Déchets : définition et enjeux

Avec nos habitudes de consommation, la production de déchets ne fait qu’augmenter tout comme le gaspillage alimentaire. Ainsi, pour notre planète, il est nécessaire de changer nos habitudes de consommation et de recyclage.

Les déchets : classification

Tout d’abord et selon le Code de l’environnement, un déchet est « tout résidu d’un processus de production, transformation ou utilisation, toute substance, matériau, produit ou tout bien, meuble abandonné ou que son utilisateur destine à l’abandon ».

Selon le type de déchets, le recyclage ou traitement sera différent, que le déchet soit considéré comme alimentaire ou non. Le Code de l’environnement classifie les déchets selon des caractéristiques différentes.

Les déchets selon le producteur

Les déchets ménagers sont ceux dont le producteur est un ménage.
A contrario, les déchets d’activités économiques (DAE) sont ceux qui ne proviennent pas d’un ménage.

Les déchets d’après ses propriétés

Il existe trois déchets possibles selon cette classification :

  • Les déchets non dangereux : ceux-ci ne présentent aucune propriétés définies par l’Union européenne (15 au total). Les règles définies pour les gérer sont moins rigides que celles concernant les déchets considérés comme dangereux;
  • Les déchets dangereux : ils présentent une ou plusieurs propriétés de danger. Cela peut être un danger inflammable, toxique, corrosif ou dangereux pour l’environnement.
  • Les déchets non dangereux inertes : ils ne subissent aucune transformation ou modification chimique, physique ou biologique. Ainsi, ils ne se décomposent pas, ou ne créent de réaction.

Quelques chiffres concernant les déchets en France

Chaque année, ce sont 324 millions de tonnes de déchets qui ont été produits sur la seule année 2014. Parmi eux, 37,9 millions de tonnes de déchets ménagers ont été collectés. De plus, 48 millions de tonnes ont été envoyées dans des installations de traitements des déchets.
Ainsi, le traitement, recyclage, c’est-à-dire les processus de gestion des déchets ont permis d’éviter 20 millions de tonnes d’émission de CO2.

Processus de gestion des déchets

Le recyclage

Le recyclage est l’action de réintroduire dans un nouveau processus de production des matériaux d’objets ou produits arrivés en fin de vie.
Une directive de l’Union européenne a émis des objectifs quant au recyclage. Ainsi, en 2020, il faut que 50% des déchets ménagers soient réemployés ou recyclés. De plus, les déchets de construction ou démolition devront être réemployés ou recyclés à hauteur de 70%.

La gestion des déchets dangereux

Il existe deux types d’élimination des déchets dangereux :

  • Incinération. C’est un procédé de traitement des déchets avec excès d’air. Ceci consiste à brûler les ordures ménagères et certains déchets industriels dans des fours. Pour certains déchets considérés comme dangereux, ils peuvent être réduits en cendre de la même façon que les déchets non dangereux. Pour les autres, il faut des dispositions spéciales;
  • Stockage. Cette technique est utilisée lorsque les déchets ne peuvent être ni recyclés ni être valorisés énergétiquement. Il existe 3 types de centre de stockage. La première est utilisée pour les déchets considérés comme hautement dangereux ou industriels spéciaux. Les conditions de stockage sont strictes car leurs caractère est dangereux pour la vie et l’environnement.  Ensuite, nous trouvons les centres de classe 2. Ils ont été créés pour les déchets ménagers non dangereux et ultimes qui ne peuvent pas être traités d’une autre façon. Enfin, le troisième type de centre concerne les déchets inertes donc principalement des déchets provenant de bâtiment ou travaux publics.

 

En ce qui concerne le cas des déchets radioactifs, leur gestion est plus complexe. Pour se faire, un plan a été créé par l’Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) pour le respect de l’environnement et la protection de la santé des personnes.

Ce plan possède deux axes :

  • Traiter les combustibles usés. Cette technique est surtout utilisé pour les déchets à vie très courte et sont gérés par décroissance radioactive.
  • Stocker les déchets plus dangereux consiste à enfouir à faible profondeur (15 à 200 mètres) ou en profondeur (environ 500 mètres). Certains déchets considérés comme trop dangereux peuvent être stockés dans des entrepôts spécialisés.

Prévenir et réduire les déchets

Le fait de prévenir des déchets consiste à éviter, réduire ou retarder le renoncement à des produits ou des substances favorisant la création de déchets.

De plus, c’est aussi le fait de limiter la production de déchets nocifs et, par conséquent, leur traitement. Pour réaliser ceci, un programme a été créé qui concerne tous les types de déchets.

 

Pour réussir, il est planifié en trois étapes :

  1. Bilan des actions de prévention faites auparavant.
  2. Fixer des orientations et déterminer des objectifs à atteindre entre 2014 et 2020.
  3. Préparer la mise en œuvre, et créer un suivi ainsi qu’une évaluation des moyens mis en place.

Les objectifs sont d’atteindre une diminution de 7% des déchets ménagers par habitant, stabiliser la production de déchets provenant d’activités économiques et ceux de BTP.

Nous évoquons aussi le gaspillage d’énergie, c’est à dire la consommation irresponsable de l’électricité et de gaz sans se soucier de l’impact sur l’environnement. Ainsi, pour se renseigner sur les démarches de souscription de contrats énergie permettant de consommer moins d’énergie, EDF possède de nombreuses agences en France proche de votre logement.

Eviter le gaspillage

Le gaspillage se fait partout dans notre société, ménages, magasins, ou restauration. Quelques petits chiffres sur le gaspillage :

  • Dans les ménages, ce sont 5,2 millions de tonnes qui sont considérés comme du gaspillage.
  • Les magasins de distribution gaspillent 2,3 millions de tonnes.
  • Enfin, la restauration compte 1,6 millions de tonnes gaspillées.

Ici, nous parlerons surtout du gaspillage alimentaire.
Le gaspillage est tout aliment destiné à la consommation qui n’est ni consommé ni utilisé, mais qui est jeté, dégradé ou perdu.

Afin de sensibiliser les particuliers et les professionnels, un lauréat a été créé, il se nomme « Zéro déchet, Zéro Gaspillage ». Ce label a pour objectif de réduire les déchets et majorer ceux qui ont pu être évités.

Commentaires

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici