Recycler les déchets verts : les nouvelles méthodes

Après une circulaire de 2011 interdisant de brûler les déchets verts à l’air libre, il faut savoir comment recycler et valoriser les déchets verts. Il est important de savoir comment améliorer nos habitudes vis-à-vis de ces déchets. En effet, en France, on trouve 17 millions de mde déchets végétaux, soit 0,3 mpar habitant et par an.

Que sont les déchets verts ?

Les déchets verts sont les déchets biodégradables que l’on peut trouver dans les jardins ou parcs c’est-à-dire des restes de végétaux comme des feuilles, fleurs, bois et pailles. Ils résultent des activités d’entretien des jardins, parcs qu’ils soient privés ou publics.

 width=

Il existe plusieurs façons de valoriser, réutiliser ou encore recycler les déchets provenant des jardins ou des parcs.  Certaines choses sont à préférer comme le compost et d’autres à éviter comme les brûler à l’air libre. Cependant, cela ne suffit pas pour réussir au mieux la transition énergétique. C’est pour cette raison que nous évoquons la production d’énergies verts. Ainsi certains fournisseurs d’énergies comme EDF, proposent des contrats verts d’électricité, montrant ainsi leur intérêt pour les politiques éco-responsables notamment en terme de production énergétique. Les contrats proposés par le fournisseur historique restent à des prix raisonnables, accessibles à tout le monde.

Ce qu’il ne faut pas faire

Brûler des déchets à l’air libre : quelle interdiction ?

Depuis 2011, les particuliers et les professionnels ne peuvent plus brûler les déchets verts à l’air libre sauf si un arrêté préfectoral a été publié.

Les raisons de cette interdiction

Tout d’abord, cette interdiction concerne :

  • les tontes de pelouse ;
  • les déchets de l’élagage de haies et arbustes ;
  • les résidus de débroussaillement ;
  • l’entretien de massifs floraux ;
  • les feuilles mortes.

La raison principale est l’augmentation de la pollution atmosphérique. Ces polluants peuvent nuire à la santé d’autrui. En effet, plusieurs substances polluantes toxiques tant pour l’homme que pour la nature s’échappent lors de la combustion des déchets surtout quand ils sont humides. Les particules que l’on peut potentiellement trouver sont l’oxyde d’azote, des hydrocarbures aromatiques polycycliques, du monoxyde de carbone et des dioxines.

 

Les différents risques possibles :

Risques Conséquences
Environnement Emissions de particules polluantes :
effet sur la santé et l’environnement via le réchauffement du climat
Santé Gêne pouvant aller jusqu’à l’indisposition
Incendies et feux de forêt Disparition d’arbres et brûlures

Amende et exceptions

Si une personne quelle soit un particulier, un professionnel ou une des collectivité territoriale ne respecte pas cette circulaire, elle s’expose à une amende de 450€.

Le préfet peut décider, sur proposition de l’autorité sanitaire et après l’avis du conseil départemental de l’environnement, de créer des dérogations.
Il est possible de les connaitre au regard de la circulaire ou en prenant contact avec la préfecture de la région.

Cette interdiction a changé nos habitudes face aux déchets produits dans nos parcs et jardins. Ainsi, il est normal et utile de trouver de nouvelles façons de recycler ces déchets.

Les bonnes solutions pour s’occuper des déchets verts ?

Il existe d’autres solutions différentes de brûler à l’air libre les déchets. En effet, il est possible de recycler ou de détruire les déchets de nos jardins ou parcs afin d’améliorer la qualité de l’air et de la terre.

Le compost : une solution économique et écologique

 width=

La première solution est le compostage. Ce dernier est un engrais formé par le recyclage de déchets organiques. Cette utilisation est écologique et économique car c’est un engrais naturel et gratuit. Il est pratique car il permet de recycler nos déchets tout en économisant des engrais, ou autre.
Enfin, il peut être utilisé pour un potager, des arbres fruitiers ou pour l’entretien d’un massif de vivaces.

 

Les autres solutions pour recycler ses déchets

Le paillage permet d’utiliser les déchets verts pour recouvrir le sol de ces derniers et de les fertiliser. Ainsi, les pertes d’eau et les mauvaises herbes seront limitées. De plus, cette technique permet de préserver le sol des érosions et réduire l’arrosage.

La tonte mulching consiste à déposer l’herbe déjà broyée sur un gazon afin de limiter l’appauvrissement du sol dû cause à la tonte. De plus, c’est un engrais naturel tout comme le compost. Comme le paillage, cette technique permet d’éviter l’arrosage et le jaunissement de l’herbe. Enfin, il est possible d’utiliser des robots qui vont tendre puis s’occuper de répartir directement les déchets. Il est possible d’utiliser une tondeuse mais il faudra, à la main, reverser les restes de tonte.

Enfin, il est possible d’amener directement les déchets dans une déchetterie municipale. Même si les déchetteries ne possèdent pas les outils pour les recycler, les personnes en charge les apporteront vers un centre équipé.

Redactor

Ecrit par matthieu

Mis à jour le 11 Sep, 2020

Commentaires

1 Avis star star star star star 5/5

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :
LESEC Martine
star star star star star 5/5

SUPER mais est-il possible de se regrouper /communes et que l'agglomération de communes mettent des personnes pouvant utiliser la "broyeuse" et laisse en place le compost pour les potagers Cela semblerait beaucoup plus écologique et nous n'encombrerions plus la déchetterie qui se trouve à plusieurs kms