la régularisation. Si le client a plus consommé que ce qui avait été prévu par l’estimation, il est redevable au fournisseur. Sinon, c’est ce dernier qui le rembourse.

Ensuite, au moment de la souscription d’une offre d’énergie, le consommateur doit choisir entre différents modes de paiement proposés par les fournisseurs :

  • Le prélèvement automatique : il faut transmettre au fournisseur un RIB (Relevé d’identité bancaire) ou un IBAN (International bank account number), et renvoyer complété et signé le mandat SEPA.
  • Le TIP (Titre interbancaire de paiement) : le montant de la facture est directement prélevé sur le compte bancaire après avoir renvoyé et signé le TIP. Pour la première facture, un RIB est demandé.
  • Le virement bancaire : le fournisseur doit communiquer au client ses coordonnées bancaires afin qu’il réalise le paiement. L’ordre de virement doit être accompagné de la référence client.
  • La carte bancaire : le paiement se réalise depuis l’espace client.
  • Le chèque bancaire : il doit être envoyé au fournisseur en inscrivant au dos la référence client.
  • Les espèces : le client doit se rendre au guichet d’un bureau de poste et effectuer un mandat cash pour le fournisseur.

Le saviez-vous ?

Il s’agit de tous les moyens de paiement qui existent pour payer sa facture d’énergie. Cependant, tous les fournisseurs ne les proposent pas tous. Il convient de se renseigner auprès de ces derniers pour savoir quels sont ceux qui proposent le mode de paiement qu’il vous convient.

Enfin, sachez que quel que soit le choix des consommateurs pour les modalités de paiement, ils peuvent en changer, à tout moment, au cours du contrat.

Comprendre sa facture

La présentation des factures d’énergie peut différer d’un fournisseur à l’autre, mais les informations présentes sont les mêmes.

Sur le recto de la facture, apparaissent :

Les informations de la facture :

  • La date d’émission
  • Le numéro de facture
  • La date limite de paiement.

Les informations du client :

  • La raison sociale
  • Le nom
  • Le prénom
  • L’adresse de facturation (qui peut être différente de celle de consommation)

Les informations contractuelles :

  • La référence client
  • Le numéro compte de contrat
  • L’adresse de consommation (qui peut différer de l’adresse de facturation)
  • Le numéro de point de livraison (PDL) pour l’électricité / le numéro point de comptage et d’estimation (PCE) pour le gaz : c’est le numéro du compteur d’électricité et de gaz
  • Le numéro de référence du compteur et le type : électronique, électromécanique, ou Linky pour l’électricité / traditionnel (sec) ou Gazpar pour le gaz

Les informations de contact du fournisseur d’énergie :

  • L’adresse postale
  • L’adresse électronique
  • Le numéro de téléphone de contact pour les appels non surtaxés
  • Les horaires d’ouverture du service client
  • Le numéro spécial pour les dépannages (appel non surtaxé) : c’est celui du gestionnaire de réseau de distribution (Enedis pour l’électricité ; GRDF pour le gaz).

Le montant total de la facture qui comprend :

  • Le coût de l’abonnement électricité ou gaz
  • La consommation d’électricité ou de gaz
  • Les taxes et contributions
  • La TVA
  • Les services ou options souscrits
  • Les prestations du gestionnaire de réseau de distribution (Enedis pour l’électricité ; GRDF pour le gaz).

Le mode de paiement :

  • Prélèvement automatique
  • TIP (Titre interbancaire de paiement)
  • Virement bancaire
  • Carte bancaire
  • Chèque bancaire
  • Espèces

Les prochaines échéances :

  • La date de la prochaine facture
  • La prochaine période de transmission du relevé
  • La prochaine date de passage d’Enedis ou GRDF pour relever le compteur (cela dépend si vous disposez ou non d’un compteur communicant Linky pour l’électricité ou Gazpar pour le gaz).

Sur le verso de la facture, on retrouve :

L’abonnement :

  • La puissance souscrite pour l’électricité
  • L’option tarifaire (base ou heures pleines/heures creuses) pour l’électricité / la zone tarifaire et la classe de consommation pour le gaz
  • Le montant total de l’abonnement hors taxe

La consommation d’électricité ou de gaz

Les différentes taxes et contributions d’électricité ou de gaz

Les prestations éventuelles d’Enedis ou GRDF (sauf raccordement) et/ou du fournisseur d’électricité ou de gaz

Les services et/ou options souscrits

Le récapitulatif avec le montant total de la facture TTC.

Déjà plus de 1 000 000 de français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 77 42 24 41

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

Mis à jour le 27 Déc, 2022

redaction Qui sommes nous ?
Redactor

Laurent Tourneux

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquez ici