Les chèques énergie remis en question

En 2016, plus d’un français sur cinq rencontre des difficultés à payer ses factures d’énergie selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la précarité énergétique. 

Contactez-nous pour initialiser votre compteur électrique

Information

Plus de 6 millions de ménages consacrent ainsi plus de 10% de leurs revenus aux dépenses énergétiques. Le chèque énergie, qui est un dispositif expérimental qui vise à lutter contre cette situation, pourrait en réalité pénaliser 1, 3 million de français selon des informations du Parisien-Aujourd’hui en France.

Le chèque énergie, qu’est-ce c’est ?

Une des mesures clés de la loi sur la transition énergétique votée en 2015, le chèque énergie doit remplacer les tarifs sociaux (le tarif social de solidarité pour le gaz et le tarif de première nécessité pour l’électricité) au 1er janvier 2018. Il est actuellement à l’essai dans quatre départements français : l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes d’Armor et le Pas-de-Calais et devrait être déployé à près de 4 millions de français en 2018.

Le saviez-vous ?

Le montant du chèque varie de 48€ à 227€ en fonction des revenus et de la composition du foyer.

Cette année, 173.000 chèques ont été envoyés aux ménages les plus modestes, dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 7.700 € par unité de consommation. Contrairement aux tarifs sociaux, ce chèque peut être utilisé pour toutes les énergies de chauffage : l’électricité et le gaz mais aussi le bois ou le fioul et il peut même financer certains travaux de rénovation énergétique.

Une aide insuffisante ?

Si pour l’instant, le bilan est plutôt positif pour le gouvernement, « quand le chèque énergie sera déployé sur l’ensemble du territoire, il y aura quelques gagnants, mais aussi beaucoup de perdants » a confié un connaisseur du dossier au Parisien. En cause, le montant de l’aide de 150 € par an en moyenne contre 220€ auparavant pour un foyer qui cumulait les deux tarifs sociaux. Certain foyers se verraient en outre supprimer leur aide, le dispositif touchant un public moins large.

Vous souhaitez mettre en service votre compteur électrique ? Contactez nous au :

Appel non surtaxé

Information

Des tarifs de l’énergie qui ne cessent d’augmenter

Cerise sur le gâteau, la Commission nationale de l’Energie a annoncé la hausse des tarifs d’utilisation des réseaux d’électricité de 2, 71% au 1er août 2017, ce qui devrait faire grimper la facture des ménages de 2% à partir de l’été prochain. D’autant que les tarifs de l’énergie ont gonflé de 35% depuis 2008. Une hausse qui fera sans doute plonger de nombreux foyers dans la précarité énergétique, sans oublier ceux qui arrêtent tout simplement de se chauffer faute de moyens.

Commentaires

0/5 sur 0 Avis

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici